Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 34
Séminaires

le (2h2m32s)

Le sel dans les sociétés anciennes de l'Orient et du Caucase : exploitations et usages, d'après les sources archéologiques et épigraphiques.

Le sel n’est pas une denrée alimentaire en soi: c’est un condiment (exhausteur de goût) et un conservateur (salaisons, saumures). Le sel tient donc une place à part dans l’alimentation humaine. L’étude de la documentation épigraphique ancienne (depuis les auteurs gréco-romains en passant par les sources bibliques, hittites ou suméro-akkadiennes) suggère que le sel possède aussi une fonction importante dans d’autres domaines, aussi bien religieux que politique.Le sel (chlorure de sodium) est une ressource naturelle très répandue au Proche-Orient et au Caucase. Ethnographiquement, le sel apparaît sous plusieurs formes: il s’agit soit de sel gemme, dit ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h45m40s)

Les banquets en Mésopotamie : textes et images

Sur la pratique des banquets, la Mésopotamie a fourni, pour les époques historiques, des corpus de textes et d'images relativement abondants. Or les deux types de sources sont (comme toujours) très inégalement répartis dans l'espace et le temps et ne se complètent pas nécessairement. Ainsi, à l'époque dynastique archaïque, les représentations de banquets sont nombreuses, notamment sur les sceaux-cylindres, mais l'interprétation des scènes demeure parfois délicate et quasiment aucun texte de cette période n'aborde la question. Inversement, les textes de Mari, au début du IIème millénaire, livrent des relations de repas festifs dans les cours amorrites ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h42m48s)

Préparer, cuire, consommer la nourriture. De la fouille à l’interprétation. À partir d’exemples syriens (Néolithique précéramique et Age du Bronze)

«Boire et manger il y a 10000 ans». La question est posée à propos d’un site: Jerf el Ahmar (moyen Euphrate) où se détectent les premières cultures de céréales. Le traitement, le stockage et la consommation des végétaux est attestée par des vestiges en place très explicites: matériel de mouture, restes carbonisés notamment. Mais les habitants du site sont surtout de gros consommateurs de viande, et surtout de gros gibier. Il semble que la préparation des végétaux se soit faite à l’intérieur des maisons, alors que celle des viandes ait eu lieu plutôt à l’extérieur et de façon collective. (D. ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h42m47s)

Cultures et circulation des plantes textiles au Moyen-Orient ancien

La séance aura pour but de présenter les principales ressources textiles de nature végétale exploitées/commercées au Proche-Orient depuis le Néolithique jusqu’à l’époque moderne, identifiées au travers des sources archéologiques, archéobotaniques et textuelles, afin de mettre en évidence les grandes tendances spatiales et temporelles. Dans ce cadre, l’introduction de la culture du coton et le commerce de ses fibres brutes et tissées feront l’objet d’une présentation détaillée. En s’appuyant sur les restes de graines de coton, de fibres et tissus en contexte archéologique et les sources écrites (cunéiformes, gréco-romaines,arabes), nous verrons comment le Proche-Orient et les espaces voisins (péninsule Arabique,nord-est africain) ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h42m6s)

Expérimentation et observation ethnographique : leurs contributions à la connaissance de l’architecture en terre

La compréhension des architectures de terre – les techniques de construction et leurs implications au long de la chaîne opératoire, les formes qu’elles conditionnent – est alimentée par deux voies de recherche : l’expérimentation en grandeur réelle et l’observation « ethno-technique » dans des régions où ces architectures sont encore très présentes. Au cours d’un chantier de construction de « maison gauloise » mené sur le site archéologique de Lattes (Hérault) entre 2008 et 2015, la contribution essentielle de l’expérimentation est apparue en ce qui concerne les procédés constructifs, en dépit de biais induits par ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h39m10s)

De nouveaux outils au service de l'étude des textiles archéologiques

Le développement des techniques d’imagerie ces dernières années permet de renouveler notre regard sur les textiles archéologiques.Des vestiges jusqu’alors inaccessibles ou difficiles à étudier du fait de leurs dimensions et de leurs états de conservation peuvent dorénavant faire l’objet d’investigations précises. Mesures, profils de coupes, analyses de surface peuvent être envisagés ouvrant de nouvelles perspectives d’étude.Apres un résumé de l’évolution des techniques utilisées pour l’étude des tissus depuis une vingtaine d’année, nous verrons donc vers quelle révolution ces nouveaux outils nous mènent à grand pas, qu’il s’agisse notamment de l’observation et l’étude via l’utilisation de lunettes à réalité augmentée ou ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h38m34s)

Les textiles d’el Deir, oasis de Kharga, désert occidental égyptien

Les textiles d’el Deir ou l’étude des textiles comme objets archéologiques et le rôle essentiel du terrain. Les textiles ont été mis à jour au nord de l’oasis de Kharga, dans le désert occidental égyptien. Ils proviennent, jusqu’à ce jour, des nécropoles, d’un atelier d’embaumeur, des sondages d’une forteresse romaine et d’un petit temple. La datation du site s’étend sur une longue période, complexe, d’environ mille ans, depuis les dernières dynasties pharaoniques jusqu’à l’arrivée et la mise en place du christianisme. Une méthodologie stricte nous permet de les évaluer ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (1h38m5s)

Construire en terre en Mésopotamie : matériaux et techniques

La plaine alluviale mésopotamienne est pauvre en matières premières pourtant cette région a développé une architecture considérable grâce à l’usage quasi-exclusif de la terre.Dans un premier temps, nous chercherons à caractériser les différents usages de la terre dans la construction : clayonnage, brique (séché au soleil ou cuite au four), bauge, pisé, etc. et les différentes techniques de mise en oeuvre : murs, sols, voûtes.La deuxième partie de la communication s’attachera à retracer les grandes étapes de l’évolution de la construction en Mésopotamie et au Proche-Orient. On notera l’émergence concomitante en plusieurs lieux de la construction en terre (clayonnage, brique, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte