Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 155
Label UNT Conférences

le (1h20m25s)

Le cerveau : de la biologie moléculaire aux sciences cognitives

L'apport de multiples disciplines de recherche, qui incluent la biologie moléculaire, la physiologie nerveuse, les sciences du comportement et l'anthropologie, converge vers une conception synthétique des fonctions supérieures du cerveau de l'homme, qui s'inscrit dans l'emboîtement de multiples évolutions au niveau des gènes, du réseau neuronal, de l'expérience individuelle et des acquis socioculturels.
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h7m29s)

Développement et évolution du système nerveux

Conférence du 24 janvier 2000 par Alain Prochiantz. On découvrit dans les années 1970, chez une mouche, la Drosophile, des mutations conduisant au remplacement de tout ou partie d'un organe par un autre organe. On observa, par exemple, des transformations de type antenne-patte, aile-balancier, ou aile-oeil. Ces mutations ont été dites homéotiques, l'organe d'un segment étant remplacé par l'organe homologue d'un autre segment. Les gènes homéotiques codent pour des facteurs de transcription qui, en se fixant sur des séquences promotrices, régulent l'expression d'autres gènes. Ces observations ont conduit à découvrir, dans tous les embranchements du règne animal, la présence de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h8m46s)

Sécurité des aliments : prévention-surveillance-crise - Marion GUILLOU

L'alimentation a été un souci constant pour l'humanité. Dans les premières étapes du développement des sociétés humaines, une partie prépondérante de l'activité tournait autour de l'accès à la nourriture qui seule permettait la survie de la population. Au fur et à mesure des tâtonnements, il a été possible de mieux programmer l'accès aux denrées alimentaires, que ce soit par la culture ou par l'élevage, dans un premier temps, puis grâce aux traitements des denrées elles-mêmes permettant leur conservation, dans un second temps.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h18m21s)

L'allergie ou la démesure hypersensible - David Bernard

"On estime qu'il existe en France 10 millions de sujets atteints de maladies allergiques dont les ¾ (soit environ 15% de la population) sont des allergies respiratoires. On compte 2000 décès par asthme sévère chaque année. En réalité, le terme ""allergie"" correspond à un état d'hypersensibilité de l'organisme dont la fonction première est de réagir contre des substances étrangères par des mécanismes immunologiques très élaborés. Cette réaction de défense qui a pour but de protéger l'organisme contre une agression spécifique peut, outrepasser son rôle (bénéfique) et devenir excessive favorisant alors l'expression pathologique de l'allergie. Les manifestations cliniques les plus fréquentes ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte