Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 763
Conférences

le (13m28s)

« Je suis ton père » : histoire d’une filiation galactique

Mme Delphine Porcheron Mme Anne-Laure Nachbaum-Schneider Quel rapport entre Star Wars et le droit ? A priori, aucun. Et pourtant, les membres de l’association MédiaDroit font le pari de prendre Luke Skywalker, Han Solo, maître Yoda et autre R2-D2 comme objets d’étude sous un prisme juridique.  Le projet a bénéficié du soutien des IdEx dans le cadre du programme d’Investissements d’avenir.
Voir la vidéo
Conférences

le (16m18s)

Manger ensemble dans des contextes bouddhiques : diversité des logiques

M. Nicolas SihléCette journée portera sur la commensalité, vue d'un point de vue religieux : est‐il important, pour les membres d'une communauté religieuse, de manger ensemble ? Si oui, dans quel contexte (quotidien / rituel), dans quel but ? qui participe à ces repas et tous les types d’aliments peuvent‐ils être consommés ? quels sont les bénéfices et les risques de ces pratiques de commensalités ? quels sont, sur ces points, les spécificités ou les traits marquants de certaines traditions religieuses ?
Voir la vidéo
Conférences

le (17m2s)

Les repas dans le judaïsme

M. Thierry LegrandCette journée portera sur la commensalité, vue d'un point de vue religieux : est‐il important, pour les membres d'une communauté religieuse, de manger ensemble ? Si oui, dans quel contexte (quotidien / rituel), dans quel but ? qui participe à ces repas et tous les types d’aliments peuvent‐ils être consommés ? quels sont les bénéfices et les risques de ces pratiques de commensalités ? quels sont, sur ces points, les spécificités ou les traits marquants de certaines traditions religieuses ?
Voir la vidéo
Conférences

le (33m29s)

Le repas offert par Abraham (Genèse 18, 1‐15) et sa réception iconographique par Marc Chagall

Mme Regine Hunziker M. M. Zeller Cette journée portera sur la commensalité, vue d'un point de vue religieux : est‐il important, pour les membres d'une communauté religieuse, de manger ensemble ? Si oui, dans quel contexte (quotidien / rituel), dans quel but ? qui participe à ces repas et tous les types d’aliments peuvent‐ils être consommés ? quels sont les bénéfices et les risques de ces pratiques de commensalités ? quels sont, sur ces points, les spécificités ou les traits marquants de certaines traditions religieuses ?
Voir la vidéo
Conférences

le (16m55s)

Repas communautaires chrétiens et repas associatifs gréco‐romains

Mme Gabriella AragioneCette journée portera sur la commensalité, vue d'un point de vue religieux : est‐il important, pour les  membres d'une communauté religieuse, de manger ensemble ? Si oui, dans quel contexte (quotidien / rituel), dans quel but ? qui participe à ces repas et tous les types d’aliments peuvent‐ils être consommés ? quels sont les bénéfices et les risques de ces pratiques de commensalités ? quels sont, sur ces points, les spécificités ou les traits marquants de certaines traditions religieuses ?
Voir la vidéo
Conférences

le (2h6m16s)

"Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire" et "Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval" (par Jean-Nicolas Illouz)

Conférence n°1 : Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire.À partir des catégories de Schiller, distinguant la « poésie naïve » et la « poésie sentimentale », nous montrerons comment le récit de Sylvie, en faisant jouer l’opposition de l’idéal et de la réalité, relève d’une poétique hybride, associant les trois genres lyriques fondamentaux que sont, selon Schiller, l’idylle (représentée par Sylvie), l’élégie (représentée par Adrienne), et la satire (portée par la voix narrative).Conférence n°2 : Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval.Entre 1842, où il paraît sous le titre « Les Vieilles Ballades françaises » dans la Sylphide, et 1854 où ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (23m24s)

La biotique, un système innovant

Entre science et fiction, il n'y a parfois qu'un pas que les technologies semblent avoir franchi. Joël de Rosnay l'avait bien compris quand, dès 1981, il crée le terme "biotique" pour décrire l'hybridation et la coévolution des méthodologies et des techniques employées en informatique, biologie et chimie supramoléculaire.  Dans son intervention, Joël de Rosnay explique avec brio comment l'ordinateur n'est plus simplement un objet, ni même un simple outil, qui se trouve devant nous. Cet ordinateur a véritablement pris sa place dans l'environnement qui nous entoure. Aujourd’hui la frontière ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h16m36s)

Doit-on et peut-on reformuler les valeurs universelles ?

Michel Wieviorka est sociologue, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, directeur d'études à l'École des Hautes Études en Sciences Sociales et, depuis 2009, Administrateur de la Fondation Maison des sciences de l'homme. Ses recherches ont porté ou portent sur la notion de conflit, le terrorisme et la violence, sur le racisme, l'antisémitisme, sur les mouvements sociaux, la démocratie ainsi que sur les phénomènes de différence culturelle.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h13m13s)

Éprouver (le rendu du vécu) - Partie 2

L’expérience de l’exil met en crise les dichotomies induites par un discours « territorialisé » autour de l’identité et de la différence, l’origine et le devenir, l’autochtone et l’étranger. En montrant à quel degré ces oppositions appartiennent à l’épistémè des sociétés d’accueil et à une pensée de l’appartenance nationale, elle invite justement à en déplacer les paradigmes.  Or, cette expérience, comme tout phénomène humain, n’existe et ne prend sens que médiatisée par un ensemble de codes affectifs et culturels. Sa spécificité, toutefois, tient au fait que la figuration de l’exil convoque d’emblée une multiplicité de systèmes référentiels, au minimum une dualité entre le lieu de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Des "russes d'en bas" aux mobilisations sociales et contemporaines en Russie

Après les mobilisations massives des années "Perestroïka", qu'avaient déjà étudiées Michel WIEVIORKA et son équipe, la société russe sembait avoir plongé dans l'apathie. A partir de 2005, cependant, les mobilisations sociales se multiplient, pour la plupart de dimensions locales et enracinées dans la vie quotidienne. Certaines d'entre elles acquièrent pourtant une dimension plus générale et plus politique. Comment penser les mobilisations collectives en Russie contemporaine dans une société largement apolitique et peu encline aux protestations publiques et solidaires ? Quelle est la place des réalités nationales, locales ou culturelles dans ces mobilisations ? Peut-on y voir une portée politique ? ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte