Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 471
Conférences

le (1h18m25s)

Conclusion et percpectives

La société post-moderne et l’élaboration d’un espace européen de la recherche où l’insertion des SHS paraît de plus en plus stratégique ont confirmé que le territoire n’avait rien d’une donnée spatiale brute mais était bien un construit social, en particulier, mais non exclusivement, sur le Vieux Continent. Cette approche en termes de CST (construction sociale des territoires) s’est imposée dans la majorité des disciplines de SHS depuis les années 1980 : géographie/aménagement, sociologie, sciences politiques, histoire, économie. Il s’agit ici d’une approche fondamentalement transversale, interdisciplinaire, dans un questionnement qui représente un des socles des SHS. C’est ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h10m0s)

L'islam en Europe - Moussa Khedimellah

Histoire européenne et histoire musulmane sont denses et souvent liées : "Sans Mahomet, Charlemagne est inconcevable" nous dit l'historien Henri Pirenne. Les liens souvent résumés à leurs aspects belliqueux ont été aussi souvent diplomatiques, culturels et artistiques jusqu’à la seconde guerre Mondiale. La colonisation, l'appel d'une main d'œuvre durant les 30 glorieuses et les nouvelles mobilités des pays du sud ou de l'Est (étudiants, demandeurs d'asile, femmes seules, évènements politiques ...) ont rendu visible et durable la présence musulmane en Europe. Estimée à 15 millions d'âmes, leur présence ou leur intégration en France, en Grande ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m46s)

Islam de France, Islam en France - Bernard Godard

L’implantation de la religion musulmane en France est une réalité qui rend le débat sur sa nature exogène ou endogène un peu dépassé. La lancinante question de son incongruité apparente dans le paysage religieux hexagonal est surtout posée par les nostalgiques d’un certain gallicanisme ou encore par les frileux gardiens d’une laïcité ombrageuse. Plus de la moitié des musulmans de France est de nationalité française, dont une partie non négligeable est née en France. Les multiples tentatives qui depuis plus de dix huit ans, ont cherché à institutionnaliser un certain islam de France finissent, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h12m0s)

L'islamisme aujourd'hui - Hamit Bozarslan

Au tournant des années 1999-2000, un certain nombre d’ouvrages sont parus qui annonçaient la fin de l’islamisme. En France, l’un des plus marquants est celui de Gilles Kepel : Jihad, expansion et déclin de l’islamisme (2000). La thèse de l’impasse, voire de l’échec de l’Islam politique, avancée d’abord par Olivier Roy au début des années 1990, semble trouver alors sa confirmation. En effet, on assiste à ce moment précis à un essoufflement de l’islamisme qui s’était imposé comme la syntaxe politique hégémonique au Moyen-Orient depuis la Révolution iranienne de 1979.Cette période s’achève brutalement en 2001 ...
Voir la vidéo
Conférences

le (56m0s)

Regards européens sur l’Islam (19e – 20e siècle) - François Pouillon

Il est possible de parler de regards européens sur l’islam comme du développement, en Occident, d’une curiosité, puis d’une connaissance articulée qui, progressant avec le temps, a conduit à une meilleure compréhension de civilisations lointaines - et, pensait-on un peu, à un rapprochement entre les peuples. La vigoureuse récusation lancée par Edward Saïd dans son Orentalism (1978), qui analyse cette connaissance comme un instrument de domination, dans le cadre d’un projet colonial, invite à une remise en question. Nous souhaitons le faire, sans suivre la thèse d’Ed. Saïd cependant, mais en ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m0s)

La charia et les transformations du droit dans le monde musulman - Jean-Philippe Bras

Composante essentielle de l’Islam et de l’identité islamique, le droit musulman tire ses fondements du Coran et des hadiths rapportant les dits et actions du Prophète. Droit tributaire de la révélation, il s’appuie sur un corpus de textes de référence, et valorise la tradition (sunna du Prophète) dans les pratiques juridiques. Il en résulte une représentation statique, immuable et unifiée du droit musulman, autour de la notion de charia, un discours récurrent et « purificateur » du retour aux sources, que l’on retrouve dans une part de la rhétorique islamiste mais aussi dans une certaine vision occidentale de l’Islam. Cependant, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h0s)

Autoritarisme politique et monde musulman - Nadine Picaudou

La formulation même du thème proposé : « Autoritarisme politique et monde musulman », m’interroge et me trouble à la fois. D’abord parce qu’en singularisant la notion d’autoritarisme politique, elle semble s’inscrire dans la postérité d’un lieu commun des représentations occidentales de l’Orient, le despotisme oriental, dont Lucette Valensi a montré ce qu’il devait à la République de Venise soucieuse de stigmatiser le rival ottoman. L’image a été reprise par Volney, l’un des pionniers du voyage en Orient, qui attribue la décadence historique de la Syrie à la tutelle despotique d’Istanbul. Mais la formule présente surtout l’inconvénient majeur de mettre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h4m37s)

Dialogue interdisciplinaire sur les approches de la construction sociale des territoires

La société post-moderne et l’élaboration d’un espace européen de la recherche où l’insertion des SHS paraît de plus en plus stratégique ont confirmé que le territoire n’avait rien d’une donnée spatiale brute mais était bien un construit social, en particulier, mais non exclusivement, sur le Vieux Continent. Cette approche en termes de CST (construction sociale des territoires) s’est imposée dans la majorité des disciplines de SHS depuis les années 1980 : géographie/aménagement, sociologie, sciences politiques, histoire, économie. Il s’agit ici d’une approche fondamentalement transversale, interdisciplinaire, dans un questionnement qui représente un des socles des SHS. C’est ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (2h59m30s)

La société du risque ?

Ce programme est le troisième chapitre d’un cours de sociologie sur « La société à l’aube du XXIème siècle ».Sous le mode de la conversation, Jean-Yves Trépos, Christelle Stupka et Sabrina Sinigaglia-Amadio nous proposent d’aborder notre société et le passage du XXème au XXIème siècle par le biais de la question de « la société du risque ? » A travers les travaux de d’Ulrich Beck, Anthony Giddens, Peter Knight ou Robert Castel, entre autres auteurs, ils abordent la question de la place de différents types de risques dans notre société, leur mesure, leur expertise et leur perception (risques calculés, ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h34m29s)

Critique du concept de sujet

Michel WIEVIORKA, docteur d'Etat ès Lettres et Sciences Humaines, est directeur d'études à l'Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) et directeur du CADIS - Centre d'Analyse et d'Intervention Sociologiques (EHESS/CNRS), fondé en 1981 par Alain Touraine. En juillet 2006, il a été élu Président de l'Association Internationale de Sociologie AIS/ISA. Depuis novembre 2006, il préside le comité de sélection du prix Michel Seurat créé par le CNRS.Les sciences sociales sont engagées actuellement dans une mutation qu'il s'agira d'éclairer, en particulier en reconsidérant des notions comme celles de globalisation, de sujet, de conflit ou de mouvement social. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte