Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 5731
Entretiens

le (1h54m27s)

JEAN-PIERRE DUBOUR, ANCIEN DÉCOLLETEUR PUIS CARISTE CHEZ CASE (ENTRETIEN 1)

Jean-Pierre Dubour exerce comme décolleteur-tourneur dans plusieurs entreprises vierzonnaises, avant d’être embauché en mai 1965 à l’âge de 20 ans chez CASE, d’abord comme décolleteur puis comme cariste. Il y travaillera pendant 30 ans jusqu'à la fermeture. Délégué du personnel, délégué CGT, conseiller prud'homme et secrétaire du comité d’entreprise et du CHSCT, il possède une bonne connaissance de l'entreprise. Dans cet entretien réalisé au musée de Vierzon, Jean-Pierre Dubour rassemble ses souvenirs pour nous décrire avec précision ses débuts chez CASE, les conditions de travail dans différents ateliers. Il aborde la question de la rémunération, évoque la présence de l'alcool ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h5m4s)

MIDISCIENCES 2017 « Traitement Automatique et Troubles de la voix et de la parole : champs d’application, contraintes et limites » par Corinne Fredouille.

MIDISCIENCES Université d'Avignon et des Pays de VaucluseCourtes conférences grand public de vulgarisation scientifique.les Midisciences abordent des thématiques de recherche (par des chercheurs et doctorants Avignonnais, de questions d'histoire des sciences, etc.) et permettent de partager ensuite, lors d'une discussion de 30 mn, les questionnements et réflexions sur les connaissances en devenir. Ce dispositif "Midisciences" est porté par la Médiation Scientifique de la Maison de la Recherche de l'Université d’Avignon avec le soutien de l'UFR IP Sciences, Technologies et Santé et en collaboration avec les chercheurs des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (40m57s)

Durkheim et les questions scolaires. Hier et aujourd'hui

Colloque organisé par le Centre Emile DurkheimLa postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Les objets classiques Une œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par ses sous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elle dit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit, elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pas tenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignes du guide. Examiner la postérité de l’œuvre de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m12s)

De Durkheim à la sociologie du travail : distances et héritages

Colloque organisé par le Centre Emile DurkheimLa postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Les objets classiquesUne œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par ses sous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elle dit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit, elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pas tenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignes du guide. Examiner la postérité de l’œuvre de Durkheim (1858-1917) ...
Voir la vidéo
Conférences

le (35m10s)

Solidarité et institutions : deux apports fondamentaux de Durkheim à la sociologie économique

Colloque organisé par le Centre Emile DurkheimLa postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Les objets classiquesUne œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par ses sous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elle dit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit, elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pas tenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignes du guide. Examiner la postérité de l’œuvre de Durkheim (1858-1917) ...
Voir la vidéo
Conférences

le (32m32s)

A propos de quoi les religions luttent-elles ? Un point de vue durkheimien

Colloque organisé par le Centre Emile DurkheimLa postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Les objets classiquesUne œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par ses sous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elle dit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit, elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pas tenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignes du guide. Examiner la postérité de l’œuvre de Durkheim (1858-1917) ...
Voir la vidéo
Conférences

le (36m35s)

La morale chez Durkheim : entre théorie et pratique

Colloque organisé par le Centre Emile DurkheimLa postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Morale, intégration, régulationUne œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par ses sous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elle dit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit, elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pas tenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignes du guide. Examiner la postérité de l’œuvre de Durkheim (1858-1917) ...
Voir la vidéo
Conférences

le (36m51s)

Crime et châtiment, version Durkheim

Colloque organisé par le Centre Emile DurkheimLa postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Morale, intégration, régulationUne œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par ses sous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elle dit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit, elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pas tenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignes du guide. Examiner la postérité de l’œuvre de Durkheim (1858-1917) ...
Voir la vidéo
Conférences

le (34m6s)

Excès de contacts et défaut de régulation ? les transformations des sociétés mondiales contemporaines

Coçlloque organisé par le centre Emile DurkheimLa postérité de l'oeuvre de Durkheim, cent ans après / Morale, intégration, régulationUne œuvre vaut sans doute autant par ses produits que par ses sous-produits, par ce qu’elle révèle que par ce qu’elle tait, par ce qu’elle dit que par ce qu’on lui (a) fait dire. À l’instar de tout produit de l’esprit, elle devient un monument que l’on visite librement et dont le visiteur n’est pas tenu de connaître les intentions de l’architecte ou de respecter les consignes du guide. Examiner la postérité de l’œuvre de Durkheim (1858-1917) ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte