Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 16
Label UNT Vidéocours

le (5m53s)

5.5. Quand les différences sont trompeuses

Il y a plusieurs raisons pour lesquelles la méthode UPGMA, que nous venons de voir, se révèle simpliste. L'une des raisons par exemple, c'est pourquoi quand on recalcule les distances, quand on a groupé deux espèces et construit un nouveau noeud, pourquoi recalcule-t-on les distances sur la base d'une moyenne ? Difficile à justifier d'un point de vue biologique, mais la méthode est simple. Mais peut-être que la critique la plus forte provient du fait que nous nous appuyons sur des distances qui sont calculées sur les séquences, et nous allons voir que ce calcul-là tend à sous-estimer le nombre ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (7m57s)

5.6. La diversité des algorithmes informatiques

Nous n'avons vu dans ce cours qu'un exemple extrêmement réduit d'algorithme bio informatique. Il existe en effet une très grande diversité de ces algorithmes bio informatiques qui sont motivés par l'existence d'un très grand nombre de classes de problèmes. Nous allons lister quelques-unes de ces classes de problèmes sans viser l'exhaustivité bien entendu. La première classe c'est l'assemblage des "reads". Ceci commence dès la sortie du séquenceur. Rappelez-vous, en sortie d'un séquenceur NGS de nouvelle génération, on récupère un ensemble de "reads", des séquences relativement courtes de quelques dizaines de bases, en très grand nombre et qui se recouvrent. La ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h26m29s)

Le génome, sujet de l'évolution (cycle L'évolution récente de la biologie évolutive 1/4)

Après que le mendélisme eut révolutionné la biologie évolutive après 1930, la nouvelle génétique évolutive a, à son tour, révolutionné le mendélisme et montré le rôle du génome et des forces qui le traversent comme sujet de l’évolution de l’organisme. Près d’un demi-siècle sépare la redécouverte des lois de Mendel (1900) et l’adoption de la synthèse évolutive (1942). C’est alors seulement que les lois de la génétique apparaissent compatibles avec la théorie darwinienne de la sélection naturelle. La modélisation mathématique est achevée en 1930. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte