Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 104
Label UNT Conférences

le (12m31s)

CAV 2012 – La prostate : surveillance active, dépistage.

Titre : CAV 2012 – La prostate : surveillance active, dépistage.Intervenant (s) : Jean-Luc MOREAU (Clinique de Gentilly – Chirurgien).Résumé : Une grande partie des cancers de la prostate correspond à des cancers d’évolution très lente sur de nombreuses années.Quand la tumeur est peu agressive, le patient a une probabilité importante de décéder d’autre cause.Le principe est de ne pas traiter dès le diagnostic certaines tumeurs de petit volume et peu agressives et de n’envisager la mise en route d’un traitement à visée curative que si la maladie évolue.L’auteur n’a pas transmis de conflit d’intérêt concernant les données diffusées dans ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (34m54s)

CAV 2010 - Séquelles douloureuses liées au traitement des cancers : Questions

Conférences du Centre de Lutte contre le Cancer de Lorraine (CAV - Centre Alexis Vautrin de Nancy)Titre : Séquelles douloureuses liées au traitement des cancers - QuestionsRésumé : Après les statistiques concernant l’incidence des cancers en France, les auteurs rappellent que la douleur peut être présente à tous les stades de la maladie et qu’elle répond à une intrication de facteurs cognitifs, thymiques et comportementaux d’où la nécessité d’une approche globale bio-psycho-sociale. Elle est définie comme une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un dommage tissulaire réel ou potentiel ou décrite en termes d’un tel dommage.L’évaluation et les traitements ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (58m39s)

CAV 2010 - Séquelles douloureuses liées au traitement spécifique des cancers

Conférences du Centre de Lutte contre le Cancer de Lorraine (CAV - Centre Alexis Vautrin de Nancy) Nancy le 14 décembre 2010.Titre : CAV 2010 - Séquelles douloureuses liées au traitement spécifique des cancers.Résumé : Après les statistiques concernant l’incidence des cancers en France, les auteurs rappellent que la douleur peut être présente à tous les stades de la maladie et qu’elle répond à une intrication de facteurs cognitifs, thymiques et comportementaux d’où la nécessité d’une approche globale bio-psycho-sociale. Elle est définie comme une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associée à un dommage tissulaire réel ou potentiel ou décrite en ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (21m32s)

L'histoire des services du cancer : différences nationales et concordances / John Pickstone

L'histoire des services du cancer : différences nationales et concordances dans la mise en œuvre des traitements - The Historicity of Cancer Services : National Differences and the Cumulation of the Major Treatment Modalities / John Pickstone. Dans "Histoire du cancer (1750-1950)", colloque international organisé par le laboratoire FRAMESPA (université Toulouse II-Le Mirail), l'Institut Claudius Regaud et le Centre d'Études d'Histoire de la Médecine. Toulouse : Université Toulouse II-Le Mirail, Institut Claudius Regaud, 20-22 janvier 2011. Thématique 3 : Institutionnalisation de la lutte contre le cancer (1914-1950), 22 janvier 2011. To a remarkable degree, the history of cancer services shows ...
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (16m55s)

Gestion des risques autour de la perfusion intraveineuse

Ce film pédagogique montre les principaux risques associés à la réalisation d'une perfusion intraveineuse à travers trois situations de prise en charge de patients de plus en plus complexes. Une revue complète de la littérature a permis de metrre en avant le bon usage des dispositifs médicaux ainsi que les bonnes pratiques de perfusion. Le but étant de prévenir les incidents liés à l'utilisation de ces dispositifs et de réduire les risques iatrogènes.Film réalisé avec le soutien de l'UNF3S (projet M1155)
Voir la vidéo
Label UNT Cours magistraux

le (1h11m18s)

Libreville 2012 - FSP Mère-Enfant : Cancer du col précoce : protocole SFOG.

Titre : Libreville 2012 - FSP Mère-Enfant : Cancer du col précoce : protocole SFOG.Intervenant (s) : Denis VINATIER (Service de chirurgie gynécologique Hôpital Jeanne de Flandre CHRU Faculté de Médecine Lille 2) et Jean LEVEQUE (Service de Gynécologie - CHU Anne de Bretagne, Département d’Oncologie Chirurgicale - CRLCC Eugène Marquis - Faculté de Médecine - Université de Rennes 1 - INSERM U1085 - Death Receptors and Tumor Escape).Résumé : Cancer du col utérin précoce : bilan d’extension pré thérapeutique : - Histologie est indispensable- Examen clinique- IRM pelvienne- Exploration abdominale: IRM ou scanner - TEP TDM recommandée  > stades IB1- Evaluation radiologique ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (20m57s)

Le cancer du sein au XVIIIe siècle, des questions qui restent sans réponses / Jacques Rouëssé

Le cancer du sein au XVIIIe siècle, des questions qui restent sans réponses / Jacques Rouëssé. Dans "Histoire du cancer (1750-1950)", colloque international organisé par le laboratoire FRAMESPA (université Toulouse II-Le Mirail), l'Institut Claudius Regaud et le Centre d'Études d'Histoire de la Médecine. Toulouse : Institut Claudius Regaud, 20-22 janvier 2011. Thématique 2 : Pour une meilleure prise en charge thérapeutique (1890-1914), 21 janvier 2011.S'il n'était pas au premier rang de la pathologie en terme de fréquence, le cancer du sein était un important sujet d'inquiétude au XVIIIe siècle. Ses causes étaient l'objet de nombreuses interrogations qui persistent en partie ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h24m38s)

Gynécologie

Journées Bordeaux Segalen 2013 Formation Médicale Continue des Médecins Généralistes >> Session Gynécologie Claude Hocké, Ce que le médecin doit savoir pour accompagner les demandes des patientes infertiles... Vanessa Conri, La préservation de la fertilité Claudine Mathieu, Dépistage des IST Jean-Philippe Joseph, Dépistage des IST en 2013: VIH, VHB et...VHC Rendez-vous annuel organisé par l’Unité Mixte de Formation Continue en Santé, les journées Bordeaux Segalen sont l’occasion de faire le point sur la place, les pratiques et les attentes des médecins généralistes et d’échanger sur ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte