Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 354
Entretiens

le (2h36m6s)

Entretien avec Violette Rey

Un entretien qui retrace le parcours de Violette Rey, géographe, enseignant-chercheur à l'ENS-LSH. Ses passions pour la géographie l'ont amené à travailler sur les dynamiques territoriales dans l'Est de l'Europe et sur les influences culturelles.Entretien, réalisation : Christophe Porlier. Responsable technique : Francis Ouedraogo. Mise en image et lumière : Sébastien Boudin. Cadre, montage, authoring : Mathias Chassagneux. Prise de son, mixage : Xavier Comméat. Vision, exploitation : Julien Lopez. Musique originale : Alexis Cartonnet. Graphisme : Joao Correia. Diffusion Web : Jean-Claude Troncard
Voir la vidéo
Conférences

le (2h6m16s)

"Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire" et "Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval" (par Jean-Nicolas Illouz)

Conférence n°1 : Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire.À partir des catégories de Schiller, distinguant la « poésie naïve » et la « poésie sentimentale », nous montrerons comment le récit de Sylvie, en faisant jouer l’opposition de l’idéal et de la réalité, relève d’une poétique hybride, associant les trois genres lyriques fondamentaux que sont, selon Schiller, l’idylle (représentée par Sylvie), l’élégie (représentée par Adrienne), et la satire (portée par la voix narrative).Conférence n°2 : Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval.Entre 1842, où il paraît sous le titre « Les Vieilles Ballades françaises » dans la Sylphide, et 1854 où ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (2h4m6s)

Séminaire EREA, "Les pierres s’en vont mais ne se perdent jamais. » Misa Qala, portrait d’une pierre gardienne (ayllu Aymaya, Nord-Potosi, Bolivie)" Laurence Charlier (Université Toulouse II, LISST-CAS)

À partir des rituels dédiés à Misa Qala, cette intervention examinera une catégorie de pierres spécifiques, les « pierres gardiennes », à travers le rôle mémoriel qu’elles jouent dans l’histoire des familles de la communauté d’Urur Uma (ayllu Aymaya, Nord-Potosi) ainsi qu’à travers l’agentivité particulière qui leur est imputée. Ces pierres indiquent en effet des lieux d’établissement et de production agricole présents ou passés (lorsque les activités humaines se sont déplacées) et elles peuvent servir également de bornes. Elles sont ainsi des supports mémoriels pour les habitants ou des indices permettant aux anthropologues de faire l’histoire récente des dynamiques d’occupation. Ces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h4m5s)

L’histoire par le bas

L’histoire de l’Europe moderne constitue l’un des terrains privilégiés du dialogue entre l’histoire et les sciences sociales. Ces sociétés qui à la fois se trouvent à distance de ce que nous considérons comme contemporain et en forment le creuset ont permis l’élaboration d’œuvres intellectuelles de grande ampleur, comme celle d’E. P. Thompson (1924-1993), dont le travail sur la classe ouvrière ou l’économie morale a marqué l’historiographie internationale. À l’occasion de la récente traduction en français par Jean Boutier et Arundhati Virmani des Usages de la coutume, l’historienne Simona Cerutti s’est livrée à une relecture de la notion essentielle d’« histoire par le bas » ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h41s)

Langues d’Islam (XIe-XVe siècle)

L’héritage de l’orientalisme a fait des études linguistiques sur l’arabe un domaine de recherche souvent séparé de l’histoire des sociétés et des cultures. Dans ce dossier, les Annales proposent de revenir sur ce partage à la lumière de travaux récents inspirés par la sociolinguistique. Face à la pesanteur de l’image d’un arabe classique et coranique dominant les pratiques linguistiques et culturelles, il s’agit de montrer toute la variété des niveaux de langue au sein de l’arabe, mais aussi leur articulation à des formes originales de polyglossie, comme avec le berbère et l’italien. Dans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h22s)

Statuts sociaux

La question des statuts sociaux est un objet central pour l’histoire et les sciences sociales depuis le XIXe siècle, même si, à partir des années 1980, avec la critique des grands modèles interprétatifs nés du marxisme et du structuralisme, elle semble passer au second plan. Le numéro spécial consacré aujourd’hui par les Annales aux statuts sociaux vise à montrer comment cette question a repris du sens depuis vingt ans, dans un nouveau contexte historiographique et épistémologique. Réunissant la dimension juridique et les pratiques sociales, mais aussi le point de vue de l’historien ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte