Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 360
Séminaires

le (0s)

Mathieu Lewin - L'équation de Schrödinger et ses approximations de type champ moyen

L'équation de Schrödinger est une merveille mathématique. Tenant sur une ligne, elle permet en principe de décrire de façon très précise n'importe quel système à l'échelle microscopique, comme l'atome d'hydrogène ou une molécule d'ADN. Pourtant, sa simplicité est un leurre car on ne sait en pratique pas la résoudre, même numériquement, dès que le système est un peu trop grand. Dans cet exposé je présenterai cette équation et j'expliquerai comment elle se simplifie dramatiquement dans certains régimes particuliers, en particulier celui du "champ moyen". Je mentionnerai quelques résultats mathématiques obtenus récemment dans cette direction et le type ...
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (1m45s)

Sur les traces... Lucius Columelle : la mise en valeur des terres

Au 1er siècle, Columelle, ancien légionnaire romain, publie un ouvrage d'agronomie intitulé De l'agriculture. Il dénonce l'idée couramment répandue de l'épuisement de la terre par les cultures et donc du principe du temps de repos des sols. Selon lui, il suffit de restituer les débris végétaux au sol et de les mélanger à la terre pour assurer de bonnes récoltes...  
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (1m55s)

Sur les traces... Charles Robert Darwin : une affaire de séduction

En 1860, Darwin affirmait que la seule vue d'une plume de paon le rendait malade. Comment un tel fardeau avait pu apparaître et se maintenir uniquement chez les mâles ? La théorie de la sélection sexuelle nous aide à comprendre l'évolution du dimorphisme sexuel, c'est à dire l'ensemble des différences morphologiques plus ou moins marquées entre les individus mâle et femelle d'une même espèce.
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (1m55s)

Sur les traces... Ronald Pulliam : l'union fait la force

En 1973, le chercheur Ronald Pulliam est l’un des premiers à s’intéresser à la vie en groupe des espèces et des avantages qu’elle offre pour se protéger des prédateurs. A l’intérieur d’un groupe, chaque individu peut bénéficier de la vigilance des autres en diminuant son propre niveau de vigilance mais en maintenant intact ses chances de jouer l’attaque d’un prédateur.
Voir la vidéo
Clip pédagogique

le (1m58s)

Sur les traces... Charles Robert Darwin : la sélection naturelle

La transformation des espèces est le résultat de pleins de processus plus petits à l’échelle des populations. Darwin en a identifié le principal : la sélection naturelle. L’environnement y joue un rôle essentiel. C’est le cas pour la reproduction et la survie des individus où l’environnement agit comme un filtre au travers duquel les gènes des individus les plus performants sont favorisés.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte