Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 35
Autres

le (10m8s)

Le suiveur suivi ou la rencontre avec le djinn

Au bord de la mer, à Ouakham, une jeune femme, prononce des voeux sur des cauris qu'elle jette dans la mer après leur avoir fait faire trois fois le tour de sa tête. Un jeune homme urine longuement dans l'eau. La jeune fille l'observe stupéfaite. Lorsqu'elle s'en retourne, le jeune homme la suit, la poursuit jusque dans une forêt où elle disparait, remplacée par un djinn au visage effrayant, Djibi Diouf, un militant très actif de la lutte contre le sida, atteint d'une grave leucodermie. Terrifié, le jeune homme consulte une jeteuse de cauris qui, effrayée ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (36m40s)

Consultations de Souley Nyakh, tradipraticien à Joal (déc. 2012) - "versements" aux pangols domestiques, onctions et fabrication d'amulettes - visite et "versements" aux habitants d'une forêt de baobabs sacrés

...- "versements" aux pangols domestiques, onctions et fabrication d'amulettes Le tradipraticien sérer Souley Niakh de Joal, au Sénégal, âgé d'une quarantaine d'années, reçoit simultanément deux clients dans sa chambre. Il les  fait asseoir sur le...
Voir la vidéo
Documentaires

le (6m2s)

Leçons d'humanités à la décharge à ordures de Dakar : gainage d'un talisman par un cordonnier de Mbebess, décembre 2012

La population de Mbebess, la décharge à ordures de Dakar compte de très nombreux petits métiers.  Ibrahima Hanne, cordonnier de père en fils gaine de cuir un texte talismanique plié en carré et bobiné de fil blanc. Il commence  par le protéger avec des bandelettes de papier craft, puis le gaine d'un morceau de peau de chèvre tanné par des femmes mauritaniennes.La couture est réalisée avec un fil plastique.Ce qui est remarquable, sans compter l'habileté, c'est la rapidité d'exécution de la tache, sans rupture de rythme ni pause entre les différentes phases de fabrication.
Voir la vidéo
Entretiens

le (21m16s)

Entretien avec Nicolás Pereda (Rencontres 2010)

Nicolás Pereda est un cinéaste mexicain. On lui doit trois longs métrages, tous passés à Toulouse, par "Cinéma en Construction" puis en compétition. Il travaille toujours avec le même acteur, très singulier, et d’une façon générale, a une équipe qui varie peu, tout en faisant des propositions chaque fois différentes. Dans son dernier film, "Perpetuum mobile" (2009), il évoque le mouvement permanent des gens qui déménagent, et l’accumulation d’objets qui les fait arriver à la paralysie. Son cinéma est construit avec peu de moyens, quoiqu’il ait aussi un projet plus coûteux mais qu’il ne peut pas encore se permettre.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte