Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 324
Conférences

le (1h43m30s)

Géohistoire du Brésil (par Martine Droulers)

Pourquoi le Brésil est-il d'emblée et durablement un pays si grand (8,5 millions de km2) ? Comment le Portugal, petit pays européen, a-t-il façonné une telle colonie ? Comment s'est constituée l'unité nationale ? Comment s'explique l'identité du peuple brésilien ? Quelle est l'essence de la brésilianité ? Avec une approche géohistorique, nous incorporons dans un raisonnement géographique les éléments de la formation territoriale de ce pays continent.Martine Droulers
Voir la vidéo
Conférences

le (1h38m48s)

Âme et corps dans la philosophie classique (par Pierre Guenancia)

La conception cartésienne du corps vivant rompt nettement avec la conception scolastique héritée d’Aristote du corps animé. Le corps s’explique pour Descartes de façon purement mécanique, comme une machine automate (une horloge). La vie (et la mort) dépend seulement de l’assemblage d’organes telle qu’on peut le décrire grâce à l’anatomie. Mais le corps d’un homme, son corps, est un corps uni intimement à son âme (ou son esprit). Ce n’est plus un assemblage mais un tout, l’homme. Les philosophes post cartésiens (notamment Spinoza et Leibniz) ont rejeté ce dualisme âme/corps ainsi que l’union substantielle de l’âme et du corps. Ces ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h41m58s)

Amour et politique dans La Chartreuse de Parme (par Philippe BERTHIER)

Après un début triomphal où la libération politique ne se distingue pas de la libération du désir, le roman de Stendhal prend acte de la désertion de tout idéal civique consécutive à la chute de Napoléon, et analyse à travers ses protagonistes la manière dont chacun s'accommode du nouvel état de choses dans sa poursuite personnelle du bonheur. Le comte Mosca incarne le politique à  l'état pur, incapable de s'ouvrir à une dimension supérieure, mais qui essaie de limiter autant que possible les abus et absurdités d'un système complètement perverti. La duchesse Sanseverina  goûte le plaisir de régner par l'esprit sur ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h34m36s)

La tragédie de la guerre dans Les Perses d'Eschyle (par Bernard Deforge)

« Sous ce monument repose Eschyle, fils d'Euphorion, AthénienVenu s'éteindre aux plaines fertiles de Géla :Sa vaillance fameuse, c'est le bois sacré de Marathon qui peut le dire,Ainsi que le Mède chevelu qui en subit l'épreuve. »Cette épitaphe qui était gravée sur son tombeau atteste que, pour ses contemporains, le premier titre de gloire d'Eschyle, pourtant si grand auteur dramatique, fut sa qualité de combattant dans la guerre des Athéniens et de leurs alliés contre les envahisseurs perses, à Marathon puis à Salamine. Bien sûr à ce tombeau venaient aussi en pélerinage tous ceux qui avaient consacré leur vie à ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h36m15s)

Le Feu, journal d'une escouade (Henri Barbusse) par Gérard Gengembre

Le Feu, journal d'une escouadeIl s'agira d'abord de resituer ce texte dans le genre du roman ou du récit de guerre, en le comparant à des œuvres qui lui sont contemporaines, comme Gaspard de René Benjamin (1915) ou L’Appel du sol d'Adrien Bertrand (1916), puis d'interroger son statut littéraire : témoignage ? document ? fiction ? Il faut étudier les procédures de littérarisation, se demander quel rapport elles entretiennent avec le naturalisme ou la littérature populiste, mettre en évidence l'organisation sous forme de chronique, la tentation épique, etc. Il convient également d'évaluer la portée du texte : Le Feu fut ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h28m35s)

La recherche scientifique : confiance et vérité (par Bernard Michaux)

Recherche scientifique : confiance et vérité.Posons que les sciences pensent, autrement dit qu’elles assument entièrement les questions philosophiques de la recherche de la vérité. Et ceci par la double construction de dispositifs expérimentaux et de cadres théoriques pour interpréter les faits ainsi produits.Or la recherche scientifique est une activité sociale mondialisée avec ses unités de laboratoires, ses réseaux d’information, ses institutions de publication, ses personnels spécialisés et hiérarchisés. La crédibilité, la fiabilité en sont le ciment. Cela passe par des techniques de communication qui tendent à obtenir la confiance.Comment peuvent être ainsi liées dans une même activité recherche de la vérité ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h51m40s)

La guerre selon Clausewitz (par Martin Motte)

La guerre selon Clausewitz"Peu de penseurs de la guerre ont été aussi admirés et aussi attaqués que Clausewitz. Référence indépassable pour les uns, il est pour les autres le lointain responsable des guerres totales du XXe siècle, pour d'autres encore un auteur typique du système westphalien, donc anachronique à l'heure des nouvelles conflictualités. René Girard y a vu pour sa part le prophète angoissé d'une poussée de violence apocalyptique dont les horreurs du XXe siècle n'ont été qu'une pâle préfiguration, et dont l'hyperterrorisme précise aujourd'hui les contours. Seule certitude : Clausewitz continue à nourrir le débat stratégique. Comment ? Pourquoi ...
Voir la vidéo
Conférences

le (38m38s)

"Un vrai témoignage de l’humaine imbécillité" : l’erreur et ses formes judiciaires / François Roussel

"Un vrai témoignage de l’humaine imbécillité" : l’erreur et ses formes judiciaires / François Roussel, in "L'erreur chez Montaigne", colloque organisé par la Société internationale des amis de Montaigne avec la collaboration de l’Université Bordeaux Montaigne (Centre Montaigne-TELEM) et la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA), Bordeaux, 3-5 décembre 2014.Thématique 3 : Erreurs en tous genres.Les Essais de Montaigne apparaissent à bien des égards comme un inventaire des erreurs en tout genre : erreurs des sens ou « de fantasie », « erreurs médicinales », juridiques, philosophiques, religieuses, politiques, voire naturelles, le tout encore fondé sur une pensée de la ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte