Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 5986
Conférences

le (1h29m59s)

Quand les mobilités internationales travaillent les frontières de classe

 Présidente de session : Isabel Boni-Le Goff (CEG, Unil)  Discutante : Yasmine Siblot (CRESSPA-CSU, U. Paris 8) Hugo Bréant (CRPS, Cessp, U. Paris 1), Émigrés en première classe. Les migrations internationales comme moteur de la reconfiguration des classes populaires. Garance Clément (Lab’Urba, U. Paris-Est), L’articulation entre ressources locales et internationales dans les migrations des classes moyennes. Le cas des fonctionnaires lillois établis en Belgique. Amélie Grysole (CMH, ENS-EHESS, Ined), La lutte des mères entre deux lieux de la famille (Sénégal/Italie).
Voir la vidéo
Conférences

le (1h30m0s)

Classes populaires et organisations militantes. Session 1, 2ème partie

Journées d'étudesClasses populaires et organisations militantes : transformations sociopolitiques et recompositions des liens avec le monde associatif et politique.Session 1 Travail politique, travailde socialisation politiqueDiscussion : Camille Hamidi (Triangle/Lyon 2)et Mathilde Pette (CLERSE/CERAPS)Étienne Pingaud (ISP/Université de Nanterre), Le travail politique des militants associatifs deterrain. Encadrement des quartiers et socialisation à la politiqueBenjamin Moallic (EHESS/CESPRA),"L'ongéisation des mouvements sociaux" ou la reconversion des rapports entre militants révolutionnaires et bases populaires en Amérique centrale. 
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h30m10s)

JEAN-PIERRE DESBORDES, ANCIEN ENSEIGNANT EN AUTOMATISME AU LYCÉE TECHNIQUE D'ÉTAT HENRI BRISSON.

Jean-Pierre Desbordes revient avec beaucoup d’émotion sur sa formation à l’ENP de Vierzon devenue Lycée Henri Brisson (Lycée Technique d’Etat) en 1959. Il explique notamment le rôle que cet établissement a joué dans la vie industrielle de la ville. Après l’obtention d’un « diplôme ENP » en 1955, il travaille dans un premier temps à l’usine vierzonnaise automobile Chausson avant de gravir les échelons pour devenir contremaître d’outillage. Il intègre ensuite l’éducation nationale. Il enseigne le fraisage pendant deux ans à Blois puis l’automatisme pendant 20 ans au lycée Henri Brisson. Jean-Pierre ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte