Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 6018
Conférences

le (1h14m4s)

La communication du sens

Comment les humains communiquent-ils? Selon une conception traditionnelle, ils le font grâce au langage, qui permettrait d'encoder toutes les significations communicables. La pragmatique moderne montre que bien des significations sont communiquées sans être pleinement encodées, et peut-être sans être pleinement encodables. Au ""modèle de code"", on oppose désormais un "modèle inférentiel"de la communication, selon lequel les énoncés sont des indices plutôt que des expressions directes du vouloir-dire du locuteur. A partir de ces indices et du contexte, l'auditeur infère le sens voulu. Selon la conception classique, c'est l'existence de la communication linguistique qui permet aux humains de connaître leurs pensées ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m54s)

La responsabilité et ses transformations (responsabilités civiles et pénales)

Apparu à la fin du XVIIIème siècle, le mot responsabilité n'a été transposé du vocabulaire de la morale à celui du droit qu'au XIXème. Ses origines ont d'ailleurs profondément marqué l'institution qu'il désigne. Celle-ci a en effet été soumise, dans ses deux composantes, civile et pénale, à des conditions telles que la faute, l'imputation, l'imputabilité, qui sont directement issues de la morale individuelle. Mais l'adaptation progressive de ce concept à un usage strictement juridique a provoqué la transformation et même, dans certains cas, la disparition de ces conditions au profit de la prise en considération d'un objectif qui tend à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m55s)

La contractualisation de la société

Conférence du 22 février 2000 par Alain Supiot. L'idée s'est affirmée en Occident depuis deux siècles que le contrat serait l'aboutissement indépassable d'un progrès historique arrachant l'Homme aux sujétions des statuts pour le faire accéder à la liberté. Un mouvement irrésistible nous conduirait à un monde où chaque individu ne porterait pas d'autres chaînes que celles qu'il se fixe à lui-même. Mais le contrat n'est pas cet universel abstrait qu'on se plaît à imaginer : sa signification varie selon les cultures, les époques, et les contextes juridiques. Le contrat n'est pas davantage cette pure relation binaire entre personnes égales, à ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h29m9s)

Expertise scientifique et débat démocratique

Conférence du 18 janvier 200 par Pierre Boistard. Les récents débats sur les risques liés à l'alimentation (crise de la vache folle, OMG) et à l'environnement ont révélé la place croissante et cruciale de l'expertise scientifique dans nos sociétés démocratiques, sollicitée chaque fois qu'une prise de décision nécessite d'être instruite avant de pouvoir trancher entre des valeurs contradictoires. Contrairement à l'opinion répandue (et parfois perversement mise en oeuvre) sur l'expertise scientifique, elle peut être un bon élément dans le processus d'élaboration d'une décision acceptée par le corps social tout entier, si elle est restituée au citoyen dans son processus et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h13m54s)

Qu'est ce que s'orienter dans la pensée ?

Conférence du 21 janvier 2000 par Jacques Bouveresse. Reprenant à son compte le questionnement kantien : "qu'est-ce que s'orienter dans la pensée ?", Jacques Bouveresse s'interroge sur le rôle de la philosophie aujourd'hui et sur sa capacité à pouvoir y apporter une réponse. Le philosophe est-il mieux placé que l'homme ordinaire ? Revenant sur les conditions qui ont vu cette question se poser au 18e siècle, il évalue la persistance de cette interrogation aujourd'hui. Les valeurs propres au siècle des lumières, telles que l'universalité, sont-elles encore pertinentes pour appréhender et comprendre le monde contemporain ?
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h11m43s)

L'appropriation du vivant : de la biologie au débat social

Conférence du 22 janvier 2000 par Bernard Chevassus. Si la possession d'êtres vivants individualisés est une pratique ancienne, la volonté de revendiquer une propriété plus globale, s'étendant à un ensemble indéfini d'individus et à leur progéniture, n'est apparu qu'au vingtième siècle et s'est particulièrement affirmée avec l'essor des biotechnologies. L'émergence de cette revendication résulte en effet d'une conjonction entre des possibilités techniques nouvelles et des enjeux économiques devenus planétaires. Nous examinerons dans un premier temps la genèse scientifique et technique de cette "maîtrise de la génération", en montrant que les procédés sur lesquels la société s'interroge aujourd'hui - transgenèse, clonage, ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h24m47s)

L'embryon humain sujet de savoir, objet de passions - René FRYDMAN

Conférence du 23 janvier 2000 par René Frydman. La maîtrise de la reproduction est centrée sur l'embryon humain. Elle est l'objet de nombreux investissements passionnels, aussi bien lorsqu'il s'agit d'espacer les naissances et d'éviter les conceptions non désirées, que lorsqu'il s'agit d'essayer d'obtenir un enfant. Dans une première partie, un rappel historique permet d'exposer les concepts aboutissant à la définition de la "personne humaine". Dans une seconde partie, il est question des techniques utilisées pour traiter l'infertilité, dont la fécondation in vitro.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h21m30s)

Le développement de l'intelligence chez l'enfant - Olivier HOUDE

Conférence du 25 janvier 2000 par Olivier Houde. D'où détenons-nous ce précieux trésor qu'est notre intelligence ? Pour René Descartes (1596-1650), la réponse était simple : Dieu a déposé dans notre esprit, dès la naissance, des idées logico-mathématiques claires et distinctes, noyau de l'intelligence humaine. Quatre siècles plus tard, en ce début 2000, quelle réponse apporte la science à cette question ?
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h9m42s)

Le séquençage du génome : comment et pourquoi ?

Courant 2000 nous disposerons d'une première ébauche de la séquence de notre génome. Il n'y a pas de bouleversements immédiats à attendre d'une telle avancée, mais elle marque le début d'une nouvelle ère de découvertes dont certaines seront suivies d'applications majeures dans le domaine de la santé humaine, de l'agriculture et de l'environnement. La simple connaissance du génome n'apportera pas de réponses aux questions scientifiques majeures de la fin de ce siècle, mais elle permettra de les aborder d'une nouvelle manière avec des chances de succès considérablement accrues. On peut aussi prévoir que tout un ensemble de nouvelles questions apparaîtront ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h9m37s)

L'homme dénombré : arithmétique des populations

Conférence du 24 février 2000 par Jacques Véron. La science de la population naît de la découverte d'un ordre de mortalité. "La mortalité humaine n'obéit pas seulement à des considérations individuelles, elle ne relève pas seulement d'histoires singulières ; il existe des lois de mortalité" et l'âge en est une variable essentielle. La statistique et le calcul des probabilités sont alors convoqués pour chiffrer ces risques de mourir à chaque âge et la durée moyenne de la vie humaine. Depuis le XVIIIème siècle, la "multiplication du genre humain" est un sujet constant de préoccupations. Euler se préoccupe de cette question ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte