Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 33
Label UNT Documentaires

le (2m35s)

Les daphnies, les embryons d'été

Pendant tout l'été, la plupart des daphnies se reproduisent en grand nombre par parthenogenèse. Les ovocytes croissent dans l'ovaire puis s'accumulent dans la poche incubatrice dorsale où ils se développent parthenogénétiquement. Après la période de clivage, la morphogenèse modèle le corps de l'embryon.  Les premiers mouvements spontanés apparaissent alors que les embryons sont toujours dans la poche incubatrice.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m16s)

Canthocamptus staphylinus, un copépode d'eau douce

Avec Cyclops, Canthocamptus occupeabondamment les eaux douces stagnantes. Pourvus de pattes natatoires puissantes, le corps montre une plicature dorsale au niveau du 5è segment thoracique. L'ensemble est sous-tendu par une musculature importante. A la différence des cyclops, la femelle de Canthocamptus ne porte qu'un sac ovigère impair sous le premier segment abdominal, lors que chez Cyclops, les sacs ovigères sont pairs. A l'intérieur du sac ovigère, l'embryon puis la larve nauplius se différencie.  Les ovaires sont situés dorsalement au tractus intestinal animé de mouvements péristaltiques. 
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m41s)

Scapholeberis mucronata, Une daphnie qui nage sur le dos

Cette daphnie est reconnaissable par les deux expansions postérieures de sa carapace. Elle nage sur le dos, le ventre près de la surface de l'eau où elle filtre le phytoplancton de surface. Les appendices thoraciques assurent un courant d'eau qui dirige antérieurement les particules alimentaires vers la bouche. L'oeil médian,  volumineux, indique une sensibilité particulière à la lumière. Les ovaires bien visibles sur cette femelle, sont disposés en cordons longitudinaux dorsaux. En été, les oeufs parthénogénétiques sont pondus dans la poche incubatrice dorsale et les embryons se développent dans cette poche incubatrice qui s'agrandit.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m32s)

Simocephalus vetulus, une daphnie des herbiers

Jusqu'à 1/2 cm de longueur, cette daphnie vit préférentiellement dans les herbiers litoraux des étangs ainsi que le feutrage végétal des mares. Elle filtre le milieu et ingère des microalgues ainsi que de petits protozoaires. Comme les autres cladocères, Simocephalus crée un courant d'eau grâce aux mouvements de ses appendices thoraciques. Les particules alimentaires sont ainsi apportées entre les deux valves de la carapace, puis dirigées vers la bouche. Le bol alimentaire permet ainsi de suivre le tracé du tube digestif. Les oeufs se développent dans une poche incubatrice de grande taille. 
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m8s)

Cyclops, l'oeil nauplien

Dès le développement dans les sacs ovigères l'oeil médian de la larve nauplius se voitnettement grâce au pigment rouge de la rétine. Une fois éclos, les nauplii nagent dans le milieu attités par la lumière. L'oeil nauplien apparaît nettement en contraste de phase. L'observation en lumière polarisée renforce la couleur rouge de la rétine. Cette caractéristique est conservée chez le copépode adulte, Cyclops, dont est issue la larve nauplius.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m59s)

Cypris, l'ostracode

Avec les cladocères et les copépodes, les ostracodes peuplent les mares en grand nombre. Comme les cladocères, ils sont constitués d'un corps mou enveloppé dans une carapace bivalve. A l'intérieur de la carapace, les appendices sont réduits à 4 paires céphaliques et 3 thoraciques toujours en mouvement. L'oeil impair médian est très pigmenté. Les oeufs s'accumulent et se développent sous la carapace. Une fois extraits de la carapace, les oeufs apparaissent entourés d'une coque épaisse.
Voir la vidéo
Label UNT Documentaires

le (2m48s)

Les daphnies et les oeufs d'hiver

Au cours de l'automne, les daphnies préparentleurs oeufs de résistance ou oeufs d'hiver. Les oeufs sont placés dans une poche incubatrice dorsale, maintenue par les deux valves de la carapace. Chez Ceriodaphnia, la poche incubatrice peut être volumineuse, et contenir une dizaine d'oeufs. Lors de la mue, les oeufs sont élliminés avec l'exuvie qui sédimente et hiverne au fond de la mare. L'exuvie qui abrite souvent des ciliés tels que Tétrahymena, se dégrade. Les oeufs d'hiver écloseront dès les premiers redoux. Chez Daphnia, les oeufs d'hiver, peu nombreux sont encapsulés dans une structure chitineuse dérivée de la poche incubatrice, l'éphipium. ...
Voir la vidéo
Documentaires

le (23m0s)

Richesses et perturbations d'un écosystème côtier d'Europe occidentale

Ce film met en évidence l'influence des facteurs (apports telluriques, barrière thermique, marées et climat) régissant l'équilibre de l'écosystème côtier de Bretagne. Des prises de vues sous-marines et aériennes de la rade de Brest, de la baie de Douarnenez et de la mer d'Iroise en montrent les richesses, mais aussi les perturbations dues aux facteurs polluants (industriels et agricoles). Une meilleure action d'épuration des déchets organiques et des rejets industriels devrait favoriser une intense activité de mariculture dans un milieu marin où le renouvellement et le recyclage naturel des eaux n'exigent guère plus d'un mois.
Voir la vidéo
Documentaires

le (17m0s)

Une langouste sur un tapis roulant

Etude chez la langouste des mouvements et de l'organisation neuromusculaire assurant au cours des marches évoquées par tapis roulant, la coordination des appendices locomoteurs. Présentation de l'animal. Organisation de sa marche sur tapis roulant. Etude comparée des mouvements des différents appendices et des activités musculaires sous-jacentes présentées en marches avant et arrière. Des marches complexes et des ablations appendiculaires démontrent la plasticité et l'adaptation du système locomoteur. Vues réelles - ralenti - animation : schémas.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte