Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 324
Conférences

le (3h33s)

Le sujet exilique

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h34m34s)

Giono, la mémoire à l'oeuvre : Mémoire et vécu (1)

"Giono : la mémoire à l'oeuvre". Colloque international organisé par le laboratoire "Patrimoine, Littérature, Histoire" (PLH), équipe "Littérature et Herméneutique" (Université du Mirail) ) avec la participation de l'Association des Amis de Jean Giono et en présence de Sylvie Durbet-Giono, fille de Jean Giono. Université Toulouse II-Le Mirail, 20-22 mars 2008.Ouverture du colloque et 1ère demi-journée : "Mémoire et vécu", présidée par Jean ARROUYE (Université de Provence).Interventions :- Discours d'ouverture du colloque, Daniel Filâtre (Président Univ. Toulouse-Le Mirail) et Jacques MENY (Association Les Amis de Jean Giono).- "Petits bagages de loups" : la mémoire et l'oubli chez quelques personnages gioniens, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h29m45s)

Dürer, Schiller, Heidegger : l'œuvre d'art, la chose, le monde (par Jean-François Courtine)

Dürer, Schiller, Heidegger : l'œuvre d'art, la chose, le mondeLa semaine dernière, après avoir envisagé dans son contexte (l’œuvre de Ernst Jünger : La mobilisation totale, Le travailleur), puis amorcé l’étude de quelques termes directeurs de la réflexion heideggérienne consacrée à « l’essence de la technique » : la Machenschaft comme l’empire du faire et de l’efficience, le Ge-stell, comme dispositif général de mise à disposition et d’exploitation de tout ce qui est, nous étudierons lors de la séance du mardi 11 février une autre entente et une autre accentuation de la tekhnè, au titre de l’art et de l’œuvre ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h28m35s)

La recherche scientifique : confiance et vérité (par Bernard Michaux)

Recherche scientifique : confiance et vérité.Posons que les sciences pensent, autrement dit qu’elles assument entièrement les questions philosophiques de la recherche de la vérité. Et ceci par la double construction de dispositifs expérimentaux et de cadres théoriques pour interpréter les faits ainsi produits.Or la recherche scientifique est une activité sociale mondialisée avec ses unités de laboratoires, ses réseaux d’information, ses institutions de publication, ses personnels spécialisés et hiérarchisés. La crédibilité, la fiabilité en sont le ciment. Cela passe par des techniques de communication qui tendent à obtenir la confiance.Comment peuvent être ainsi liées dans une même activité recherche de la vérité ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h25m25s)

Le jugement moral dans L’Éthique à Nicomaque d’Aristote (par Antoine LEANDRI)

L’intelligence, aux yeux d’Aristote, est essentielle à la vertu morale, condition d’une vie heureuse. Cette intelligence propre à l’action se fonde davantage sur l’exercice du jugement que sur des connaissances générales. Cette importance accordée par Aristote au jugement et à l’intelligence des situations singulières dans la vie morale est l’une des raisons qui font l’actualité de son éthique. L’examen du sens et de la portée ce « jugement moral » permettra d’autre part de montrer le lien indissociable qui unit désir et intelligence dans l’éthique aristotélicienne. On s’appuiera principalement sur les Livres I, II, III (1 à 7), VI de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h17m19s)

L’Anthropologie : genèse, évolution, efficacité analytique (par Maurice GODELIER)

Des sciences sociales et de leur importance stratégiquePour comprendre le monde d’aujourd’hui et de demainMaurice GodelierL’objet des sciences sociales est, par la complémentarité de leurs approches, de reconstruire quand il s’agit du passé, ou de découvrir quand il s’agit du présent, les manières de penser, d’organiser la société, d’agir, qui caractérisaient telle ou telle société à telle ou telle époque ou caractérisent aujourd’hui la diversité des sociétés contemporaines. Pour cela il faut prendre en compte les représentations que les individus et les groupes composant une société se font de celle-ci et de la place qu’ils y occupent ainsi que les ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h9m8s)

Andromaque et le monde des passions selon Racine (par Patrick DANDREY)

Descendante lointaine de l’Iliade d’Homère, qui bruit de toutes les passions listées par les Anciens, la tragédie Andromaque que Racine livre au public en 1667 est également bien contemporaine de son siècle, celui des moralistes qui non seulement renouvellent la syntaxe des passions, mais interrogent leurs origines et leur progrès dans les profondeurs labyrinthiques de l’âme. En choisissant d’en réorganiser la farandole autour de l’amour, Racine ne trahissait pas l’esprit de la tragédie antique : il suggérait que la passion amoureuse, c’est-à-dire le désir, est la Fatalité tragique de l’homme moderne.
Voir la vidéo
Conférences

le (2h6m16s)

"Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire" et "Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval" (par Jean-Nicolas Illouz)

Conférence n°1 : Sylvie de Nerval et les genres lyriques : l’idylle, l’élégie, la satire.À partir des catégories de Schiller, distinguant la « poésie naïve » et la « poésie sentimentale », nous montrerons comment le récit de Sylvie, en faisant jouer l’opposition de l’idéal et de la réalité, relève d’une poétique hybride, associant les trois genres lyriques fondamentaux que sont, selon Schiller, l’idylle (représentée par Sylvie), l’élégie (représentée par Adrienne), et la satire (portée par la voix narrative).Conférence n°2 : Autour des Chansons et légendes du Valois de Nerval.Entre 1842, où il paraît sous le titre « Les Vieilles Ballades françaises » dans la Sylphide, et 1854 où ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte