Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 67
Documentaires

le (53m53s)

Marcel Ophüls, parole et musique

Dans sa maison de Lucq de Bearn, au pied des montagnes qui lui ont sauvé la vie, Marcel Ophüls a accepté d'assister à la projection d'extraits choisis de quatre de ses films (Le Chagrin et la pitié, The Memory of justice, Hôtel Terminus, Veillées d'armes), et d'en discuter, en vue d'en tirer peut-être un discours de sa méthode...En interpelant à l’écran témoins ou protagonistes, le cinéaste ne cherche pas tant à leur faire évoquer des faits passés qu’à juger au présent des circonstances ou des actes commis alors. L’écran devient un espace public où se confrontent visions d’hier et d’aujourd’hui, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h58m1s)

Éclats de rire, Olivier Mongin

Éclats de rire, Conférence d'Olivier MonginOlivier Mongin est écrivain, essayiste, il dirige la revue Esprit.Présentation : Philippe Sabot, professeur de philosophie à l'Université Lille 3.Le livre d'Olivier Mongin, Éclats de rire, variations sur le corps comique, reprend l'une des questions fondamentales autour du rire: comment il se donne à voir. L'œuvre a l'originalité de s'articuler autour du groupe des rieurs d'un côté et de celui des faiseurs de rire, de l'autre, en s'interrogeant toujours sur ce qui les unit : la communauté des corps. Si la figure du grand comique carnavalesque n'est jamais loin, Olivier Mongin apporte un éclairage renouvelé ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h7m17s)

Cinéma et Histoire - Entretien avec Marc Ferro

Si, dans la production des savoirs, l’écrit domine toujours, l’essor de nouveaux modes de discours, visuels et sonores, dans la recherche en sciences sociales est incontestable. D’autres chemins de la connaissance, tracés par d’autres écritures, sont désormais possibles et accessibles. Les sciences sociales sont prédisposées pour les emprunter. Mais ceci ne peut se faire sans une mise en œuvre impliquant une réflexion sur les outils, une prise en charge des corpus constitués et une familiarisation avec des techniques et des modes d’écriture particuliers.Dans les années 1960, l'historien Marc Ferro fut l'un des premiers à promouvoir le cinéma à la fois ...
Voir la vidéo
Vidéocours

le (1h19m28s)

Marc Henri Piault Leçon 4 : Décrire, illustrer ou expérimenter

Fiction, exotisme, dérive coloniale et au-delà: reconnaître la différence: Au début du XXème siècle se réservant le champ des sociétés perçues comme en marge du courant unifiant de La Civilisation, l’ethnologie s’efforçait en réalité de découvrir sur le terrain de ses investigations la confirmation de représentations théoriques a priori, c’est-à-dire des sociétés figées dans une atemporalité structurelle et fonctionnelle. Ces travaux contribuaient à justifier, comme à la fin du XIX°siècle, le maintien sinon même l’extension des dominations coloniales par les pays occidentaux. Les images exotiques des cinéastes voyageurs et des rares productions d’intention ethnographique de l’époque contribuaient à rassurer l’homme blanc quand à ce qu’il estimait être ses “avances” technologiques ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h21m3s)

1/2 Master class de Claire Simon, réalisatrice.

Rencontre avec la réalisatrice Claire Simon, animée par Marc Henri Piault, directeur de recherche honoraire au CNRS, anthropologue et cinéaste.« Pour moi faire un film, c’est avant tout peindre, montrer dans ce que je vois, ce qui crie, ce que je ne veux pas voir, ce que je ne sais pas deviner et qui finalement se révèle peu à peu dès que le tournage commence » (Claire Simon)Claire Simon a appris le cinéma par le biais du montage ainsi qu’en tournant parallèlement des courts-métrage de manière indépendante. Parmi ses films les plus remarqués on trouve  La police en 1988 ou Scènes de ménage avec Miou Miou, en 1991. ...
Voir la vidéo
Vidéocours

le (1h4m39s)

Marc Henri Piault Leçon 6 : Les fracas de l'histoire

Pendant la seconde guerre mondiale, la production de films documentaires se développe considérablement. Une large diffusion est donnée à un nouveau type d’images : celles rapportées par des journalistes équipés de caméras portables chargées de bobines de pellicules 16mm de trente mètres permettant moins de trois minutes de filmage. Dans ces conditions le choix des images tournées et le problème du montage deviennent centraux. Il ne s'agit plus de traduire ou de transcrire une vérité antérieure à la production d'un film mais de faire accoucher à la réalité cette vérité particulière que produira le film. Guerre et après-guerre bouleversent à la fois les réalités, leurs représentations et les moyens techniques ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte