Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 8400
Documentaires

le (13m35s)

CORAN

 CoranLe Coran est avant tout une récitation, c’est ce que signifie ce mot en arabe. Comment est-on passé de l’oralité à un livre, celui que l’on connaît aujourd’hui ? Cela n’a cessé de susciter des débats auprès des savants musulmans, débats qui constituent encore un des matériaux de la recherche contemporaine. En effet, à la mort de Muhammad le Coran n’avait pas encore été codifié et le système graphique arabe, dont on se servait pour mettre par écrit les fragments coraniques, ne note que les consonnes. Par conséquent plusieurs récitations différentes du texte, appelées ...
Voir la vidéo
Conférences

le (13m35s)

Journées Emois Paris 2014: Evaluation médico-économique des endoprothèses fenêtrées dans le traitement des anévrismes complexes de l’aorte abdominale utilisant le PMSI pour le groupe non-exposé

... ParisE2 : Utilisation de l’information médicale pour la prévisionde l’activité : analyse de l’activité, stratégie etcontractualisation – Espace AdenauerModérateurs : B GARRIGUES, S GOMEZE-2-1 BIARD L, BERNARD R, PORCHER R, BAGOT M, CHEVRET S, FLICOTEAUXR....
Voir la vidéo
Conférences

le (13m36s)

Faut-il traduire les sciences sociales ? 1er Table ronde.04 Quel traducteur pour quel texte ? Réflexion sur l’expérience de traduction

Faut-il traduire les sciences sociales ?  « Il faut considérer chaque traducteur comme un médiateur s’efforçant de promouvoir un échange intellectuel universel et se donnant pour tâche de faire progresser ce commerce généralisé. » Lettre de Goethe de 1827 à son traducteur Thomas Carlyle.  Comment articuler mondialisation des sciences sociales et pluralité des langues ? Cette question des langues et de leur circulation est cruciale tant elle touche à la réalité des modes d’écriture, de transmission, d’échange, à des enjeux économiques et politiques. Les Éditions ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (13m37s)

Baguenaude au Musée de l'Homme : du sens du mal à la gestion de crise par Michel Ogrizek

À chacun sa vie, à chacun sa baguenaude... Médecin de brousse, migrant à travers le continent africain pendant près d'une décennie des années 1975 à 1982, du Sahara aux savanes sahéliennes, de la forêt primaire aux mangroves des bords de mer, le Dr Michel Ogrizek, anthropologue de la communication de crise, retrouve dans ce musée des objets familiers : tel un Petit Poucet qui les y aurait semés pour retracer un jour son cheminement intérieur dans des contrées lointaines où les malades et leur famille lui ont appris à explorer un "outre monde", à décrypter ce qui ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte