Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 6770
Documentaires

le (18m14s)

Activité électrique du nerf isolé de batracien

Après avoir assisté à la dissection de la grenouille, à l’isolement et au prélèvement du nerf sciatique, et à son dépôt dans la cuve à nerf, on découvre le dispositif expérimental permettant l’excitation du nerf et l'enregistrement de sa réponse. Différentes expériences permettent l’étude des potentiels d’action diphasique, la recherche du seuil d’excitation, la détermination de l’excitation maximale, la mise en évidence d’une période réfractaire due à une fatigue du nerf, ainsi que de l’action de divers agents chimiques sur l’amplitude de la réponse électrique.
Voir la vidéo
Documentaires

le (34m52s)

Activité électrique du myocarde et les courants ioniques transmembranaires

Méthodologie de la technique expérimentale d'enregistrement des potentiels transmembranaires par les méthodes du voltage clamp et du courant clamp. Différenciation des phases du potentiel d'action auriculaire par enregistrement de l'effet de solution de concentrations ioniques différentes et d'agents pharmacodynamiques. Enregistrement des courbes sur oscilloscope à mémoire et explication des résultats obtenus par animation.
Voir la vidéo
Documentaires

le (24m55s)

Le Grand Masque Molo (1968)

A Silenkoro en Haute-Volta (actuellement Burkina Faso), une copie du Grand Masque Molo de la famille des forgerons Samu va être fabriquée pour la famille Traore. La fabrication du masque dure quinze jours. Toutes les phases de la réalisation, du choix de l'arbre (un afzelia) jusqu'à la taille précise des différentes parties du bois à l'endroit où doivent être taillés les cornes du masque. Les dieux et les ancêtres, en refusant les sacrifices, s'opposent à la réalisation d'une copi d'un masque aussi puissant. Néanmoins la taille du masque reprend, il est enfin terminé et réussi. Le masque est alors enterré ...
Voir la vidéo

le (8m37s)

Filmer les masques, la musique et la danse (2002)

Hugo Zemp, ethnomusicologue du CNRS de réputation internationale, nous parle brièvement de son expérience de terrain en ce qui concerne l'approche et la déontologie du chercheur qui assiste a des cérémonies religieuses comprenant des tabous très importants, souvent liés à des sociétés secrètes initiatiques, déterminant ce que l'on doit et ce que l'on ne doit pas filmer. La première partie de l'entretien est consacrée aux rites funéraires chez les Sénoufo de Côte d'Ivoire, desquels il a tiré quatre films exceptionnels, dont la série s'intitule « Les Maîtres du Balafon » (voir générique pour distributeur). Ces rites funéraires sont sévèrement réglementés ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte