Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 334
Vidéocours

le (13m48s)

2.3 - Prison et travail pénal en colonie

Dans l’Afrique colonisée, la prison a permis de contrôler la population tout en fournissant une main-d’œuvre à bas coût pour les chantiers publics et privés de la « mise en valeur » des territoires. L’enjeu de la mise au travail a ainsi été articulé au déploiement carcéral comme mode d’assujettissement social : la prison a rempli un rôle économique important pour la production agricole et les infrastructures coloniales, elle a été une réserve de main-d’œuvre et un système de contrôle des corps. Les camps pénaux mobiles au Sénégal, où les détenus n’avaient aucun droit ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m43s)

Paul BERT, de l'école patriotique aux colonies, itinéraire d'un libre penseur (1833-1886)

Paul Bert souffre de nos jours d’une mauvaise réputation et est présenté comme l’inventeur du racisme républicain. Pourtant, il illustre à merveille un siècle et une génération républicaine qui a façonné l’école et la France actuelle.Grand scientifique, élu local, ami de Gambetta et Ferry, fondateur des écoles normales républicaines, artisan de la loi Goblet, anticlérical (mais non antireligieux), librepenseur, matérialiste, médecin et partisan de la colonisation, il doit être replacé dans son contexte et son époque. À ce titre il est un objet d’histoire qui en dit long sur les rapports qu’entretient la France avec son histoire et son passé, y compris colonial, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (22m4s)

11 - Les nouveaux colons ? L'installation des militaires français démobilisés en Algérie

(1956-1962) par Raphaëlle Branche (Université Paris 1)Colloque pour une histoire critique et citoyenne - le cas de l'histoire franco-algérienne Alors que la guerre se généralise sur le territoire algérien, en 1956, le gouvernement français décide de promouvoir l’implantation de nouveaux Français. Les militaires métropolitains que leur service national a conduits sur les rives de l’Algérie paraissent des candidats potentiels de choix. Le gouvernement amorce une entreprise de séduction en leur direction, avec le soutien de l’armée d’Algérie. Ce sont au maximum quelques centaines d’individus qui paraissent avoir répondu à cet appel. Ce travail se propose d’étudier cette politique particulière, renouant, ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte