Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 214
Entretiens

le (59m45s)

Entretien avec Marilyn Nelson, poète lauréate du Connecticut

« Je m’appelle Marilyn Nelson. Je suis née à Cleveland, dans l’Ohio en 1946. Ma mère était dans l’enseignement et mon père était officier de carrière dans l’aviation américaine, si bien que j’ai grandi dans diverses bases militaires un peu partout aux USA. J’ai fait mes études à l’université de Californie à Davis, puis à l’université de Pennsylvanie pour mon mastaire, et j’ai finalement obtenu mon PhD à l’université du Minnesota. J’enseigne depuis une trentaine d’années et j’écris de la poésie depuis l’âge de 12 ans ». Entretien mené par Wendy Harding, Université Toulouse 2-Le Mirail, 1er mars 2008.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h31m44s)

Politiques de l'exil - Deuxième partie

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h24m20s)

Volcanisme et évolution de la vie sur terre

Les causes les plus fréquemment citées des extinctions en masse des espèces biologiques comprennent les impacts d'astéroides, les éruptions volcaniques massives (traps), les variations du niveau de la mer, les événements anoxiques (plus d'oxygène dans les eaux profondes des océans), et aussi des mécanismes purement biologiques liés a la dynamique des espèces. Cet exposé fera le point sur les résultats récents concernant l'âge des principaux traps continentaux et océaniques et montrera un nombre croissant de corrélations avec les extinctions et les événements anoxiques. Seule la limite Jurassique-Crétacé (145 millions d'années) ne semble pas correspondre à un trap et pourtant il ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte