Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 296
Conférences

le (1h22m59s)

Héritages et survivances de Jacques Derrida. Séance de l'après-midi - 6 novembre 2014. Partie 2

Héritages et survivances de Jacques Derrida, pour dire ce qui arrive à sa pensée et à son oeuvre, tout autant que ce qui en provient, et qui revient et reviendra. Dix ans après la mort du philosophe, les héritages de Jacques Derrida portent en eux plus d’un secret et plus d’un esprit. Leur réserve d’inconnu, au delà de tout héritage comptable, doit être aujourd’hui réaffirmée, réinterprétée, maintenue en vie. Le désir testamentaire, inscrit dans le titre de notre colloque, au-delà d’un certain deuil mortifère, signifie qu’il n’y aura nul  héritage sans l’invention d’un à-venir, et nul avenir ou survivance sans héritage incalculable et illégitime. Quelques dates choisies parmi ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h24m54s)

Sciences du Langage, Didactique des Langues-cultures et Humanisme

Né à Constantine (Algérie), Jacques CORTES est, depuis 2004, professeur émérite de l’Université de Rouen en sciences du langage et didactologie des langues-cultures. Il consacre sa vie à la défense de la langue française comme langue internationale, tant dans son usage quotidien comme langue vernaculaire que comme instrument d’expression de la pensée et d’une vision spécifique du monde. C’est ainsi qu’en 1998, il crée le GERFLINT (Groupe d’Etudes et de Recherches pour le Français Langue Internationale), rattaché à la Fondation maison des Sciences de l’Homme, dont le principe fondateur est la défense de la recherche scientifique francophone dans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h25m0s)

Les multiples conditions pour l'habitabilité des planètes

Conférence de l'Institut d'Astrophysique de Paris, donnée par André Maeder, professeur émérite à l'Observatoire de Genève, le 5 juin 2012. Les conditions astronomiques, géophysiques et biologiques pour que la vie se développe sur une planète sont très nombreuses. La plupart des étoiles sont défavorables à la vie en leur voisinage. La zone habitable autour d'une étoile est assez limitée et de fait la Terre est proche de la limite où elle serait trop chaude et perdrait toute son eau. On évoquera le danger dû aux impacts d'astéroïdes. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h33m8s)

Les courants migratoires vers l'Europe - Jean-Claude CHESNAIS

Les migrations sont un facteur central de la régulation démographique, qui change la face des continents. La "transition migratoire", si oubliée, fait partie de la "transition démographique"(modernisation des comportements: maîtrise de la mortalité et de la fécondité) ; c'est un mécanisme de respiration démographique de la planète. Lorsque les populations font face à leur période d'accroissement maximal (chute séculaire de la mortalité, avant la transition de la fécondité), l'exutoire à la pression démographique réside dans l'émigration; c'est le cas du XIX° siècle européen. Les Européens partent alors vers les Amériques, l'Afrique du Sud, l'Australie, la Nouvelle-Zélande et la Sibérie: la ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h35m37s)

The Anglo-American Project in Pompeii

Rick JONES is a Reader in Roman Archeology at the Department of Archaeological Sciences of the University of Bradford, UK. Dr. Jones has 30 years' experience leading excavations in Britain, Spain, France, the Netherlands, mostly on sites of the Roman period. Since 1994 his field research has focused on Pompeii, where he has been directing the "Anglo-American Project".Dr. Jones' research has concentrated on the social dynamics of the western Roman Empire: first through burial practice, and more recently through urbanization and the interactions in the Roman frontier zone. He has directed long-term research excavations at, and in the ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h37m0s)

Sommes-nous seuls dans la galaxie ?

Conférence du mardi 7 juin 2005 par Nicolas Prantzos. LE PARADOXE DE FERMI - " Où sont-ils ? " Depuis Galilée, la science moderne n'a cessé de "provincialiser" notre place dans l'Univers, remplaçant progressivement l'anthropocentrisme initial par une confiance quasi-illimitée au principe copernicien : notre position spatio-temporelle n'a rien d'exceptionnel. Cependant, jusqu'à présent, l'observation astronomique ne nous a rien apporté sur les formes de vie qui pourraient peupler l'Univers et encore moins sur l'existence d'éventuelles formes de vie intelligentes ou de civilisations technologiquement avancées... Il existe un fait d'observation, dont l'importance se mesure difficilement : ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte