Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 255
Conférences

le (41m59s)

Quelles représentations de la Grande Guerre sur les monuments aux morts peints des paroisses en Pays de la Loire ?

Quelles représentations de la Grande Guerre sur les monuments aux morts peints des paroisses en Pays de la Loire ?  Les monuments aux morts des paroisses constituent aujourd'hui un élément oublié dans le paysage commémoratif de la Grande Guerre. L'emplacement à l'intérieur des églises, l'absence d'archives, l'importance de la production sérielle expliquent sans doute le faible intérêt porté à ces monuments. Pourtant une soixantaine de mémoriaux peints se détachent de cette production de masse et marque l'intérêt des artistes et des commanditaires pour se souvenir de manière originale. Ces œuvres ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m52s)

Représenter la mort d'un fils : l'expression d'un deuil de guerre dans les vitraux du maître-verrier Albert Echivard (1914-1939)

Tombeau de lumière. Le deuil de guerre du maître-verrier Albert Echivard (1914-1939)  En 1914, Albert Échivard est un maître-verrier de renommée nationale qui a contribué à la renaissance de la verrerie mancelle initiée dans la 2e moitié du XIXe siècle. Son fils, Maxime, élève de l’École des Arts décoratifs de Paris, commence lui-même une œuvre personnelle au début des années 1910. Conscrit depuis deux ans au moment de la déclaration de guerre, il est porté disparu dans la Somme le 2 octobre 1914. Dès lors, son père ne va cesser d’entretenir ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m48s)

Les guerres mondiales dans l’œuvre de Pierre Bouchaud

Les guerres mondiales dans l’œuvre de Pierre Bouchaud  Comme nombre de ses contemporains, l’abbé Pierre Bouchaud, peintre et fresquiste, a été marqué par les deux guerres mondiales du XXe siècle. Bien qu’il n’ait pas connu le front, ces tragiques événements ont alimenté son inspiration religieuse transcrite dans un réalisme du quotidien. Il a peint au moins trois monuments aux morts en mémoire des soldats de la guerre de 1914-1918. Il a inséré le souvenir des bombardements les plus meurtriers de la ville de Nantes lors de la seconde guerre mondiale dans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (47m7s)

Une œuvre d'art totale au service de la propagande française ? Le "Panorama des crimes allemands" (1916)

De la représentation à la recréation : l’expérience immersive du Panorama de la guerre (1916) Cet article s’intéresse au Panorama de la guerre, projet proposé en avril 1916 au ministère des Affaires étrangères par un collectif d’artistes, et destiné à servir la propagande française dans les pays neutres, en particulier aux Etats-Unis. Noël Dorville (1874-1938) et Emile Othon Friesz (1879-1949), à l’origine du projet, imaginent d’intégrer ce panorama itinérant à un surprenant « camp de la guerre » (ou War fair) accueillant des attractions militaires. Après ...
Voir la vidéo
Conférences

le (39m55s)

La photographie mobilisée, 1914-1918.

La photographie mobilisée, 1914-1918   Á la veille de la Première Guerre mondiale, la photographie connaît une certaine démocratisation comme pratique privée et comme support de communication dans la presse généraliste et spécialisée. Elle permet de donner à voir ce que l’on présente alors encore souvent comme « la réalité ». Le conflit qui s’ouvre en août 1914 accélère davantage sa diffusion du fait même d’une demande publique et privée de voir ce qui se déroule, d’en donner une représentation visuelle la plus réaliste possible, de conserver enfin les souvenirs du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m33s)

La Première Guerre mondiale dans la bande dessinée et l'album contemporains pour la jeunesse

La première guerre mondiale dans la bande dessinée et l'album contemporains pour la jeunesse   Longtemps supplanté par la Seconde Guerre mondiale dans l’édition pour la jeunesse, le conflit de 14-18 suscite un regain d’intérêt sans précédent depuis une quinzaine d’années, notamment dans la production romanesque, mais aussi dans deux formes particulièrement prisées du jeune public : la bande dessinée et l’album. On peut donc s’interroger sur les causes et les enjeux de cette résurgence qui va certainement au-delà d’un simple motif commercial lié à la célébration du Centenaire. L’intérêt principal ...
Voir la vidéo
Conférences

le (33m9s)

La Grande Guerre dans la bande dessinée contemporaine (2008-2014)

La Grande Guerre dans la bande dessinée contemporaine (2008-2014). De la mort du dernier Poilu aux commémorations du Centenaire Depuis la disparition du dernier poilu français Lazare Ponticelli, la production de bandes dessinées faisant référence à la Grande Guerre n’a cessé de croître dans une sorte d’urgence mémorielle. De mars 2008 à mai 2016 est parue la moitié des albums traitant de la Première Guerre mondiale publiés depuis 1914. Cette étude dresse un catalogue des principales approches et thématiques abordées par les auteurs contemporains. Ceux-ci, à la suite du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m19s)

Les mémoires du camouflage dans l'art contemporain

Mémoires du camouflage de la Grande Guerre dans l’art contemporain Le camouflage matériel appliqué durant la Grande Guerre est apparu comme une nécessité immédiate s’appliquant en contexte terrestre et naval dans la perspective défensive et offensive. Fait nouveau dans l’histoire militaire, sa théorisation comme son application ont principalement été confiées à des artistes et artisans d’art dont les compétences spécifiques ont été sollicitées notamment pour la dissimulation d’objectifs soit par fusion homotypique avec les milieux d’implantation, soit par déstructuration des formes révélatrices au moyen de procédés graphiques et ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (2h15m48s)

Cinéma, adaptation, restauration : autour des "Misérables" d’Henri Fescourt (1925) / Yves Reboul, Béatrice de Pastre

Cinéma, adaptation, restauration : autour des Misérables d’Henri Fescourt (1925) / Yves Reboul, Béatrice de Pastre, in 2ème séance du séminaire "Le passé au présent : les passeurs du patrimoine. 1. Conservation, transmission" organisé, sous la responsabilité scientifique de Jean-Yves Laurichesse, par le laboratoire Patrimoine, Littérature, Histoire (PLH) de l'Université Toulouse-Jean Jaurès, 12 décembre 2015.Connu jusqu’à présent uniquement en noir et blanc et dans une version de courte durée, le film d’Henri Fescourt "Les Misérables" -adapté du roman de Victor Hugo- a fait l'objet d'une restauration qui lui a permis de retrouver sa durée initiale (6 ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte