Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9
Conférences

le (44m35s)

Synthèse FM et musiques populaires : Hit or miss ?

L’objet de cette communication sera pour nous de questionner, depui son apparition, l’appropriation de la synthèse par modulation de fréquence – synthèse FM – dans le champ des musiques populaires. Si la synthèse FM a assurément et profondément marqué de son sceau le développement de la lutherie électronique et, par voie de conséquence, le son des années 1980, il s’agira de savoir dans quelle mesure cette nouvelle manière de créer des sons a pu ou non véritablement influencer certaines esthétiques musicales, et ce notamment au sein des musiques ...
Voir la vidéo
Conférences

le (42m15s)

La synthèse par modulation de fréquence, un modèle pour la composition instrumentale : propositions, exemples, applications

La modulation de fréquence est un procédé de synthèse sonore visant à moduler des fréquences entre plusieurs oscillateurs électroniques. Ce procédé, conçu pour créer des sons, est aussi à l’origine de techniques d’écriture purement instrumentale qui ont été essentiellement développées par les compositeurs spectraux. Dans Ethers (1978) pour six instruments, Tristan Murail module les sons de la flûte par une fréquence vocale alors que dans Gondwana (1980) pour orchestre, il construit des spectres inharmoniques en recourant aux principes de la synthèse FM. D’autres compositeurs, comme ...
Voir la vidéo
Conférences

le (39m7s)

Repères et culture en scénario d’écoute : Voilements de Jean-Claude Risset

A propos de sa pièce Voilements, pour saxophone ténor et sons fixés sur support, Jean-Claude Risset évoque, comme dans plusieurs de ses autres œuvres mixtes, un « scénario quasi scénique » dans lequel la confrontation de l’instrument soliste et de l’électronique produit une « théâtralité musicale » constituant par là-même des « points de repère » facilitant peut-être « l’accès de l’auditeur ». Ces notions ne sont pas sans nous rappeler les principes fondateurs de la tonalité à partir du XVIIe siècle, permettant justement une certaine prévisibilité (déjouée ou ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte