Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 43
Conférences

le (42m10s)

Quelques "révélations parsifaliennes" portées par la littérature / Christophe Imperiali

Quelques "révélations parsifaliennes" portées par la littérature / Christophe Imperiali, in "Parcifal : entre légende médiévale et symbolisme", journée d'étude organisée par l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) de l'Université Toulouse Jean Jaurès dans le cadre d'un partenariat avec le Théâtre du Capitole, sous la responsabilité et la coordination de Michel Lehmann et Christine Calvet. Université Toulouse Jean Jaurès, Théâtre du Capitole, 14 janvier 2020. Depuis Tannhäuser et Tristan und Isolde, Parsifal complète la galerie des légendes médiévales que Wagner modèle à sa guise, porté par une volonté puissante de réaliser son projet ...
Voir la vidéo
Conférences

le (42m14s)

Sur les chemins du "Gral" entre raison et imagination : réécritures allemandes de la légende de "Parcival" (1750-1830) / Françoise Knopper

Sur les chemins du "Gral" entre raison et imagination : réécritures allemandes de la légende de "Parcival" (1750-1830) / Françoise Knopper, in "Parcifal : entre légende médiévale et symbolisme", journée d'étude organisée par l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) de l'Université Toulouse Jean Jaurès dans le cadre d'un partenariat avec le Théâtre du Capitole, sous la responsabilité scientifique de Michel Lehmann et la coordination de Christine Calvet. Université Toulouse Jean Jaurès, Théâtre du Capitole, 14 janvier 2020.Depuis Tannhäuser et Tristan und Isolde, Parsifal complète la galerie des légendes médiévales que Wagner modèle à sa ...
Voir la vidéo
Conférences

le (42m30s)

De l'Envers et l'Endroit au Premier Homme

Il s’agit dans cette leçon d’étudier le lien entre L’Envers et l’Endroit et Le Premier Homme à la lumière des textes antérieurs qui s’y rattachent, ainsi qu’à celle de l’influence de Jean Grenier sur Camus. Le sentiment de sensibilité, déjà présent dans les Carnets, peut-il recevoir le nom d’amour dans ce roman symbolique de la condition humaine, qu’il est peut-être également pertinent de nommer « roman de la mère » ?
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte