Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 16
Conférences

le (1h4m48s)

Esclaves, afro-féministes : comment inscrire les dominé.e.s, subalternes, sans voix et sans pouvoir au centre du récit historique ? / Silyane Larcher

Esclaves, afro-féministes : comment inscrire les dominé.e.s, subalternes, sans voix et sans pouvoir au centre du récit historique ? /une conférence de Silyane Larcher présentée dans le cadre du Festival "L'Histoire à venir" 2018 dont le thème était "Humain, non-humain". Université Toulouse Jean Jaurès, Théâtre Garonne, 18 mai 2018.Les grands récits historiques de l’égalité, comme ceux des prises de pouvoir (par exemple la citoyenneté ou le féminisme) se font généralement sans les acteurs eux-mêmes. Si on peut essayer de leur faire une place, la question demeure surtout de savoir quelle place ils ou elles se sont fait eux-mêmes ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h44m46s)

La souffrance. Politiques de l’inégalité (France)

L’action politique, entendue comme l’ensemble des pratiques qui inscrivent dans l’espace public des attentes ou des critiques autour de biens communs, est sous-tendue par des valeurs et des normes, des jugements et des justifications - ce que l’on peut appeler une économie morale. Si l’anthropologie s’est depuis longtemps intéressée au politique, à ses institutions et ses agents, en revanche elle s’est tenue à l’écart de la dimension morale du monde social, soit en la rejetant dans le domaine de la culture et en l’entourant d’un halo relativiste, soit en s’en gardant à cause d’un risque supposé de contamination normative, voire ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h6m40s)

Democratic Authority: A Philosophical Framework

La sagesse collective : principes et mécanismesColloque des 22-23 mai 2008, organisé par l'Institut du Monde Contemporain du Collège de France, sous la direction du Professeur Jon Elster.Intervention de David Estlund.“In this talk, I give an overview of the argument of my new book of the same title. Democracy is not naturally plausible. Why turn such important matters over to masses of people who have no special expertise? Theories of the value of democracy often try to answer this question by appeal to the intrinsic value of the procedure itself, without relying on any tendency toward good decisions. In this ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (24m44s)

Conjuguer bien commun, aspiration à l'autonomie et refus des contraintes

L'individu a été longtemps encadré par des systèmes de valeurs qui donnaient du sens à sa vie. Il était inséré dans des groupes organisés : la famille, l’usine, le syndicat, le parti... Il était établi dans des lieux : le quartier, la commune, le village... Cela produisait un individu relativement sécurisé, disposant d’une place (pas toujours choisie) dans la société.Aujourd’hui, ce système s'est désagrégé. Les relations doivent obéir au principe de la satisfaction et du libre choix. Mais l'individu y a gagné en liberté et en autonomie.
Voir la vidéo
Entretiens

le (23m27s)

La mondialisation du droit : vers une communauté de valeurs (Mirelille Delmas-Marty)

La mondialisation du droit renvoie-t-elle uniquement à la globalisation économique ou à l’universalisation des Droits de l’Homme, et donc à une communauté mondiale de valeurs ?Si la réponse n’appartient pas aux seuls juristes, les pratiques juridiques ont une place nécessaire pour consolider les choix de valeurs, voire pour anticiper et former des valeurs. La notion de « crime contre l’humanité » (Nuremberg) a créé une interdiction pénale à vocation universelle, alors même que l’« humanité » n’était pas conçue et définie comme une valeur à protéger. Si logiquement, l’éthique précède le droit, le chemin se parcourt parfois du droit à ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (24m29s)

De l'individu libre et autonome : retour sur un grand mythe contemporain (Bernard Lahire)

Au nom de l’individualisme, on parle souvent du déclin des institutions (famille, école...) en affirmant que les collectifs (groupes, classes, communautés...) ne rendent plus compte des comportements individuels. Ces analyses sont-elles scientifiquement étayées ? Relèvent-elles de discours idéologiques ? Les hiérarchies culturelles, les inégalités sociales d'accès à la culture, les institutions familiales, scolaires et culturelles et leur travail de socialisation disparaissent-elles avec les groupes, classes et leurs cultures ?
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte