Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 216
Documentaires

le (11m46s)

Toilette de personnes en bois (Côte d’Ivoire)

Au domicile d’une komian anyi, les enfants lavent ses statues qui représentent les entités invisibles (boson) qui s’adressent aux humains, par son intermédiaire, lors de rituels ou de consultations divinatoires. Tels des humains, chaque statue est savonnée, rincée, enduite de graisse voire pour l’une d’entre elle maquillée d’un trait de kaolin sur les yeux. A partir de 11’31 : La technique de maquillage du visage avec les doigts et de la poudre de kaolin et différents dessins réalisés.
Voir la vidéo
Documentaires

le (13m45s)

Portrait d'Alain Epelboin, médecin anthropologue au CNRS-MNHN de Paris (2002)

Entretien sur son métier d'anthropologue d'un chercheur CNRS dans son bureau sis dans le batiment de la Baleine au Museum national d'histoire naturelle de Paris. Des extraits de vidéos du chercheur, tournées sur le terrain, à Mbebess, la décharge à ordures de Dakar et dans une famille soninké en région parisienne dont le fils aîné est possédé par des djinns illustrent les propos. Des objets de la collection ALEP, amulettes et objets magiques collectés à la décharge à ordure sont explicités
Voir la vidéo
Documentaires

le (1h2m55s)

Aux funérailles d'une amie komian

En pays anyi, les funérailles d'une komian sont l'occasion de rassemblement des membres de la corporation : sont présents ceux et celles qu'elle a initiés ainsi que ces confrères et consœurs. Ce film a été réalisé en accord avec le fils de la défunte. Le film débute le jour du décès, le dimanche 14 novembre 1999, alors que le corps est exposé. Différents rituels sont effectués jusqu’à l’enterrement le lendemain. Durant les funérailles, la caméra permet à l'anthropologue-vidéaste de trouver sa juste place, en tant que proche, touchée par la mort de celle qui était devenue son amie.cf. Duchesne, 2008, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h57m37s)

Femmes victimes de violences dans la sphère publique

1- Conférence - Femmes victimes de violences dans la sphère publique.  En écho à l'exposition Go de nuit, Abidjan les belles retrouvées, soutenue par le LabEx TEPSIS, des chercheuses questionneront ce que Véronique Nahoum Grappe appelle la nuit du social, cette nuit qui s'étend sur les femmes violées comme sur celles qui vendent leur sexe à tous. Alors que des hommes cèdent à leurs pulsions irrépressibles et licites (Françoise Héritier), ce sont les femmes qui subissent la honte, la souillure et le déshonneur qui s'étend aux leurs. Intervenants : Véronique Nahoum-Grappe, EHESS ; Catherine Deschamps, co-auteur avec Christophe ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte