Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 140
Conférences

le (39m7s)

La vérité à la lettre. Foi, poésie, vérité / Michel Zink

La vérité à la lettre. Foi, poésie, vérité / Michel Zink. In "La vérité", Journées Scientifiques annuelles de l'Institut Universitaire de France, organisées par le Pôle de recherche et d'enseignement supérieur (PRES) de Toulouse, l'Université Toulouse II-Le Mirail et l'Institut Universitaire de France. Toulouse : Hôtel-Dieu, 2-4 avril 2013. Miracle au SertãoSite dédié au film APAEB ValenteAssociation des Petits Agriculteurs de l'Etat de Bahia
Voir la vidéo
Conférences

le (37m41s)

Verdi et la littérature allemande. La figure du proscrit dans "Die Räuber" et "I Masnadieri" / Jean-François Candoni

Verdi et la littérature allemande. La figure du proscrit dans Die Räuber et I Masnadieri / Jean-François Candoni, in "La figure du proscrit dans les arts en Europe dans la première moitié du XIXe siècle" [Autour de l'opéra Ernani], journée d'étude organisée par l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) de l'Université Toulouse Jean Jaurès dans le cadre d'un partenariat avec le Théâtre du Capitole, sous la responsabilité scientifique et la coordination de Michel Lehmann et Christine Calvet. Université Toulouse Jean Jaurès, Théâtre du Capitole, 28 février 2017. * Images et prise de son ...
Voir la vidéo
Conférences

le (54m27s)

L'homme de lettres au XVIIIème siècle

Roger CHARTIER (Directeur d'études à l'école des hautes études en sciences sociales) dessine pour nous la figure de l'homme de Lettres "emblématique des tensions du XVIIIème siècle entre privilège et égalité, protection et indépendance", isolement et sociabilité.GénériqueProduction déléguée Arts & Éducation Producteur Anne-Michèle ULRICH assistée de Marie-Pascale CHATRAS, Danielle LEIBOVICI et Pascale MANSION Production exécutive Centre Audiovisuel de Paris Producteur exécutif Alain ESMERY assisté de Corinne KAUFMAN et Pascal SCHNEIDER Chef opérateur Jean-Marie DROISY Ingénieur du son Jacques DELORME Palette graphique Didier HUBERT Montage Philippe COUTEUX Musique Philippe REVERDY Réalisation Stéphane GINET assisté de Alain VERNOIS et Fanny DUNON Arts ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h1m37s)

14 - Francesco Guicciardini (1483-1540) : éléments de biographie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)14 - Francesco Guicciardini (1483-1540) : éléments de biographieEquipe technique :Directeur de la production: Christophe Porlier, Responsable des moyens techniques: Francis Ouedraogo, Exploitation: Julien Lopez, Image: Sébastien Boudin, Son: Xavier comméat, Montage: Mathias Chassagneux, Multimédia: Patrick Sarselli, Design graphique: Antonello Marvulli
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h12m50s)

15 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) 1ère partie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)15 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525); temps de la fiction et temps de l'écritureLe temps de la fiction : le dialogue renvoie à la fin de l’année 1494 ; on ne peut réfléchir sur le meilleur des gouvernements pour la république florentine sans revenir au début du processus, en 1494. A partir de 1494 rien ne sera plus comme avant : la qualità de tempi change radicalement et les vieilles solutions de la politique oligarchique communale ne sont plus efficaces. Entre 1521 et 1525, quand Francesco Guicciardini écrit son dialogue, ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h22m2s)

16 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) 2ème partie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)16 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) ; "La nature des choses en vérité"Bernardo del Nero analyse, dans le débat avec les trois autres interlocuteurs, ce que l’on peut et doit déceler derrière les mots. Dans cette perspective, il commence par le socle de l’histoire républicaine : “il nome della libertà” (p. 65-66) puis la question de l’equalità (p. 71 sqq.). La “liberté” ne sert parfois qu’à couvrir l’“ambition”, comme le montre bien l’histoire florentine, et dissimule la “nature des choses”. Elucider quelle est cette “nature des choses”, voilà le chemin ...
Voir la vidéo
Cours magistraux

le (1h14m15s)

17 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525) 3ème partie

L'art de gouverner à Florence (1494-1530)17 - Francesco Guicciardini (1483-1540), Dialogo del reggimento di Firenze (1521-1525); "Une république tempérée"Bernardo présente, dans le livre II, l’architecture des institutions à mettre en place et la meilleure façon de les faire vivre (et ici prend tout son sens le substantif de "vivere" comme forme de vie politique, régime en actes, incarnée dans une société déterminée). Ce socle est fondé sur quelques convictions : la libertà est ancrée à Florence ; le peuple ne peut gouverner car il ne sait pas ; le poids du gouvernement repose toujours sur les épaules d’un petit nombre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (18m58s)

Quand les juges écrivent l'histoire : le cas italien

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéJean-Claude Zancarini revient ici sur deux affaires politico-judiciaires italiennes importantes de ces dernières années : le cas d'Adriano Sofri et de ses acolytes Ovidio Bompressi et Giorgio Pietrostefani, lié au meurtre du commissaire Luigi Calabresi en 1972. L'affaire judiciaire est allée de rebondissement en rebondissement de 1988 à 2000. Il cite à ce propos l'ouvrage de Carlo Ginzburg intitulé "Le Juge et l'Historien, considérations en marge du procès Sofri". Le cas de Giulio Andreotti, accusé d'avoir entretenu des liens avec la mafia et d'avoir commandité l'assassinat du journaliste Mino Pecorelli en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h56m44s)

Le discours de la guerre

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéJean-Claude Zancarini présente ici sa méthode d'approche des textes de Machiavel et s'interroge sur le sens de l'histoire : "Si l'histoire n'a pas de sens, elle n'en est pas moins intelligible". S'appuyant sur Michel Foucault et Fernand Braudel, il propose une vision de l'histoire qui se comprend en termes de rapports de force, de dominants et de dominés. Il s'intéresse ensuite au discours de la guerre dans l'oeuvre de Machiavel, et notamment à la présence des armes et du vocabulaire guerrier dans le Prince. Il revient sur l'histoire de la république ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte