Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 112
Entretiens

le (1h29m43s)

L'année 68 des femmes : 1968, de grands soirs en petits matins. Nouvelles explorations de l'événement / Ludivine Bantigny

L'année 68 des femmes : 1968, de grands soirs en petits matins. Nouvelles explorations de l'événement / Ludivine Bantigny, conférence présentée dans le cadre des Savoirs partagés et animée par Sylvie Chaperon, professeur en histoire contemporaine, chercheure au laboratoire FRAMESPA, Université Toulouse Jean Jaurès, 13 novembre 2018.1968 était la première année du monde » : plus qu’un millésime, plus qu’une encoche sur le calendrier, l’événement est selon Annie Ernaux une espérance et un commencement, une ouverture d’un genre nouveau. Les femmes sont nombreuses et très actives lors du soulèvement de Mai-Juin 1968 : elles font grève, occupent, sont ...
Voir la vidéo
Conférences

le (24m43s)

Baguenaude au Musée de l'Homme : aller à l'école de la diversité

Dans la série Baguenaude au Musée de l'Homme, nous suivons les réactions de Julienne Ngoundoung Anoko, socio-anthropologue, spécialisée notamment dans l'anthropologie du genre, de la santé publique, lors de sa visite "partielle et partiale" de l'exposition permanente du Musée de l'Homme de Paris.14 s : rôles de femme et de mère ou comment cuisiner les bébés 1 mn 10 : marquer le corps d'une enfant chétive pour brouiller les esprits qui veulent prendre les enfants 3 mn : différencier les genres 3 mn 16 : grandir fille entre ville et village, entre électricité et monde des esprits ...
Voir la vidéo
Conférences

le (57m13s)

"Ne pas avaler" : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard

"Ne pas avaler" : 1968 crise médiatique / Bibia Pavard, conférence présentée dans le cadre des Savoirs partagés, Université Jean Jaurès, 13 février 2018.« Le regard [sur mai 68] aujourd'hui a été changé par les recherches produites à partir d'une grande diversité de sources publiques et privées désormais accessibles dans les archives policières, départementales, associatives, partisanes, étatiques ou d'entreprises qui viennent compléter les milliers de tracts conservés à la Bibliothèque Nationale ou d'autres bibliothèques. Beaucoup d'historiens se sont aussi intéressés aux sources de l'intime, c'est à dire aux échanges épistolaires, aux carnets intimes.[...]. ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte