Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 76
Label UNT Entretiens

le (25m49s)

La cellule de Schwann.

Son interaction avec les nerfs passe par un vocabulaire (neuromédiateurs...) et une grammaire (récepteurs, canaux ioniques...) qui modulent les transmissions nerveuses et synaptiques. La vision obsolète de la cellule gliale, Cendrillon toute dévouée de sa Seigneurie Le Neurone, cède aujourd'hui le pas devant le concept d'interactions neuro-gliales. Ces interactions intimes et vitales pour chacun des acteurs utilisent un vocabulaire (neuromédiateurs, facteurs de croissance, molécules d'adhésion...) et une grammaire (récepteurs, canaux ioniques, mécanismes de transduction, régulation de l'expression génomique) d'une grande richesse. Dans cette première émission nous commencerons notre voyage linguistique et grammatical par la périphérie en nous plongeant dans le ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h26m32s)

La diversité immunologique

La diversité du système immunitaire doit faire face à la diversité du monde extérieur, et plus précisément à celle des pathogènes : bactéries, virus, parasites. Suivant les espèces des stratégies cellulaires et moléculaires différentes ont été mises en place afin de répondre à ce défi. Comment se déroule cette course aux armements entre le système immunitaire et les agents infectieux et où s'arrête la capacité du système immunitaire face à un ennemi aussi multiple et varié. Derrière ce questionnement se profile l'éternel espoir de prolonger la vie. L'homme peut-il supplanter l'évolution dont le projet essentiel est la reproduction. Cette question ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m0s)

Y-a-t-il une barrière entre l'homme et l'animal ?

Alain ProchiantzLa question n'est pas "Être OU ne pas être un animal" mais "être ET ne pas être un animal"Qu'appelle t-on la "culture chimpanzée" ?Ce sont toujours les humains qui écrivent sur les chimpanzés et pas l'inverse !L'approche des biologistes : les différences entre les gènes humains et animaux (chimpanzés).La conscience, l'angoisse, la solitude.Dominique LestelComment caractériser l'homme par rapport à l'animal ?Les écrivains (exemple de Romain Gary), les philosophes, les scientifiques ont essayé de déterminer le "propre de l'homme".Le langage et ses caractéristiques, La bipédie, les critères intellectuels (le travail, l'outil...)Les humains sont ils aptes à se comparer à l'animal ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m20s)

La vie dans des conditions extrêmes

Au cours des 30 dernières années, nous avons assisté à la découverte d'une extraordinaire diversité de microorganismes habitant des milieux que l'on croyait auparavant hostiles à la vie. Aujourd'hui, on sait que la vie microbienne s'étend sur Terre partout où l'on trouve l'eau à l'état liquide, des calottes polaires jusqu'aux sources hydrothermales sous-marines, dans les déserts, dans des lacs hypersalins ou de soude, dans des eaux acides, à l'intérieur de la croûte terrestre... On a baptisé comme « extrêmophiles » ces organismes limites du vivant, qui se développent optimalement dans des environnements où les conditions physico-chimiques sont insoutenables pour le ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (25m23s)

L'apoptose, son utilité et ses désordres

Circonstances où des phénomènes apoptotiques prédominent au cours du développement embryonnaire, chez l'adulte et dans certaines pathologies. Les principaux inducteurs de l'apoptose et les moyens d'intervention.Voir les programmes de la collection :MECANISMES FONDAMENTAUX DE LA BIOLOGIEContrôle du développement du pancréas endocrineL'apoptose ou la mort cellulaire programméeL'apoptose, son utilité et ses désordresL'Interférence par l'ARN et son utilisation chez les mammifèresLe cycle cellulaire et la régénération du foieLe miniglucagon : Nouveau régulateur local de l'îlot de LangerhansPhosphorylation et mémoire.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h8m24s)

La modélisation des molécules de la vie

Il y a plus de cent ans, les chimistes ont commencé à exploiter des modèles pour visualiser les molécules qu'ils manipulaient dans leurs tubes à essais. Les modèles physiques permettent de mieux comprendre la forme et la flexibilité des molécules, mais ils sont longs à construire, souvent chers, et ils ne donnent qu'une vue très approximative des molécules. De surcroît, ils sont peu adaptés à la représentation des grandes molécules qui caractérisent la vie et qui contiennent des milliers, voire des centaines de milliers, d'atomes. Depuis environ quarante ans, les ordinateurs offrent une alternative aux modèles physiques. Ils permettent de ...
Voir la vidéo
Label UNT Entretiens

le (25m29s)

p53 , supresseur de tumeurs

La p53: mise en évidence, réarrangement et invalidation du gène Le virus simien 40 (SV40) exprime un oncogène, l'antigène grand T (AgT), qui est capable de transformer des cellules en culture et d'induire des tumeurs chez l'animal. Dans les cellules transformées, cet antigène viral s'associe à la protéine p53. C'est ainsi qu'en étudiant l'AgT, on a découvert la protéine p53. Les animaux porteurs de tumeurs induites par le virus SV40 produisent des anticorps contre l'AgT. Or, ces animaux synthétisent également des anticorps contre la protéine p53. Des études ultérieures menées chez l'Homme ont montré qu'environ 10 % des patients atteints ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h18m19s)

Végétaux : diversité, hybridation

En 1998, le Groupe sur la Phylogénie des Angiospermes (APG) publie une étude phylogénétique des plantes à fleurs en comparant des séquences de l'ADN chloroplastique. Ces taxonomistes moléculaires ne retiennent que les groupes strictement monophylétiques (c'est-à-dire descendant tous d'un ancêtre commun). Autant que possible, ils ont tenu à conserver les noms des ordres et des familles bien connus. Des études portant sur des gènes avec des fonctions différentes, la petite sous-unité de l'ARN ribosomique, le 18S, et les espaceurs internes transcrits, les ITS, ont abouti aux mêmes conclusions. Plus important encore, la classification moléculaire est basée sur des séquences consultables ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte