Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 8396
Entretiens

le (1h20m27s)

La pensée grecque : Entretien avec Jean-Pierre Vernant

La première Leçon, enregistrée le 27 mars 1992, est consacrée à Jean-Pierre Vernant, entouré de Françoise Frontisi, François Hartog et Pierre Vidal-Naquet. «La pensée grecque» s'efforce de définir à la fois un parcours intellectuel et les catégories avec lesquelles Jean-Pierre Vernant pense le monde grec. Jean-Pierre Vernant, sous la double influence de Louis Gernet, helléniste et sociologue, et d'Ignace Meyerson, fondateur de la psychologie historique,«s'est efforcé de montrer quelles sont les catégories psychologiques dont on peut dégager la présence dans les textes et les ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m15s)

Alessandro Zilio: Strongly competing systems with fractional diffusion: uniform regularity results


Journées ERC ReaDi 12-13 novembre 2013 Alessandro Zilio (Politecnico di Milano)Strongly competing systems with fractional diffusion: uniform regularity results In this talk I will focus on some recent results obtained in collaboration with S. Terracini and G. Verzini about the optimal regularity of solution to systems characterized by nonstandard diffusion and strong competition. In particular, it will be shown that the type of competition strongly affects both the regularity of the solutions and the geometry of the segregated states obtained in the limiting case of infinite competition.
Voir la vidéo
Conférences

le (2m58s)

Presentation by Yang Maolin : english version

A conference given by Yang Maolin, entitled “China’s urbanisation: Current situation and prospects”, was held on 26 September 2013. Yang Maolin is a historian, professor and vice-president of the Chinese Academy of Social Sciences in Shanxi, who was invited by the UMR* China Korea Japan to develop topics for cooperation, and invited by UrbaChina to share his expertise on strategies for urbanisation in China. He studied at Peking University (1984-1987) and received his doctorate from Jilin University in 2007. He then spent a year as a visiting scholar at the University of ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m8s)

2. Comment s'organise le MAB au niveau international ? Question à Mireille Jardin, juriste, Comité MAB France

Après un bref rappel des origines et grands concepts du MAB, Mireille Jardin présente son organisation et le fonctionnement de ses instances à différents niveaux d’intégration, depuis la réunion du Conseil intergouvernemental tous les deux ans jusqu’à la mise en œuvre et l’adaptation du programme par les gestionnaires et acteurs dans les réserves de biosphère.
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m4s)

3. Comment le programme MAB est-il mis en oeuvre en France ? Question à Catherine Cibien, Directrice scientifique du MAB France

Après avoir souligné que les Réserves de Biosphère ne sont pas inscrites dans la Loi française, et que de ce fait chacune d’elles doit s’appuyer sur une structure territoriale reconnue au plan juridique, Catherine Cibien dresse un panorama des structures qui portent et animent les réserves de biosphère en France, et montre comment les limites géographiques d’une réserve ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (2m45s)

4. Qu’apporte la désignation Réserve de Biosphère à un Parc National ? Question à Jacques Merlin, Directeur du Parc National – Réserve de Biosphère des Cévennes

Jacques Merlin explique pourquoi les concepts, méthodes et la philosophie générale du MAB ont séduit les gestionnaires du Parc National des Cévennes dès les années 1980, et donc pourquoi ceux-ci ont demandé à l’UNESCO la labellisation de ce Parc National comme Réserve de Biosphère, accordée en 1985.Les résultats obtenus dans la vallée du Galeizon sont tout à la fois source de satisfaction et d’inspiration pour mettre en oeuvre ce programme dans l’ensemble du territoire.
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (4m22s)

5. Quel est l’intérêt d’une réserve de biosphère à l’échelle d’un grand bassin versant ? Question à Frédéric Moinot, Coordinateur de la Réserve de Biosphère de Dordogne

En 2012, soit vingt ans après la mise en place d’une Charte de la Vallée - Dordogne pour lagestion de l’eau et des milieux aquatiques, le Bassin de la Dordogne a été labellisé«Réserve de Biosphère» par l’UNESCO. Après avoir rappelé l’unité fonctionnelle de ce va ste écosystème, qui s’étend sur onze départements et subit les pressions de multiples activités socio-économiquesliées à divers usages de l’eau, Frédéric Moinot souligne la nécessité d’une meilleure organisation et coordination intra-interdépartementale et interrégionale des habitants, pour gérer collectivement cette ressource commune - coordination qui sera favorisée par la mise en œuvre du programme MAB dans ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (3m14s)

6. Les réserves de biosphère transfrontières : pourquoi et comment ? Question à Eric Brua, Coordinateur de la Réserve de Biosphère Vosges du Nord – Pfälzerwald

En 1998, à la demande de leurs habitants respectifs à l’UNESCO, le Parc Naturel Régional des Vosges du Nord a fusionné avec le Parc Naturel mitoyen allemand du Pfälzerwald pour former la Réserve de Biosphère Vosges du Nord – Pfälzerwald. Après avoir souligné la continuité écologique des écosystèmes locaux et la similitude ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (3m7s)

7. En quoi consiste le travail d’un gestionnaire de Réserve de Biosphère ? Question à Régis Vianet, gestionnaire de la Réserve de Biosphère de Camargue

Depuis l’organisation de réunions de travail jusqu’à l’animation de projets et manifestations dédiées à divers publics, en passant par la proposition, le portage et le suivi de projets de valorisation de la biodiversité et/ou d’éco-développement, ou encore de formation du grand public et des étudiants, etpar la mise en relation des différents acteurs socio-économiques, la mission d’un gestionnaire de réserve ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (3m54s)

8. Comment organise-t-on la participation locale ? Question à Raphaël Mathevet, chercheur CNRS, comité MAB France

Raphaël Mathevet détaille les étapes et difficultés liées à la mise en place et à la coordination d’un collectif de gestion territoriale : créer du concernement chez les acteurs, faciliter l’expression des groupes sociaux, concilier connaissances scientifiques et savoirs traditionnels, explorer ensemble le fonctionnement des systèmes socio-écologiques et identifier les actions à mener, gérer l’incertitude.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte