Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 17409
Conférences

le (42m25s)

Ce que la phénoménologie peut apprendre de la danse

A propos de la répétition dans (re)place de Wendy Woodson Le succès théorique de la phénoménologie est grandissant dans les études en danse – la raison en est sans nul doute qu’au moins depuis Merleau-Ponty, elle se distingue par sa manière d’aborder la question du corps et de «l’incarnation», questions qui traversent à l’évidence le champ chorégraphique. Pourtant, la tradition phénoménologique a peu thématisé la danse comme telle, et même les phénoménologues les plus récents s’y confrontent rarement. C’est cette voie que nous voudrions tracer, non pas en tentant de voir ce que les concepts ...
Voir la vidéo
Conférences

le (21m15s)

L’assimilation du tour-pivot en danse classique “Pirouette en dehors” par la danse coréenne “Han Bal Dolgi”

une analyse comparative basée sur la méthode Laban A partir des échanges culturels entre l’Occident et l’Asie depuis le début de XXème siècle, la danse coréenne a intégré tout en les transformant des figures de la danse classique. C’est à cette transformation que nous nous intéressons. Nous avons retenu une figure centrale de la danse classique, « la pirouette en dehors », qui dans la danse coréenne est connue sous le nom de « Han Bal Dolgi ». Notre recherche vise donc à saisir comment un mouvement dansé qui relève de contraintes mécaniques similaires (créer des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (33m55s)

Oralité et écriture dans la transmission en danse

Constatant la méfiance et les critiques de la communauté chorégraphique à l’égard des systèmes de notation, depuis plusieurs années je m’interroge sur les problèmes posés par leur utilisation dans la reconstruction du répertoire de la danse. Au-delà des polémiques stériles, ces désaccords se révèlent très intéressants d’un point de vue ethnologique, pour observer comment des enjeux symboliques différents peuvent se cristalliser à l’intérieur d’une même pratique artistique. Dans les dispositifs de passation de « corps à corps », l’interprète est accompagné par la présence de la personne qui transmet. Lorsqu’on apprend à partir d’une ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m34s)

Qui est Rudolf Laban?

Perspectives théoriques et méthodologiques pour la construction d’un objet de recherche Rudolf Laban (1879-1958) a été danseur, chorégraphe, théoricien du mouvement, écrivain, pédagogue, organisateur, inventeur d’une nouvelle méthode de notation du mouvement, peintre, caricaturiste et conseiller pour l’industrie. Il a aussi travaillé dans la publicité. Son influence a été décisive pour la naissance et la diffusion de la danse moderne et sa carrière, autant extraordinaire que controversée, a été l’objet de nombreuses études. Cette communication présentera comment l’objet d’étude « Rudolf Laban » a été construit à différents moments de l’historiographie européenne et américaine de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (25m34s)

Des gestes professionnels d’enseignantes de la danse en milieu scolaire pour accompagner les jeunes à la création chorégraphique

une méthodologie pour révéler le dire et le faire Des résultats de thèse illustrés par un modèle de construction identitaire d’enseignantes de la danse en milieu scolaire (EDMS), selon des leviers théoriques sociologiques de Dubar, montrent que leur identité professionnelle se construit au sein de six sphères de négociations identitaires, notamment au sein de celle de l’AGIR. L’une des stratégies identitaires mobilisées par des EDMS dans l’AGIR est l’alternance des rôles et des postures adoptés en classe auprès des élèves. Toutefois, ces rôles et postures ont été auto-déclarés par dix-huit participantes à l’aide de données ...
Voir la vidéo
Conférences

le (39m31s)

Le Body Knowledge dans Motion Bank : le contrepoint chorégraphique

La pensée chorégraphique est «une pratique épistémologique, qui traite de l’archéologie du savoir». Ce sont là les paroles de William Forsythe qui a toujours voulu encourager une danse rendant visible l’expérience que le corps a de lui-même. Poussé par le désir d’enquêter d’un point de vue pratique et scientifique les principes relatifs à l’organisation chorégraphique et leur application possible dans d’autres domaines, au cours de sa carrière Forsythe a entamé plusieurs projets interdisciplinaires interactifs qui ont abouti en 2010 à la naissance de la communauté Motion Bank. Motion Bank s’inscrit dans un contexte multi-disciplinaire ...
Voir la vidéo
Conférences

le (33m18s)

Construire la mémoire, construire l’oubli.

Serge Lifar et les Ballets Russes Serge Lifar (1905-1986), danseur des Ballets Russes de Serge Diaghilev (1923-1929) et maître de ballet à l’Opéra de Paris (1930-1945 ; 1947-1958), a bâti sa formidable renommée en se présentant comme l’ « héritier » de Diaghilev. Grâce à l’écriture de nombreux textes, grâce à des expositions d’objets sur les ballets russes et grâce à des ventes aux enchères, Lifar a « administré » la construction de la mémoire de Diaghilev et de son répertoire. Son obsession pour les documents et l’archive (à retenir, cacher, publiciser), son attachement au rôle ...
Voir la vidéo
Conférences

le (24m32s)

La recherche-création avec/en danse

En partant d’une expérience concrète, une recherche menée à Nice dans le cadre d’une thèse doctorale en Arts : Danse, je propose une réflexion sur des questions méthodologiques concernant la recherche- création « avec » et « en » danse : quelles méthodes spécifiques sollicitent ce mode de recherche ? Comment ces méthodes affectent le domaine de la recherche académique et celui de la création artistique?Qu’est-ce que les pratiques artistiques en danse peuvent apporter à la recherche universitaire ? Quelles formes d’écriture peuvent accompagner ces pratiques ? À quelles formes d’écriture peut conduire l’étude ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte