Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 253
Conférences

le (1h52m57s)

Politiques de l'exil - Première partie

L’initiative Non-lieux de l’exil  (Fondation maison des sciences de l’homme) organise en collaboration avec l’Université d’Aix-Marseille (CIELAM, axe Transpositions) le colloque international : ETUDIER L'EXIL. Alors que le nombre des migrants dans le monde est estimé à près d’un milliard (migrants externes et internes) et que le nombre des déplacés à l’intérieur de leurs propres pays vient de dépasser celui de la Seconde guerre mondiale, ce qui entraîne de graves crises en Europe comme ailleurs, les sciences sociales et humaines se doivent de mieux comprendre ce qu’impliquent ces phénomènes sur le plan social comme sur le plan politique. Les réalités migratoires ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h22m33s)

Chimie polluante, chimie non-polluante et chimie dépolluante

L'image de la Chimie comme source de toutes les pollutions est partiellement vraie, et ceci depuis fort longtemps. Métallurgie du plomb dans l'Antiquité, usage de cosmétiques toxiques pendant la Renaissance, empoisonnement d'utilisateurs de pesticides puissants, rejets odorants ou toxiques... Les exemples abondent de cette chimie Noire, ou Brune, ou même Rouge. Après en avoir fait un catalogue incomplet, je montrerai que ces abus ont conduit à une chimie non-polluante, fondée dans l'idéal sur l'absence de rejets toxiques, mais surtout sur la maîtrise des rejets inévitables. Nous en sommes au développement de la Chimie Verte. Je montrerai ensuite que l'ensemble des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Ni Dieu ni Maître : les Réseaux

La conférence « Ni Dieu ni Maître : les Réseaux » est la première manifestation publique de la Chaire "Analyse interdisciplinaire de la société en réseaux" de Manuel CASTELLS au sein du nouveau Collège d'Etudes Mondiales que développe la Fondation Maison des Sciences de l'Homme. Comme le précise Michel WIEVIORKA, lors de l’ouverture de la conférence, le Collège d’Etudes Mondiales / Institute for Global Studies correspond à une exigence intellectuelle majeure : nous devons penser "global", tout en veillant à articuler les niveaux d'analyse, et nous devons nous intéresser à la façon dont les acteurs, individuels et collectifs, ...
Voir la vidéo
Reportages

le (13m56s)

Entretien avec Michel WIERVIORKA

Comme toute institution, avant d’avoir une histoire, le Collège d’études mondiales a une préhistoire. Celle-ci remonte au milieu des années 2000, et à mes conversations avec Alain Touraine. Nous partagions l’idée que le moment était venu de créer à Paris un lieu de production de connaissances permettant d’affronter les grands défis intellectuels de notre temps. Ce lieu à inventer de toutes pièces devait conjuguer un ancrage local et national, et une vie scientifique internationale. Il devait libérer la recherche des entraves du « nationalisme méthodologique » au profit d’une capacité à penser « global ». Il devait non ...
Voir la vidéo
Reportages

le (11m33s)

Entretien avec Imma TUBELLA

Les transformations économiques, politiques et technologiques ainsi que le développement et la diffusion accélérés du savoir dans tous les domaines de l'activité humaine, rendent de plus en plus difficile le monopole de la connaissance. L'avènement des TIC marque une révolution dans la production et diffusion du savoir d'une ampleur équivalente à celle provoquée par l'arrivée de l'écriture et de l'imprimerie. La connaissance fut historiquement portée par les professeurs, par les maîtres, mais de nouveaux acteurs sont en train d'intervenir. Le savoir est désormais disponible au moment où on le souhaite et quand on le souhaite et cela induit un tout ...
Voir la vidéo
Reportages

le (28m24s)

Entretien avec Manuel CASTELLS

Le développement des nouvelles technologies de l’information et de nouvelles formes de médias de masse modifie profondément les rapports sociaux. Ces nouvelles formes de communication sont produites localement mais connectées globalement. L’objectif de la chaire est d’étudier les conséquences sociales du développement de ces technologies numériques et d’analyser, aussi empiriquement que possible, l’interaction entre les technologies d’information et de communication et les processus sociaux, en se concentrant sur les réseaux ainsi formés, dans une perspective multiculturelle et multilocale, en trois étapes : ...
Voir la vidéo
Reportages

le (18m56s)

Entretien avec Graig CALHOUN

Pour affronter les grands bouleversements mondiaux à venir, qu’il s’agisse de  l'économie globalisée, des nouveaux conflits politiques internationaux, des risques environnementaux, des grands groupes médiatiques ou des flux migratoires, beaucoup reconnaissent la nécessité du renouvellement de la solidarité sociale. Comment pouvons-nous imaginer la cohabitation et, idéalement, la coopération sur de grandes-échelles, sur de longues distances, et avec des différences profondes? Ce projet de chaire soulèvera, dans tous les domaines abordés, la question fondamentale de la mise en œuvre de cette solidarité mondiale essentielle. Il s’agit ici d’un nouveau concept, celui du ...
Voir la vidéo
Reportages

le (15m27s)

Entretien avec Vinh-Kim NGUYEN

Cette chaire interroge les rapports entre la biologie humaine et la mondialisation. Nécessairement interdisciplinaire, elle combinera ethnographie, histoire et socio-épidémiologie pour examiner l’interrelation entre les mutations épidémiologiques au Nord et au Sud, les dispositifs de gouvernement des corps, et l’économie politique de la globalisation.La santé a été un enjeu majeur de pouvoir à l’échelle planétaire, au cœur de l’histoire impériale et de la construction d’un ordre mondial international. Depuis la chute du mur de Berlin, un nouveau régime de gouvernement global de la santé, centré sur la notion de « biosécurité », ...
Voir la vidéo
Reportages

le (14m59s)

Entretien avec Ernesto OTTONE

Cette chaire envisage la mondialisation du point de vue d’une région qui en constitue, à bien des égards, un laboratoire : l’Amérique Latine. Il s’agit d’étudier les effets économiques, sociaux, culturels, politiques de l’inscription de l’Amérique Latine dans la mondialisation, en même que les défis qu’elle constitue pour l’intégration régionale et la démocratie sur le continent. L’élaboration du programme scientifique de cette chaire est confiée à Ernesto Ottone, sociologue et politologue, directeur de la chaire « mondialisation et démocratie de l'Université Diego Portales du Chili », ancien conseiller principal du président Ricardo Lagos au ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte