Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 52
Conférences

le (59m19s)

Les chevaliers de la Table Ronde : anthropologie d’une société imaginaire

Michel Pastoureau, historien du Moyen-Âge, Ecole pratique des hautes étudesToute littérature est le reflet et le modèle de la société qui la produit. Les romans de la Table Ronde, écrits et lus dans toute l’Europe des XIIe et XIIIe siècles, n’échappent pas à cette règle. En racontant les aventures merveilleuses du roi Arthur et de ses chevaliers, ils mettent en scène une société imaginaire qui est à la fois un miroir - déformé mais grossissant - de la société féodale alors en train de se réorganiser, et un idéal propre à influencer les comportements de leur public jusque fort avant ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m1s)

Les robots doivent-ils se mêler de tout ?

Emmanuel Grimaud, anthropologue, CNRS et Université Paris Ouest - Nanterre - La DéfenseDe multiples prophéties annoncent que nous vivrons bientôt entourés de nombreuses créatures artificielles, conçues et fabriquées suivant des voies à peine imaginables aujourd'hui. Comment interpréter les expériences de laboratoire auxquelles se livrent les roboticiens ? Tous les champs de l’expérience humaine sont-ils potentiellement « robotisables » ? Et pourquoi les interactions homme-machine dépassent-elles toujours l’imagination de leurs concepteurs ?Retrouvez toutes les Conférences Campus Condorcet
Voir la vidéo
Conférences

le (59m7s)

« Je le souhaite plutôt que je ne l’espère ». L’Utopie de Thomas More

Yves Hersant, historien des arts et de la littérature à la Renaissance, Ecole des Hautes Etudes en Sciences SocialesL’Utopie, ou Traité de la meilleure forme de gouvernement, est l’un des textes les plus énigmatiques et les plus audacieux de la Renaissance. Son auteur, l’éminent humaniste et homme politique Thomas More (décapité en 1535, canonisé quatre cents ans plus tard), se livre d’une part à une féroce dénonciation des mœurs du temps — intolérance religieuse, guerres, ambitions princières, injustices sociales...—, d’autre part à la minutieuse description d’un monde idéalisé, où la propriété privée serait inconnue et la prospérité générale. L’Île de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (43m54s)

Le nouveau « front » audiovisuel de l’islam radical : la banalisation du martyre

Farhad Khosrokhavar et Cécile Boëx, sociologues et politologues du Proche Orient, Ecole des hautes études en sciences socialesIl s’agira d’esquisser les contours des différentes stratégies de la propagande audiovisuelle de l’Etat Islamique pour mettre en lumière les évolutions depuis al-Qaïda. En comparant certaines techniques de traitement des images et de mise en récit (storytelling), les intervenants montreront que le « public » visé par l’ « Etat islamique » autoproclamé est beaucoup plus large. Le martyre à portée de tous apparaît comme un thème récurrent où les héros du djihad sont « starisés » au moyen d’une réappropriation de codes ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h28m29s)

Les mondes de la prison

Didier Fassin, anthropologue et sociologue, Institute for Advanced Study (Princeton) et École des hautes études en sciences socialesLa prison est volontiers représentée comme un monde à part, hors de la société. Elle est de plus en plus souvent éloignée des lieux de résidence, à la marge des villes. Au terme d’une enquête réalisée au long de quatre années dans une maison d’arrêt, elle apparaît pourtant tout autre : un espace perméable aux objets et aux ressources du monde extérieur, un univers intimement lié au système pénal et à l’activité judiciaire, un miroir tendu à notre société pour y penser la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h11m18s)

Emballements, rumeurs, infos : du vrai, du faux, et du virtuel

Pascal Froissart, enseignant-chercheur en sciences de l’information, Université de Paris 8 - Vincennes - Saint-DenisSans doute la rumeur a-t-elle existé de tout temps ; pourtant, les théories sur la rumeur n’apparaissent étrangement qu’au début du XXe siècle. De même, si les emballements médiatiques sont aussi vieux que les médias, ils ne sont « nommés » que depuis le début du XXIe siècle. Se pourrait-il que ces notions, si faciles à manipuler, si courantes dans le vocabulaire, ne relèvent pas seulement des fonctionnements particuliers de nos sociétés médiatiques, mais qu’elles recèlent des a priori et des préconceptions liés à notre manière ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h7m17s)

L’Atlantide, mythes et réalités

René Treuil, archéologue et historien de l’Antiquité, Université de Paris 1 Panthéon - SorbonneL’Atlantide est d’abord un mythe, forgé par Platon au IVe siècle avant notre ère, pour illustrer une pensée politique précise : la richesse et la puissance navale d’Athènes ne doivent plus la conduire à vouloir dominer ses alliés, car elle risquerait un cataclysme analogue à celui qui a détruit l’Atlantide, île merveilleuse anéantie par la mer. On a pourtant cherché depuis l’Antiquité à localiser cette île, à retrouver un monde réel qui aurait pu conduire à imaginer ce monde virtuel. Certains archéologues, en particulier, ont voulu y ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h10m6s)

Mondes virtuels et santé mentale

Serban Ionescu, psychopathologue, Université de Paris 8 - Vincennes - Saint-DenisLa santé mentale implique une perception sans distorsion de la réalité extérieure et un bon contact avec cette réalité. L’absence ou la perte de ce contact peut s’exprimer par la prédominance relative ou absolue de la vie intérieure (l’autisme) ou par la construction d’une autre réalité à laquelle la personne peut adhérer (le délire). Le développement des techniques permettant de créer des réalités virtuelles a eu des conséquences inattendues et bénéfiques pour la santé mentale. L’immersion dans un univers de synthèse, imaginaire, symbolique ou qui simule des aspects du monde ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h12m4s)

Des « voyageurs immobiles » : sociologie des jeux vidéo en ligne

Aussi étrange, exotique et déréalisante que puisse paraitre l’expression de « mondes   virtuels », communément employée pour qualifier des jeux vidéo qui, sur Internet, offrent au joueur la possibilité d’incarner un personnage de fiction, l’étude sociologique de ces activités ludiques met à mal un certain nombre de présupposés. En effet, loin d’être réductibles à des pratiques d’adolescent(e)s « addicts » - passionné(e)s au point d’en oublier le réel -, elles révèlent une grande diversité des publics et des usages et leur profonde inscription dans le réel et le quotidien. Pour certains, il s’agit d’une pratique avec des copains « ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte