Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 592
Conférences

le (29m28s)

La complexité documentaire à l'épreuve de la TEI : les enjeux d'une édition électronique des Annales occitanes de Montpellier

Intervention par : Gilda CAÏTI-RUSSO et Marco GRIMALDI , (Université de Montpellier 3)La tradition manuscrite des Annales Occitanes de Montpellier, dont la complexité a été bien simplifiée par les archivistes du XIXe siècle, demande aujourd'hui une approche philologique nouvelle en vue d'une édition à la mesure du progrès des connaissances. Si la remise en cause de la philologie traditionnelle depuis la fin des années quatre-vingt a permis de repenser la textualité médiévale sur des nouvelles bases, le protocole international de la TEI – Texte Encoding Initiative – a mis progressivement l'informatique au service de la pertinence scientifique des Sciences Humaines. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (43m59s)

L'acte diplomatique comme ‘preuve' dans l'écriture de l'histoire au travers de deux cas hispaniques : l'Historia Compostellana et le Corpus Pelagianum (première moitié du XIIe s.)

Intervention par : Hélène SIRANTOINE ,CNRS-CESCM, PoitiersDans cette communication, il est question d’étudier la valeur donnée à l'acte diplomatique au regard de l'écriture historiographique à partir de deux exemples hispaniques, tous deux composés durant la première moitié du XIIe siècle. Les textes étudiés sont d'une part l'Historia Compostellana, narration historique relative au siège épiscopal de Saint-Jacques-de-Compostelle, et plus précisément aux actions menées par son évêque puis archevêque Diego Gelmírez († 1140), commanditaire de l'oeuvre ; et d'autre part le Corpus Pelagianum, vaste compilation historiographique réalisée par et/ou à la demande de Pélage, évêque d'Oviedo († 1153), embrassant une histoire du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (28m44s)

La Légende dorée de Jacques de Voragine et les écritures de l'histoire : montages manuscrits, (dis)continuités génériques et domestication du temps

Intervention par:Florent COSTE,(Université de Lorraine)La Légende dorée de Jacques de Voragine présente le paradoxe d'être à la fois trop et trop peu connue. Il n'est pas toujours aisé de mesurer l'ampleur de la rupture qu'elle représenta tant dans le genre hagiographique, dans les pratiques pastorales (au sein et par-delà les cercles mendiants), que dans les pratiques laïques de dévotion et du livre. On souhaiterait se focaliser ici sur la dimension innovante de cette compilation en montrant qu'elle fonctionne comme un instrument de domestication du temps, pour le compilateur, le prédicateur et le lecteur du légendier.Le tour de force de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m16s)

La présence de réalités documentaires dans les récits de la chute de Troie : entre l'insertion encyclopédique autorisante et l'effet de réel

Intervention par : Anne ROCHEBOUET, (Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines)Pour aborder l'histoire antique, qui tient une place de choix dans les connaissances des lettrés au Moyen Âge, les documents sur lesquels l'auteur médiéval peut s'appuyer sont, du fait de la période historique envisagée, uniquement des textes considérés alors comme des autorités, et ce quel que soit le statut générique qu'on leur attribue aujourd'hui. Dans l'Histoire ancienne jusqu'à César par exemple, première compilation historique rédigée directement en français au tout début du XIIIe siècle, l'auteur-compilateur s'est aussi bien basé sur Orose et Eusèbe-Jérôme que sur Le Roman de Thèbes. Les raisons du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m30s)

“Si com jou truis el livre escrit” : les références externes dans la Chronique rimée de Philippe Mousket

Intervention par :Pierre COURROUX , (Université de Poitiers)Nombre de chroniques de langue française, surtout dans les premiers siècles de l'écriture historique francophone, sont des adaptations plus ou moins fidèles d'un ou plusieurs textes latins antérieurs. Pourtant, lorsque les auteurs de ces mêmes chroniques font référence à leurs sources, les choses paraissent bien moins simples. Les références erronées ou présentes comme de simples trompe-l'oeil, sont fréquentes ; ailleurs, un chroniqueur taira sa vraie source sans raison apparente. Sont-ce là des attitudes qui témoignent d'une influence romanesque ? Non, car dès le XIIe siècle, les premiers écrits historiographiques français utilisent la référence ...
Voir la vidéo
Conférences

le (26m45s)

Mémoire des lettres et des lois : modalités d'insertion et interprétation des traces documentaires dans les Mémoires de Philippe de Novare

Florence TANNIOU ,( Université de Paris Ouest – Nanterre – La Défense)Les Mémoires de Philippe de Novare se fondent sur le témoignage de l'auteur, observateur et acteur des événements qu'il rapporte. Son récit, qui revêt la forme de la chronique et s'exempte en apparence de référence documentaire, se modèle en réalité par endroits sur des genres tant poétiques - comme la chanson d'aube, le sirventès - que narratifs, comme une branche du Roman de Renart. Les insertions versifiées deviennent garantes d'authenticité car Philippe leur assigne le statut de pièces créées sur le vif, contemporaines des événements narrés avec plus de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (34m38s)

Auctoritas et références dans les chroniques roumaines du Moyen Âge : entre légende et attestation documentaire

Intervention par : Laura LAZAR ZAVALEANU, Université de Cluj-Napoca Toujours en lutte pour défendre leurs territoires contre les voisins turques, russes, austro-hongrois ou polonais très désireux de s'en emparer, les Roumains du Moyen Âge ont commencé à écrire leurs chroniques avec cette même attitude de combattants, qui doivent défendre leurs origines et surtout légitimer leurs droits territoriaux aussi dans une « lutte pour la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m50s)

Intertextualité et stratégies d'autorité dans les Gesta abbatum de Conques (XIIe s.)

Intervention par : Sébastien FRAY, Université de Paris 4 Improprement désignés comme chronique par l'érudition moderne, les Gesta abbatum de Conques constituent un cas d'oeuvre historiographique assez brève (quelques folios), dont la rédaction peut être datée des environs de 1100. Cet ouvrage rédigé par un moine de Conques resté anonyme se compose d'une série de notices correspondant à la succession des abbés ayant régi le monastère patronné par sainte Foy.Frédéric de Gournay a d'ores et déjà fait remarquer les liens intertextuels que ces Gesta entretiennent avec ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte