Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 11725
Label UNT Entretiens

le (3m44s)

1. Qu'est-ce que le MAB ? Question à Robert Barbault, Président du Comité MAB France

La réponse de Robert Barbault à cette question comporte deux parties. Dans la première, l’écologue retrace l’origine et les fondements du MAB, expose les grands concepts, objectifs et outils de ce programme international de l’UNESCO dédié à l’expérimentation de projets d’écodéveloppement à l’échelle régionale. Dans la seconde, il présente les réserves de biosphère et leur zonage territorial.
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m23s)

17. Le MAB a 40 ans. Quels sont ses principaux succès, ses échecs, les incertitudes ? Question à Robert Barbault, Président du Comité MAB France

Quarante ans après son lancement par l’UNESCO, le programme MAB a largement diffusé sur l’ensemble du Globe et les réserves de biosphère se comptent par centaines. Robert Barbault se félicite de ce résultat, mais le relativise : au plan du développement durable, les résultats varient d’un territoire à l’autre, avec la dynamique de la société civile. Une partie de l’explication réside certainement dans la communication limitée sur les grands concepts, méthodes, outils et expériences menées dans ces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m34s)

Aux marges, citoyens !

Les traditions historiques et sociologiques se sont depuis longtemps intéressées à l’ambivalence et à la complexité des marges et de la marginalité. Elles ont mis l’accent sur les phénomènes d’exclusion, d’acculturation et sur la participation des marges à la transformation des sociétés. Mais qu’est-ce qu’être aux marges ? Qui produit les normes ? Comment devient-on marginal ? Est-ce une situation objective ou le résultat d’un regard porté sur soi par les autres ? Les marges provoquent parfois une crainte, mais elles éveillent aussi des images ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h44m34s)

Les horloges atomiques mesurent précisément l'espace-temps

Depuis leur invention au milieu du 20ème siècle, les horloges atomiques se sont considérablement améliorées pour atteindre aujourd'hui des précisions exceptionnelles correspondant à une dérive d'une seconde au bout de 3 milliards d'années. De telles précisions sont nécessaires pour répondre à de grands enjeux de la recherche et des applications : tests des lois fondamentales de la physique, positionnement par satellites, synchronisation de réseaux, navigation, etc.L'exposé présentera différents concepts de mesure du temps, détaillera le principe de fonctionnement d'une horloge atomique et en décrira quelques applications majeures.
Voir la vidéo
Documentaires

le (54m37s)

Gaillac : faire du bio ! Faire du terroir ?

Le cas du Gaillac est particulièrement illustratif d’un essor rapide du bio participant à un repositionnement de l’ensemble du vignoble. La viticulture bio peut-elle se passer du terroir et d’un modèle AOC qui s’essouffle, ou constitue-t-elle un moyen de reformuler le terroir et d’actualiser l’AOC, en phase avec les nouvelles attentes des consommateurs ? Face à cette interrogation, nous nous sommes intéressés ici aux producteurs bio, à leurs représentations et leurs pratiques. L’analyse d’une douzaine d’entretiens semi-directifs nous conduit à identifier des groupes portant autant de pôles de redéfinition du terroir, tout à tour recentré sur l’écosystème local, offert à la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (18m36s)

Poème long, lyrisme et vision. Le poème hallucinogène des Indiens huicholes / Serge Pey

Poème long, lyrisme et vision. Le poème hallucinogène des Indiens huicholes / Serge Pey. In "Le souffle long...", colloque international de poésies américaines contemporaines organisé par le laboratoire FRAMESPA (France Méridionale et Espagne), l'équipe CAS (Culture Anglo-Saxonnes) et le séminaire POP (Poésie... Ou Poésie), Université Toulouse II-Le Mirail, 14-16 mars 2013.« Le poème long, celui qui appartient au chant, introduit pour moi une efficacité symbolique. (...) L'anaphore et l'épiphore sont des procédés qui sont repris par la poésie première d'une manière systématique ». Initié au rite du peyolt par les indiens Huichols (Sierra Madre occidentale, Mexique), Serge Pey récite ici, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (20m24s)

Le mouvement socialiste en exil face au défi de l'émigration économique espagnole en France et en Belgique (1956-1975) / Bruno Vargas.

Le mouvement socialiste en exil face au défi de l'émigration économique espagnole en France et en Belgique (1956-1975) / Bruno Vargas. In Journée d'études "Regards croisés par delà les frontières : échanges, migrations et perceptions indentitaires (XXe-XXIe siècles) organisée par l'Institut de Recherche et d'Études Culturelles (IRIEC) de l'Université de Toulouse II-Le Mirail, et coordonnée par Cécile Mary Trojani et Marie-Louise Ollé, 7 février 2014.A la fin des années 1950, l'Espagne, poussée par le FMI et la Banque mondiale, met en place un plan de stabilisation et de libéralisation au moment où le reste de l'Europe vit les "Trente glorieuses" ...
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (29m1s)

Des marais et des hommes

Les marais de la France de l’Ouest (Région de Dol, du Mont-Saint-Michel, de Guérande et de la Grande Brière) ont longtemps été considérés comme des zones répulsives. Les images de télédétection, NOAA, LANDSAT, photographies aériennes, montrent la diversité des paysages, la richesse actuelle de ces espaces et l’importance des interactions entre l’Homme et ces milieux. L’eau, omniprésente, à l’origine de la formation et de l’individualisation de ces régions, est tantôt éliminée (polders), tantôt domestiquée (salines), mais sa gestion relève toujours de la recherche d’un difficile équilibre.Pour en savoir plus retrouver cette vidéo sur l'aire d'U, la plateforme de diffusion ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h26m17s)

Peut-on parler de richesse naturelle ?

Peut-on parler de richesse naturelle ?Conférence inaugurale, par Catherine LarrèrePrésentation: Gabrielle Radica«En toutes les parties de la Nature, il y a des merveilles», remarquait Aristote, et il lançait une invitation : «entrons sans dégoût dans l’étude de chaque espèce animale : en chacune il y a de la nature et de la beauté.» (Les parties des animaux, I, 5, 645, a). De l’Antiquité à nos jours, la curiosité naturaliste a alimenté un inventaire jamais terminé de la diversité naturelle. Mais au fur et à mesure que s’accroissait la pression d’utilisation de cette nature, on a pu s’interroger sur les motifs ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte