Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 9968
Conférences

le (1h16m1s)

David Lynch : la double vie des personnages. Conférence de Diane Arnaud

Le cinéma de Lynch voit double en concevant ses personnages. D'un côté, le geste de l'artiste, modelant ses créatures et animant des figures, jusqu'à les transformer. De l'autre, le désir du metteur en scène de s'attacher au corps d'un acteur, de le rediriger vers un autre rôle, de changer son image. Miroitement incessant entre création et fiction qui reflète les troubles du sujet, d'Eraserhead à Inland Empire.Diane Arnaud enseigne l'analyse et l'esthétique filmiques à l'Université Paris Diderot. Elle a publié des ouvrages sur Alexandre Sokourov et Kiyoshi Kurosawa, ainsi que plusieurs articles sur David Lynch.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m0s)

L'art, reflet de la societé - Jean Arrouye

Quels rapports l’art entretient-il avec notre société moderne ? L’art témoigne t-il de notre temps ? C’est à ces questions théoriques que Esteban Buch, Jean Arrouye et Yves Michaud répondent lors de ces rencontres. Respectivement musicologue, sémioticien et philosophe, c’est plus particulièrement autour de la musique, de la peinture et de l’esthétique que se développent leurs discours.Cette conférence sur la thématique « L’art reflet de la société » comporte trois volets : - « L’art reflet de la société » - Conférence de Jean Arrouye - « L’art reflet de la société » - Conférence de Esteban Buch - ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h16m0s)

Les nouvelles données sur la diversité génétique humaine réintroduisent-elles la notion de race ?

Une conférence du cycle : Qu'est ce que la vie ? Où en est la connaissance du génome ? Par Bertrand Jordan L’humanité est-elle séparée en races différentes ? Vérité scientifique au XIXe et durant une bonne partie de XXe, cette affirmation a été battue en brèche après la 2e guerre mondiale, en réaction aux crimes nazis et dans une perspective antiraciste. Au cours des dernières décennies, la biologie a nié la pertinence même de la question au motif que tous les humains auraient en commun 99,9% de leur patrimoine ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h15m57s)

Les histoires de R.O. ce n’est pas de la mythologie ! ou L’essor des mathématiques "discrètes" Conférence dans le cadre de l'Université Populaire du Havre par Dominique de Werra

Big data, algorithmes, intelligence artificielle ont envahi notre univers quotidien. On ne peut pas y échapper. Mais il y a d’autres phénomènes plus fondamentaux encore dont on parle moins, tels l’émergence des mathématiques discrètes. De quoi s’agit-il ? D’après le Larousse des synonymes, discrétion implique finesse et circonspection. C’est exactement ce qui caractérise ces mathématiques à la base de multiples modèles de Recherche Opérationnelle (R.O.). Concevoir des tournées de véhicules douces et vertes, réaliser un emploi du temps face aux exigences de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h15m57s)

Approche philosophique de l'administration européenne

Cette conférence devrait être une invitation à penser autrement l'action politique et administrative. Elle proposera un déplacement par rapport à l'idéalisation et à son corollaire, l'indignation. Alors qu'on prétend souvent que la production d'idéal est nécessaire comme cap pour l'action, je soutiens qu'au contraire elle agit comme écran et occulte les nécessités et les contraintes de l'action politique et administrative. Ces nécessités sont notamment les jeux de pouvoir dans l'administration, les apories dans la chaîne de responsabilité, le caractère souvent irrésolu de la transcription d'une priorité politique en actes administratifs, la double dimension de l'action publique (sociale/efficace et politique/symbolique). Toutes ...
Voir la vidéo
Label UNT Conférences

le (1h15m54s)

La responsabilité et ses transformations (responsabilités civiles et pénales)

Apparu à la fin du XVIIIème siècle, le mot responsabilité n'a été transposé du vocabulaire de la morale à celui du droit qu'au XIXème. Ses origines ont d'ailleurs profondément marqué l'institution qu'il désigne. Celle-ci a en effet été soumise, dans ses deux composantes, civile et pénale, à des conditions telles que la faute, l'imputation, l'imputabilité, qui sont directement issues de la morale individuelle. Mais l'adaptation progressive de ce concept à un usage strictement juridique a provoqué la transformation et même, dans certains cas, la disparition de ces conditions au profit de la prise en considération d'un objectif qui tend à ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte