Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 298
Documentaires

le (12m4s)

Chronique aka 1988, Kpétényé : les dents sculptées

Chronique pygmée : les dents sculptées. AvecKpebe : le jeune adolescentDominique Makoba : le tailleur de dents Jean-Marie Elima et Bassin Joseph : les “oncles" de Kpebe Les habitants du campement de Kpétényé en janvier 1988 Lobaye, sous préfécture de Mongouba, République centrafricaine Conseillers scientifiques : S. Arom, S. Bahuchet, J.M.C. Thomas Auteurs-réalisateurs :  Alain Epelboin & François Gaulier © LACITO_CNRS AV, LA Cathode vidéo - 1988 Dans le campement pygmée aka de Kpetenye en République centrafricaine, outre les activités quotidiennes, la matinée est marquée par deux événements de la ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (12m30s)

Chronique aka 1992, Akungu, Paris : La chasse au filet, Akungu, 27 novembre 1992

Chroniques pygmées, la chasse au filet, 27 novembre 1992, Lobaye, République centrafricaineEmission “Sylva” sur Arte Réalisatrice :Esti Auteurs : Alain Epelboin & Esti Image & son : Alain Epelboin & Esti Avec les habitants du campement d’Akungu : Ginza, Monbaka, Mesa, Mbolo, Koti, et Mambi Présentation d'une chasse au filet, commentée par l'ethnologue, avec également lecture de son carnet de terrain.
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h3m26s)

Les origines intellectuelles du mouvement d'indépendance de l'Inde (1893-1918)

Prithwindra MUKHERJEE est chercheur au CNRS au Laboratoire de Langues et Civilisations à Tradition Orale (LACITO). Il est un historien renommé dans les domaines de l'Histoire de la Pensée Moderne et de la sociologie historique.Ses nombreux travaux contribuent à la connaissance de l'Inde plurielle. Il travaille plus particulièrement dans les domaines de la littérature orale et de l'ethnomusicologie où il étudie les systèmes Hindustâni et Karnâtique.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h21m51s)

La Cité Idéale dans l’ancien stoïcisme : un espoir, un mythe ?

Le stoïcisme apparaît au début de l'époque hellénistique, à un moment où les Grecs, démoralisés, voient s'effondrer leur civilisation et avec elle les valeurs de la cité. En quête d’un Etat porteur de progrès qui permette un certain espoir, les stoïciens rejettent le réel de l’histoire et cherchent dans l’idéologie réformiste, révolutionnaire, et l’utopie, le moyen de renverser l’ordre établi. Mais quels sont les principes de cette cité idéale stoïcienne ? et, sa réalité ne relève t-elle pas du mythe ? La conférence a été donnée à l'Université Victor Segalen Bordeaux 2 dans le cadre du cycle de conférences "L'invité ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m1s)

Mortelles civilisations : décadence de la Rome antique. Deux regards conjoints d’auteurs anciens.

En voulant donner une cohérence aux événements du réel, l’historien est souvent amené à dévier d’une démarche purement objective et à porter un regard personnel sur les faits. Cette construction de l’histoire par un point de vue explique la coexistence, hier comme aujourd’hui, d’écrits historiques contradictoires. L’analyse des ouvrages respectifs de Salluste et Augustin sur l’histoire de la décadence de la Rome antique: «La conjuration de Catilina» et «La Cité de Dieu» est très révélatrice de ces divergences d’interprétation : à la conception diachronique (à l’âge d’or succède la décadence) de Salluste s’oppose l’interprétation synchronique d’Augustin. Patrice Cambronne nous livre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (56m45s)

La Cité de Dieu, après-demain ?

Quand Rome est mise à sac le 24 août 410, des voix se lèvent s’interrogeant sur les raisons d’un tel désastre et sur le devenir de Rome. Demain qu’adviendra t-il de la Roma aeterna ? Déconcerté par ce pillage et soucieux d’éclairer les jugements, Saint Augustin décide alors de mener à bien son projet déjà ancien de composer une fresque théologique. Il compose ainsi La cité de Dieu, œuvre qui oppose la cité terrestre et la cité céleste et qui analyse leurs origines, leur développement et leur fin. Patrice Cambronne nous donne ici des clés de lecture de la réflexion ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h42m13s)

Visage de l’Autre : les barbares de l’empire romain

La représentation du « barbare » évolue avec le temps et l’histoire. Désignant à l’origine celui qui ne parlait pas la même langue, sa signification se déplace avec les « invasions barbares » vers l’étrange et le mystère puis au fil des conquêtes et des batailles en peur de l’Autre. Patrice Cambronne retrace les grands événements de l’histoire (Bataille d’Andrinople, Sac de Rome, Bataille des Champs Catalauniques…) qui ont bousculés les mentalités et donner au mot « barbare » le sens que nous lui connaissons aujourd’hui.La conférence a été donnée à l'Université Victor Segalen Bordeaux 2 dans le cadre du ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte