Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3039
Label UNT Vidéocours

le (41m7s)

Théorie du film documentaire (Penser le cinéma documentaire : leçon 3)

THEORIE DU FILM DOCUMENTAIRE Jean Luc Lioult Professeur à l'Université de ProvenceFilms sociaux, ethnographiques, scientifiques ou politiques, développant des formes autobiographiques, portrait, journal filmé : les formes du documentaire sont tellement variées qu’il serait réducteur de l’assimiler à un “genre”. “C’est un champ complexe qui relève aussi bien de critères économiques que de réseaux de fabrication, de diffusion, de références cinématographiques. C’est une zone de travail, un geste : celui d’aller vers le réel... Cette réflexion introductive propose de s'appuyer sur la fausse distinction entre documentaire et fiction pour reposer la question de la partition entre le vrai et le ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m19s)

De la biologie comme science historique

Colloque La représentation du vivant : du cerveau au comportementSession Les limites du vivant / sous présidence de Gabriel GachelinWhewell, qui forgea le premier l'expression «philosophie de la biologie» en 1840, voyait dans la biologie une authentique «science», c'est-à-dire une connaissance de dégager des relations constantes et universelles. Il ne rangeait pas dans le champ des connaissances «palétiologiques» ou «historiques», c'est-à-dire des disciplines telles que la géologie ou la paléontologie, dont les énoncés généraux n'ont jamais de sens qu'en référence à des séries d'événements irréversibles. Dans de telles sciences (sensu lato), l'explication ne consiste pas à subsumer les faits sous ...
Voir la vidéo
Conférences

le (52m51s)

Une citoyenneté jurisprudentielle est-elle possible ?

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéGérard Raulet, qui s'appuie largement sur son ouvrage intitulé "Apologie de la citoyenneté",interroge ici la notion de citoyenneté et s'intéresse au modèle républicain français, confronté au défi de l'intégration, modèle qu'il oppose au communautarisme américain. Il aborde la question de l'articulation entre les droits de l'homme et les droits du citoyen, s'interroge sur le conflit entre une conception morale et juridique des droits de l'homme et se demande s'il peut y avoir une construction téléologique du droit à partir de faits de jurisprudence issus d'une citoyenneté éclatée. Equipe technique Directeur de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (56m7s)

Rapports entre idéologie libérale et constitutionnalisme

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéMichel Troper s'intéresse ici aux liens entre le droit et la politique, entre le constitutionnalisme et l'idéologie libérale. L'idée à laquelle il s'oppose, c'est que la politique se ferait désormais en vertu de règles juridiques, notamment en vertu de la constitution. Pour lui, il n' y a pas aujourd'hui de véritable juridicisation de la politique, mais seulement du discours politique. Il définit le constitutionnalisme comme l'idéologie selon laquelle il faut une constitution pour réaliser des valeurs liées au libéralisme. Son exposé s'articule en trois temps : 1/ Lien entre le constitutionnalisme ...
Voir la vidéo
Conférences

le (57m40s)

Agir et juger

Les discours du politique : Ecole thématique Violence, consensus, sécuritéMu par une insatisfaction née du constat d'une confusion croissante entre la politique et le droit, Antoine Garapon s'intéresse ici à la définition et au rapport des deux notions que sont l'agir et le juger, l'action politique et l'acte de juger : est-ce que l'acte de juger peut être assimilé à une action et notamment à une action politique ? Se trouvent opposés l'agir positif, politique et l'agir impartial, passif du juge. Le pouvoir du juge serait passif en ce que le juge n'est pas à l'initiative de sa propre action ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte