Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 1115
Conférences

le (13m12s)

L’interdisciplinarité au regard de deux passeurs de frontières disciplinaires : François Hartog et Christian Grataloup

François HartogHistorien, Directeur d'études EHESS Pratiqué l’interdisciplinarité sans même le savoir. Inviter à réfléchir à sa signification : le mot lui-même, à côté de pluri et transdisciplinaire. Inter, à la croisée de disciplines, l’objet préexiste ou suscité par la démarche. S’il préexiste, l’interdisc est une méthodologie ; différent s’il ne préexiste pas. Revenir au début du XXe siècle pour comprendre l’émergence de cette problématique. Simian, en 1903, fait la leçon aux historiens, qui doivent contribuer à LA science sociale, la sociologie qui domine. Le programme des Annales dans les ...
Voir la vidéo
Conférences

le (23m51s)

La Méditerranée est-elle, à nouveau, au cœur des enjeux du Monde ?

Christian GrataloupGéohistorien, ancien professeur à l'Université Paris DiderotJ’aurais préféré parler, en symétrie de François Hartog, d’icisme en face de son présentisme. La chronologie du présentisme est la même que celle du mot mondialisation, comme d’ailleurs celle de post-modernité : ils apparaissent dans les années 70, et sont inscrits dans les dictionnaires dans les années 80. On a un passage du temps à l’espace dans l’organisation de la pensée de nos sociétés. On se met à dire Nord/Sud, à la place de sous-développement/développemen, on spatialise, manifestation claire du présentisme. Ce mouvement ...
Voir la vidéo
Conférences

le (19m21s)

La texture du présent : où en sommes-nous avec le présentisme ?

François HartogDirecteur d'études EHESSLe présent est notre lieu et notre milieu. Il faut s’en distancier pour en appréhender la texture ; c’est la démarche même des sciences sociales, comprendre plus pour agir mieux. Nous en savons beaucoup sur les différents présents, et en savons de plus en plus avec le développement des big data. Cela risque d’accentuer l’éclatement. Nous appréhendons les détails, pas toujours la composition du tableau. L’historien propose des allers-retours avec le passé, par la comparaison. Présentisme, c’est une prise de distance maximale par la comparaison de présents du ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m23s)

David Syfer – Témoignage d’un enfant caché

Enfant sauvé, il y a 65 ans, par un « modeste paysan auvergnat » de Vertolaye, David Syfer a aujourd’hui 86 ans. Ancien président de l’association belge L’Enfant caché, il est intervenu lors de la Journée d’étude « Migrations, aidants et sauveteurs en Auvergne (1940-1945) » organisée par le CHEC qui s’est tenue le 5 juin 2019 à la MSH. Il livre ici le récit de sa propre histoire et des réflexions plus générales sur la Shoah, et, au-delà, sur l’Humanité. Un témoignage émouvant, indispensable.
Voir la vidéo
Conférences

le (41m59s)

François Feldman – Mémoire d’une famille sauvée

Enfant caché en Dordogne, fils d’hébergeurs juifs, et demi-frère d’un Résistant de la première heure, François Feldman a réuni, notamment avec l’aide de Marie-Laure Bertolino (Archives départementales du Puy-de-Dôme), un corpus d’archives concernant le sauvetage de sa famille. Il a présenté ces pièces lors de la Journée d’étude « Migrations, aidants et sauveteurs en Auvergne (1940-1945) » organisée par le CHEC qui s’est tenue le 5 juin 2019 à la MSH. Souvenirs personnels, archives familiales et documents historiques mettent en perspective le résultat de ce travail mémoriel et l’histoire de la France à l'heure nazie et de l'Etat français. Un ...
Voir la vidéo
Conférences

le (41m27s)

Individual talks by Amandine Pras, Paul Thompson, Maël Peneau, Leonard Menon, and James Clemens-Seely

Amandine Pras introduces AFRINUM and the West African Audio Network partnerships. Paul Thompson characterizes three broad forms of learning methods in audio engineering and music production, namely formal, non-formal, and informal. Maël Peneau highlights how in Dakar, the only purpose of owning a mixing board is to give evidence of professionalism to clients, although it is almost never used for mixing. For instance, Senegalese beatmakers use their digital skills to build Kontakt instruments based on Yamaha DX7 presets that emulate traditional Senegambian percussion instruments in the local genre Mbalax. Leonard Menon explains how Malian arrangers challenge the production sequence of ...
Voir la vidéo
Conférences

le (28m18s)

Panel discussion

In this panel, we highlight how the templates within DAWs shape the digital practices of West African studio professionals who have had limited exposure to the culture of analog recording and production. We then question the extent to which formal education institutions can incorporate the informal learning methods of trial-and-error, copying peers, and watching video tutorials into the high-education music curriculum. We conclude by stressing the importance of teaching anthropological, social, and cultural studies in addition to existing audio theory in University-based programs to prepare the upcoming generations for a global and diverse music industry.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte