Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 5808
Conférences

le (5m48s)

Ouverture de la 2e journée

A l'occasion de l'année de la physique, ce colloque est destiné à présenter comment se met en place un débat interdisciplinaire, en analysant quel est l'apport de la physique aux sciences du vivant. La physique en effet redéfinit son rôle en prenant en compte les avancées dans les autres domaines de la science.Ce colloque est organisé par le Centre Koyré (centre d'Histoire des Sciences et des Techniques, Muséum National d'Histoire Naturelle) et l'association "Entre-Sciences"
Voir la vidéo
Documentaires

le (26m0s)

Visages d'argile. Les potières d'Aibom en Nouvelle-Guinée

En Nouvelle-Guinée, au cœur du bassin du fleuve Sepik, les femmes du village d'Aibom produisent de très grandes poteries décorées de visages modelés et peints représentant des Ancêtres mythiques. Cette céramique est célèbre dans le monde des amateurs d'art, mais son intérêt premier est de représenter une extraordinaire anomalie parmi les techniques céramiques de Nouvelle-Guinée : ici les influences proviennent certainement des îles Moluques, situées à quelques 2 000 km à l'ouest du delta du Sepik. Tourné en 2000, le film présente les techniques de montage des poteries par les femmes, les décors réalisés par les hommes, dans le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m22s)

Le mouvement dans les sociétés hypermodernes - François ASCHER

La modernité a toujours eu indissolublement partie liée avec le mouvement, qu'il s'agisse du mouvement des idées, des biens, des personnes, des informations, des capitaux…. Mais l'entrée dans la « troisième modernité » - c'est ainsi que François Ascher caractérise les évolutions contemporaines- suscite des développements considérables dans les techniques de transport et de stockage (le stockage est le corrélat du mouvement) des personnes, des biens et surtout des informations. De fait, ces dernières jouent un rôle central dans la dynamique de passage au capitalisme cognitif. Cette extension quantitative et qualitative du mouvement s'ajoute aux dynamiques d'individualisation et de différenciation, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m13s)

Quelle mobilité pour quelle urbanité? - Jacques LEVY

La mobilité ne se réduit pas au simple déplacement. Rapport social au changement de lieu, elle comprend une partie non actualisée, d'autant plus importante que l'accessibilité s'étend. La mobilité est l'une des trois grandes méthodes de gestion de la distance, avec la coprésence et la télé-communication. Sa spécificité est de se confronter et de s'articuler, à travers ses réseaux, aux autres "couches" de l'espace habité. Avec ses métriques, pédestres ou automobiles, publiques ou privées, elle s'intègre à la problématique plus générale de l'espace urbain et participe de ses choix portant sur la densité, la diversité, la place de l'espace public ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h14m57s)

Mobilité et inégalités sociales - Eric LE BRETON

Dans notre société dispersée, les positions sociales des personnes dépendent, pour partie, de leurs capacités à se déplacer. Les classes sociales sont en quelque sorte redéfinies par les mobilités. Le capitaliste du XIXème siècle s'est transformé en cadre international ; le prolétaire est un enclavé. Nous débuterons le propos en examinant brièvement quelques uns des travaux qui dessinent ce panorama social en émergence. Ensuite, nous nous concentrerons sur deux questions. Comment la mise en mobilité de la société redéfinit-elle la situation des populations les plus vulnérables, femmes isolées, jeunes sans qualification, personnes issues de l'immigration ? Les uns et les ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte