Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 519
Label UNT Documentaires

le (2m50s)

La poule d'eau et ses poussins, Gallinula chloropus

Avec la Foulque macroule, la poule d'eau partage les habitats aquatiques, cours d'eau, lacs et étangs. Habituée des berges boueuses, elle chemine en marchant dans l'eau avant de nager parmi les herbes aquatiques. Cependant, gallinula se rencontre également sur les mares, même de petite taille. Sur les berges de cette mare de ferme,les fauchages du mois de mai ont découvert un nid avec ses oeufs grèges tachetés de noir. Par la suite, les poussin suivent leurs parents et profitent de la becquée.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m49s)

Spirulina, le "serpent de mare"

Les eaux douces de nos mares stagnantes renferment de nombreuses cyanobactéries dont certaines sont filamenteuses et hélicoïdales. Elles ne possèdent pas de cloisons membranaires internes et notamment pas de noyau. On y observe des thylacoïdes qui assurent la photosynthèse grâce à de la chlorophile. On trouve également de la phycocyanine qui peut procurer une dominante bleue aux cyanophycée. Dans son milieu aquatique, tournant sur elle-même dans un mouvement de tire-bouchon d'une régularité parfaite, Spirulina progresse à chaque tour de spire et dévoile son aspect serpentiforme d'une extraordinaire longueur.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m49s)

Volvox, la reproduction asexuée

Les cellules responsables de la multiplication végétative des Volvox sont les gonidies responsables de la reproduction végétative de l'espèce. Situées au départ à la périphérie de la colonie, légèrement en retrait des cellules somatiques, elles vont se diviser activement pour former des colonies filles. Les 5 premières divisions donnent naissance à 32 cellules identiques. Lors de la 6ème division, des mitoses déséquilibrées donnent naissance à 16 cellules plus grosses que les autres : les futures gonidies. Les divisions continuent alors pour les petites cellules, donnant naissance à une jeune colonie de 2 à 4000 cellules somatiques et 16 gonidies. La ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m48s)

Les daphnies et les oeufs d'hiver

Au cours de l'automne, les daphnies préparentleurs oeufs de résistance ou oeufs d'hiver. Les oeufs sont placés dans une poche incubatrice dorsale, maintenue par les deux valves de la carapace. Chez Ceriodaphnia, la poche incubatrice peut être volumineuse, et contenir une dizaine d'oeufs. Lors de la mue, les oeufs sont élliminés avec l'exuvie qui sédimente et hiverne au fond de la mare. L'exuvie qui abrite souvent des ciliés tels que Tétrahymena, se dégrade. Les oeufs d'hiver écloseront dès les premiers redoux. Chez Daphnia, les oeufs d'hiver, peu nombreux sont encapsulés dans une structure chitineuse dérivée de la poche incubatrice, l'éphipium. ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m47s)

Carchesium, le pédoncule de la vorticelle

Abondantes dans les eaux douces stagnantes, les vorticelles vivent normalement attachées à un substrat soit inerte soit vivant selon les espèces. Les Carchesium sont des vorticelles coloniales dont chaque individu est relié au substrat par un pédoncule contractile. La contraction est extrêmement rapide ( de l'ordre d'une dizaine de millisecondes ) et la décontraction peut prendre plusieurs secondes. La contractilité est assurée par une structure filamenteuse qui sous tend le pédoncule :  le spasmonème. Ce dernier est formé par la coalescence de myonèmes provenant du corps cellulaire. Le spasmonème apparaît comme une fibre réfringente dans la gaine hyaloplasmique.   Sa forme ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m41s)

La limnée, escargot d'eau, la radula

Gasteropode pulmoné d'eau douce, la limnée se déplace par reptation sur la sole pédieuse, comme les escargots terrestres. La tête porte la bouche ventrale d'où sort périodiquement, la radula, organe chitineux qui fonctionne comme une râpe. Ainsi, comme l'escargot sur terre, à mesure que la limnée progresse, elle broute les plantes aquatiques et les algues, ainsi que les parois de l'aquarium.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m41s)

Scapholeberis mucronata, Une daphnie qui nage sur le dos

Cette daphnie est reconnaissable par les deux expansions postérieures de sa carapace. Elle nage sur le dos, le ventre près de la surface de l'eau où elle filtre le phytoplancton de surface. Les appendices thoraciques assurent un courant d'eau qui dirige antérieurement les particules alimentaires vers la bouche. L'oeil médian,  volumineux, indique une sensibilité particulière à la lumière. Les ovaires bien visibles sur cette femelle, sont disposés en cordons longitudinaux dorsaux. En été, les oeufs parthénogénétiques sont pondus dans la poche incubatrice dorsale et les embryons se développent dans cette poche incubatrice qui s'agrandit.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m41s)

Platycola decumbens, cilié péritriche avec lorica

Platycola secrète un étui mucilagineux (Lorica ) dans lequel vivent 2 individus. Applatie et collée par l'une des faces, la lorica est transparente et permet d'observer aisément leurs locataires.La lorica permet de loger les 2 individus à l'abri des prédateurs éventuels. Pour se nourrir, ils émergent par l'orifice de la lorica et déploient leur panache cilié à l'extérieur, créant un courant d'eau vers leur péristome.Une fois déployés, les 2 individus restent sensibles à toute perturbation environnante même invisible pour l'observateur. Leur réponse au stress est un repli soudain dans la lorica.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte