Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 2725
Conférences

le (30m0s)

Las memorias de los combatientes franceses en la Guerra de España (1808-1814) : vivir, escribir, publicar / Pedro Rújula

Las memorias de los combatientes franceses en la Guerra de España (1808-1814) : vivir, escribir, publicar / Pedro Rújula, in Journée d'études "Espagne-France : transferts, échanges et mobilités (XVIIe-XIXe-XXe siècles)" organisée par Cécile Mary Trojani, Emilie Cadez et Alet Valero du Centre d'études ibériques et ibéro-américaines (CEIIBA), Université Toulouse Jean Jaurès, 10 novembre 2017.* Illustration : Gavarnie, lithographie d'Antoine Ignace Melling (vers 1826-1830). Pedro Rújula a étudié le parcours de certains vétérans de la guerre d’Espagne qui publièrent leurs mémoires de guerre. Ces œuvres, qui transmettent une sensation d’immédiateté en tant que témoignages provenant de protagonistes des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h52m35s)

NUMLOR#.1

NUMLOR #.1Étape préalable au programme concerté de numérisation des fonds patrimoniaux en Lorraine 2007-2013Ouvert dans le cadre de la Conférence régionale des arts et de la culture en Lorraine, le chantier relatif aux politiques de numérisation et de valorisation des patrimoines a abouti à la mise en œuvre d’un programme régional concerté inscrit au Contrat de Projets Etat-Région et au Programme Opérationnel Régional pour la période 2007-2013. Ce programme, qui renvoie au cadre plus général du développement de l’économie de la connaissance à l’échelle européenne et à l’articulation entre « recherche, culture et éducation », repose sur une hypothèse de ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (9m0s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (1/6)

Partie 1 : Introduction par Pierre Maillard"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate un film, ou une partie de film, ça m'est arrivé, ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (19m52s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (2/6)

Partie 2 : Le métier de réalisateur, le groupe des 5, mon premier travelling, La Salamandre"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate un ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (17m21s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (3/6)

Partie 3 : Avoir un bon réseau, les deux marchés, le choc du néoréalisme, quitter la Suisse"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (12m2s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (4/6)

Partie 4 : La politique, le refuge de la beauté, filmer un lieu, voir et revoir Jonas"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (19m28s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (5/6)

Partie 5 : La Vallée fantôme, Myriam Mézières, Les Hommes du port, exit Hollywood"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate un film, ou ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (27m4s)

Tanner par Tanner : une leçon de cinéma (6/6)

Partie 6 : La modernité, découpage et plan-séquence, Bulle Ogier, un rideau dans le vent"Le désir est une nécessité absolue pour faire du cinéma. Ce métier demande du temps, de la patience, de l'énergie. Sans un désir très fort, les choses partent en quenouille. Il faut, pour travailler le cinéma, être travaillé par lui. Il ne faut pas vouloir faire des films, mais faire du cinéma, ce qui est très différent. Ce désir doit être comme un poing fermé, qu'on laisse au fond de sa poche pendant le travail du film. (...) Je sais parfaitement pourquoi on rate un film, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte