Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 3154
Séminaires

le (27m7s)

Session 8 - Représentations - Célia Sauvage

Présidence : Nasima Moujoud Marion Dalibert : « Des masculinités ethnoracialisées. Rappeurs et rappeuses dans le Monde, Libération et le Figaro (2000-2014) ». Keivan Djavadzadeh : « Gangstresses and Bitches First ! Quelle esthétique pour la scène gangsta- rap féminine ? ». Célia Sauvage : « Politique du regard et représentations alternatives du “female gaze” dans les clips de hip hop féminin américains ».
Voir la vidéo
Séminaires

le (25m23s)

Session 5. Expériences musicales - Jean Evenson Lizaire

Présidence : Stéphanie Molinero François Debruyne : « Présence et écoute du rap en public : une banalisation inachevée ». Florence Eloy (et Thomas Legon) : « Les formes de distinction parmi les jeunes auditeurs de rap : d’une sociologie de la consommation à une sociologie de la réception ». Pauline Guérin : « La “conversation d’amateurs” de rap : légitimations et illégitimations des pratiques culturelles des femmes ». Jean Evenson Lizaire : « Raisons et liaisons du rap : comment se construit le feeling du mélomane et du rappeur pratiquant ? ».
Voir la vidéo
Séminaires

le (19m47s)

Session 5. Expériences musicales - Pauline Guérin

Présidence : Stéphanie Molinero  François Debruyne : « Présence et écoute du rap en public : une banalisation inachevée ». Florence Eloy et Thomas Legon : « Les formes de distinction parmi les jeunes auditeurs de rap : d’une sociologie de la consommation à une sociologie de la réception ». Pauline Guérin : « La “conversation d’amateurs” de rap : légitimations et illégitimations des pratiques culturelles des femmes ». Jean Evenson Lizaire : « Raisons et liaisons du rap : comment se construit le feeling du mélomane et du rappeur pratiquant ? ».
Voir la vidéo
Séminaires

le (24m50s)

Session 5. Expériences musicales - François Debruyne

Présidence : Stéphanie Molinero  François Debruyne : « Présence et écoute du rap en public : une banalisation inachevée ». Florence Eloy et Thomas Legon : « Les formes de distinction parmi les jeunes auditeurs de rap : d’une sociologie de la consommation à une sociologie de la réception ». Pauline Guérin : « La “conversation d’amateurs” de rap : légitimations et illégitimations des pratiques culturelles des femmes ». Jean Evenson Lizaire : « Raisons et liaisons du rap : comment se construit le feeling du mélomane et du rappeur pratiquant ? ».
Voir la vidéo
Séminaires

le (23m24s)

Session 5. Expériences musicales - Florence Eloy

Présidence : Stéphanie Molinero  François Debruyne : « Présence et écoute du rap en public : une banalisation inachevée ». Florence Eloy et Thomas Legon : « Les formes de distinction parmi les jeunes auditeurs de rap : d’une sociologie de la consommation à une sociologie de la réception ». Pauline Guérin : « La “conversation d’amateurs” de rap : légitimations et illégitimations des pratiques culturelles des femmes ». Jean Evenson Lizaire : « Raisons et liaisons du rap : comment se construit le feeling du mélomane et du rappeur pratiquant ? ».
Voir la vidéo
Séminaires

le (19m49s)

Session 5. Expériences musicales - Questions

Présidence : Stéphanie Molinero François Debruyne : « Présence et écoute du rap en public : une banalisation inachevée ». Florence Eloy (et Thomas Legon) : « Les formes de distinction parmi les jeunes auditeurs de rap : d’une sociologie de la consommation à une sociologie de la réception ». Pauline Guérin : « La “conversation d’amateurs” de rap : légitimations et illégitimations des pratiques culturelles des femmes ». Jean Evenson Lizaire : « Raisons et liaisons du rap : comment se construit le feeling du mélomane et du rappeur pratiquant ? ».
Voir la vidéo
Séminaires

le (48m37s)

Table Ronde Des artistes hip-hop au cœur des mobilisations politiques : exemples internationaux (1)

Les artistes hip-hop constituent des leviers importants de mouvements sociaux et politiques. En mettant leur no- toriété ou leurs œuvres au service de causes plus vastes, ils et elles se font tantôt les moteurs des mobilisations, comme les actrices et acteurs du mouvement Y’en a Marre au Sénégal ou du Balai citoyen au Burkina-Faso, tantôt leur relais public et médiatique, comme l’illustrent en France les concerts de la Marche de la dignité ou les vidéo-clips du Collectif contre le contrôle au faciès. Comment les musiques hip-hop participent-elles à des mouvements sociaux ? En ...
Voir la vidéo
Séminaires

le (35m53s)

Table Ronde Des artistes hip-hop au cœur des mobilisations politiques : exemples internationaux (2)

Les artistes hip-hop constituent des leviers importants de mouvements sociaux et politiques. En mettant leur no- toriété ou leurs œuvres au service de causes plus vastes, ils et elles se font tantôt les moteurs des mobilisations, comme les actrices et acteurs du mouvement Y’en a Marre au Sénégal ou du Balai citoyen au Burkina-Faso, tantôt leur relais public et médiatique, comme l’illustrent en France les concerts de la Marche de la dignité ou les vidéo-clips du Collectif contre le contrôle au faciès. Comment les musiques hip-hop participent-elles à des mouvements sociaux ? En ...
Voir la vidéo
Témoignages

le (5m44s)

1 - PublicDemoS New Forms of Public Agency

Public space is the place for assembly, the hub of democracy as well as the manifestation of power and (dis)empowerment of persons. PublicDemoS Project explores the ways in which new forms of public agency extend politics to everyday life experiences by avenues of artistic expressions and aesthetic forms. The core aim of this project is to understand new politics of performative citizenship and public (un)making in multicultural settings. Project Directed by Nilüfer Göle EHESS/NOMIS Foundation Interviews :1.    Boyan Znepolski, Associate Professor at the Department ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte