Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 14355
Conférences

le (46m16s)

Wilderness et sanctuarisation au regard de l'histoire de l'environnement : de la sacralisation du patrimoine naturel à la révélation du patrimoine culturel / Jean-Paul Métailié

Wilderness et sanctuarisation au regard de l'histoire de l'environnement : de la sacralisation du patrimoine naturel à la révélation du patrimoine culturel / Jean-Paul Métailié, in Journée d'études "Espaces sanctuarisés aux États-Unis - Visions of American Sanctuaries", organisée, sous la responsabilité d'Aurélie Guillain, par le laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes (CAS, axe "Poéthiques") de l'Université Toulouse Jean Jaurès, 27 mars 2015. * Illustration : "Jupiter terraces" (Mammoth Hot springs-Yellowstone), peinture de Thomas Moran, 1893.Cette journée d'études se propose d'étudier les zones qui ont pu être désignées comme des “espaces sanctuarisés” aux Etats-Unis, soit parce qu'elles ...
Voir la vidéo
Conférences

le (35m26s)

Ecopoetry and/as the 'ecological work' of language / Thomas Pughe

Ecopoetry and/as the 'ecological work' of language / Thomas Pughe, in Journée d'études "Espaces sanctuarisés aux États-Unis - Visions of American Sanctuaries", organisée, sous la responsabilité d'Aurélie Guillain, par le laboratoire Cultures Anglo-Saxonnes (CAS, axe "Poéthiques") de l'Université Toulouse Jean Jaurès, 27 mars 2015. * Illustration : "Jupiter terraces" (Mammoth Hot springs-Yellowstone), peinture de Thomas Moran, 1893.Cette journée d'études se propose d'étudier les zones qui ont pu être désignées comme des “espaces sanctuarisés” aux Etats-Unis, soit parce qu'elles ont fait l'objet de certaines mesures de protection les soustrayant à la logique de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (23m55s)

LES « SANS PAPIERS », DES MIGRANTS PAS COMME LES AUTRES ? (1) Introduction générale

On les appelle les « sans papiers », comme s’il s’agissait d’un statut, comme si les hommes et les femmesqu’on désigne ainsi n’avaient pas tous les papiers, sauf le seul qui leur permettrait d’être des citoyen-ne-sà part entière, issu-e-s de l’immigration, avec tout ce que cela implique comme discriminations (travail,logement etc.), mais citoyen-ne-s malgré tout. Et pourtant, ces « sans papiers », comme on les appelle,participent à la vie de la cité, par leur travail, par les loyers et taxes diverses auxquelles ils et elles sontassujetties, mais aussi par leur engagement au sein de collectifs ou en convergence avec des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h9m40s)

LES « SANS PAPIERS », DES MIGRANTS PAS COMME LES AUTRES ? (2) Frontières et politiques migratoires, en France

On les appelle les « sans papiers », comme s’il s’agissait d’un statut, comme si les hommes et les femmesqu’on désigne ainsi n’avaient pas tous les papiers, sauf le seul qui leur permettrait d’être des citoyen-ne-sà part entière, issu-e-s de l’immigration, avec tout ce que cela implique comme discriminations (travail,logement etc.), mais citoyen-ne-s malgré tout. Et pourtant, ces « sans papiers », comme on les appelle,participent à la vie de la cité, par leur travail, par les loyers et taxes diverses auxquelles ils et elles sontassujetties, mais aussi par leur engagement au sein de collectifs ou en convergence avec des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (22m48s)

LES « SANS PAPIERS », DES MIGRANTS PAS COMME LES AUTRES ? (3) Frontières et politiques migratoires, en France

On les appelle les « sans papiers », comme s’il s’agissait d’un statut, comme si les hommes et les femmesqu’on désigne ainsi n’avaient pas tous les papiers, sauf le seul qui leur permettrait d’être des citoyen-ne-sà part entière, issu-e-s de l’immigration, avec tout ce que cela implique comme discriminations (travail,logement etc.), mais citoyen-ne-s malgré tout. Et pourtant, ces « sans papiers », comme on les appelle,participent à la vie de la cité, par leur travail, par les loyers et taxes diverses auxquelles ils et elles sontassujetties, mais aussi par leur engagement au sein de collectifs ou en convergence avec des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h15m51s)

LES « SANS PAPIERS », DES MIGRANTS PAS COMME LES AUTRES ? (4) Frontières et politiques migratoires, à l'étranger

On les appelle les « sans papiers », comme s’il s’agissait d’un statut, comme si les hommes et les femmesqu’on désigne ainsi n’avaient pas tous les papiers, sauf le seul qui leur permettrait d’être des citoyen-ne-sà part entière, issu-e-s de l’immigration, avec tout ce que cela implique comme discriminations (travail,logement etc.), mais citoyen-ne-s malgré tout. Et pourtant, ces « sans papiers », comme on les appelle,participent à la vie de la cité, par leur travail, par les loyers et taxes diverses auxquelles ils et elles sontassujetties, mais aussi par leur engagement au sein de collectifs ou en convergence avec des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h21m12s)

LES « SANS PAPIERS », DES MIGRANTS PAS COMME LES AUTRES ? (5) Portraits de sans papiers

On les appelle les « sans papiers », comme s’il s’agissait d’un statut, comme si les hommes et les femmesqu’on désigne ainsi n’avaient pas tous les papiers, sauf le seul qui leur permettrait d’être des citoyen-ne-sà part entière, issu-e-s de l’immigration, avec tout ce que cela implique comme discriminations (travail,logement etc.), mais citoyen-ne-s malgré tout. Et pourtant, ces « sans papiers », comme on les appelle,participent à la vie de la cité, par leur travail, par les loyers et taxes diverses auxquelles ils et elles sontassujetties, mais aussi par leur engagement au sein de collectifs ou en convergence avec des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h58m38s)

LES « SANS PAPIERS », DES MIGRANTS PAS COMME LES AUTRES ? (6) Convergences des luttes

On les appelle les « sans papiers », comme s’il s’agissait d’un statut, comme si les hommes et les femmesqu’on désigne ainsi n’avaient pas tous les papiers, sauf le seul qui leur permettrait d’être des citoyen-ne-sà part entière, issu-e-s de l’immigration, avec tout ce que cela implique comme discriminations (travail,logement etc.), mais citoyen-ne-s malgré tout. Et pourtant, ces « sans papiers », comme on les appelle,participent à la vie de la cité, par leur travail, par les loyers et taxes diverses auxquelles ils et elles sontassujetties, mais aussi par leur engagement au sein de collectifs ou en convergence avec des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (53m23s)

Une microesthétique du social : Proust en dialogue avec Tarde et Simmel

Proust et les sciences sociales : allers-retours organisée par Marielle Macé et Anne SimonEHESS, 27 mars 2015, 9h-18h30Salle du Conseil, 190 avenue de France, 75013 ParisJournée organisée dans le cadre du projet « Arts, littérature et sciences sociales » célébrant les quarante ans de la création de l’EHESS Présentation, Marielle Macé (CNRS/EHESS) et Anne Simon (CNRS/EHESS) : Proust, une ressource pour les sciences sociales Barbara Carnevali (EHESS)« Une microesthétique du social : Proust en dialogue avec Tarde et Simmel»
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte