Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 5335
Label UNT Conférences

le (1h3m11s)

Demain, l’écriture

Comment définir l’écriture aujourd’hui ? C’est à cette question que tente de répondre Clarisse Herrenschmidt en apportant des exemples explicites de la transformation majeure de l’écriture et des signes dans les 20 dernières années avec l’émergence des nouvelles technologies et l’usage de plus en plus diffus de l’ordinateur. Cette révolution graphique se traduit par la transformation de l’écriture en information: à un caractère ou une police correspond un nombre traduit par la machine. Contrairement au langage humain, le langage informatique n’est pas ambigu; il est le produit de la logique informatisée et permet par un ensemble écrit de caractères, de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (53m11s)

Splendeur et misère de la recherche universitaire

Philippe Bopp s’appuie sur deux ouvrages critiques du système universitaire français: « Le grand gâchis : splendeur et misère de la science française » de Postel-Vinay et « Université : la grande illusion » de Pierre Jourde et sur l’analyse qu’en proposent leurs auteurs pour dresser un constat inquiétant et virulent sur l’état de la recherche en France. Plus qu’une question de manque de moyens financiers et/ou humains, il estime que la cause première de la « décadence » ou de la non-émergence de la recherche française est directement liée à l’absence historique d’une conception de l’université. Le manque de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h5m56s)

Espoir et théorie des catastrophes. L’intelligibilité : norme d’une science de l’acceptable ?

Fondée dans les années 70 par le mathématicien René Thom, la théorie des catastrophes devient rapidement, malgré l’engouement qu’elle suscite, sujet de controverse et de critique. Visant à décrire les phénomènes discontinus à l'aide de modèles mathématiques continus, elle se définit comme un langage mathématique, un outil d’intelligibilité du monde mais son manque de rigueur et sa nature qualitative laissent sceptique positivistes et mathématiciens purs. Bien que ces critiques n’aient que partiellement entamé son expansion puisque ses domaines d’application s’étendent au fil du temps de la biologie aux disciplines de sciences humaines telles que l’éthologie et la psychologie (théorie de ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (50m38s)

Le conflit des créateurs : fictions juridiques et réalités biologiques

Science et droit doivent-ils agir de concert ? Les réalités biologiques sont-elles compatibles à un bon usage du droit ? La tension dialectique entre les sciences, plus particulièrement biologiques, et le droit, pose de réelles interrogations. Pour apporter une réponse à ces questionnements, Jean Hauser revient sur les problèmes juridiques qu’ont posés dans les années 70 la nécessité de redéfinir la filiation ainsi que la question du transsexualisme. Il démontre, par l’exemple, que droit et vérité scientifique ne sont pas toujours compatibles. Trop souvent, les réponses apportées par la biologie aux questions de droit déstabilisent davantage la situation qu’elles ne ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m25s)

Les enjeux de l’individualisme

Jusque dans les années 60, le modèle d’intégration sociale dominant était un modèle « corporatiste » qui assurait une place, une position garantie à chaque individu au sein de la société. Chacun était alors acteur du système, chacun était à sa place: le médecin, l’ouvrier, la femme au foyer…Aujourd’hui cet idéal de stabilité est mis à mal: les catégories sociales sont bousculées (les ouvriers sont moins nombreux, les femmes travaillent de plus en plus), les rôles sociaux éclatent, les institutions « classiques » de socialisation comme la famille ou l’école se transforment et les politiques sociales se déplacent vers l’individu. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h19m4s)

Immortalité de l’âme, Résurrection des morts : aspect de la problématique au tournant de notre ère

Les thèmes de l’immortalité de l’âme et de la résurrection des morts remontent à des millénaires. Présents dans l’Orient ancien, ils se développent de manière progressive dans la pensée juive et prennent tout leur sens dans la théologie chrétienne. Mais ces croyances se sont-elles opposées ou complétées ? L’histoire des origines de ces deux traditions et leurs évolutions au fil de l’histoire apportent de nombreux éléments de réponse que Patrice Cambronne nous expose lors de cette rencontre.La conférence a été donnée à l'Université Victor Segalen Bordeaux 2 dans le cadre du cycle de conférences "L'invité du Mercredi" / Saison 2004-2005 ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h10m43s)

Vous avez dit handicap ?

A partir des années 70, la représentation sociale du handicap se déplace d’un modèle individuel et biomédical à un modèle social. La société s’adapte à la personne handicapée et non plus l’inverse. Les associations et les familles ont joué un rôle fondamental dans cette mutation : les associations par leur rôle de pression politique sur la société et la famille moderne par sa combattivité. Ce mouvement aboutit le 11 février 2005 à la loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées qui apporte plusieurs points positifs dont pour n’en citer que quelques-uns ...
Voir la vidéo
Autres

le (53m14s)

La liberté de penser. La conférence du Vieux-Colombier d’Antonin Artaud

Le 13 janvier 1947, Antonin Artaud donne, au Théâtre du Vieux Colombier, une conférence devant le tout Paris intellectuel et artistique. Il a alors 50 ans et son corps a tant souffert des électrochocs de l’asile (9 ans d’internement), des envoûtements, de la drogue qu’il fut incapable de lire les textes qu’il avait préparés. Ce sont ces textes préparatoires, publiés posthumes, que Gilbert Tiberghien se propose de nous faire découvrir par la lecture. ...
Voir la vidéo
Conférences

le (49m55s)

La démocratie demain

La démocratie française est en crise et pour cause : depuis plusieurs années l’abstentionnisme électoral s’accroit, l’extrémisme trouve un plus large public et la pression du pouvoir médiatique et associatif (associations et syndicats confondus) se renforce. Le modèle de la démocratie représentative est mis à mal mais est-il pour autant un système dépassé ?Pour Alain Juppé, il ne fait aucun doute que non, la solution est dans un plus juste équilibre de la démocratie. Il faut accorder une place de choix au débat, au dialogue et à la concertation et promouvoir le modèle d’une démocratie participative. Mais ce nouveau modèle ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte