Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 10092
Conférences

le (8m48s)

Jean Potocki, pérégrinations : ouverture du colloque / M.-C. Jaillet, M. Lehmann, K. Joucaviel

Jean Potocki. Pérégrinations : ouverture du colloque. Marie-Christine Jaillet, Michel Lehmann, Kinga Joucaviel. Colloque organisé par la section de slavistique de l'UFR de Langues, Littératures et Civilisations Etrangères de l'Université Toulouse II-Le Mirail dans le cadre de la "Semaine polonaise". Université-Toulouse II-Le Mirail, 14-15 avril 2011.- Discours de bienvenue par Marie-Christine Jaillet, Vice-présidente du Conseil Scientifique.- Accueil par Michel Lehmann, directeur de l'Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues (IRPALL) et directeur du Centre d'Initiatives Artistiques du Mirail.- Présentation du colloque par Kinga Joucaviel, enseignante-chercheure, directrice de la section Polonais de l'UFR Langues, organisatrice de la Semaine Polonaise ...
Voir la vidéo
Conférences

le (52m32s)

Ressources numériques, pratiques enseignantes et dynamique de la salle de classe.

On discute les usages des ressources numériques dans l’enseignement et apprentissage des mathématiques et l’importance d’un modèle pédagogique pour pouvoir mieux profiter du potentiel de ces technologies pour l’éducation mathématique. Puis, on présente un modèle de formation d'enseignants pour l'intégration des ressources numériques. Finalement, on présente l'expérience d'un enseignant qui a réussi à engager ses élèves dans des expériences créatives d'utilisation de ressources numériques à travers des projets mathématiques à long terme.
Voir la vidéo
Documentaires

le (1h5m8s)

Quels temps font-ils ? Une introduction au temps des physiciens

Scénario : Marc LACHIEZE-REY, Etienne KLEIN et Hervé LIEVRE.En dépit de sa familiarité, la notion de temps suscite nombre de difficultés dont le nombre grandit à mesure que l'on tente de l'analyser. Par exemple, il est très difficile de définir le temps. Pourtant, les physiciens sont parvenus à faire du temps un concept opératoire.- Qu'est-ce que le temps ? Le temps est d'abord un mot indéfinissable.- Le temps existe-t-il ? Quelle sorte d'existence faut-il lui attribuer ?- Comment se comparent, s'opposent, le temps objectif et le temps subjectif ?- Le temps s'écoule-t-il uniformément ? Par rapport à quoi s'écoule-t-il ? ...
Voir la vidéo
Conférences

le (39m42s)

Les sciences de l’apprendre sont (aussi) des sciences du faire apprendre - Sensevy

  Les sciences de l’apprendre sont (aussi) des sciences du faire apprendre. Les sciences de l’apprendre sont (aussi) des sciences de l’enseigner. Quelques remarques sur les relations entre l’enseigner et l’apprendre.   La communication tente de montrer que les sciences de l’apprendre doivent être considérées comme des sciences du faire apprendre. Elle tente de montrer qu’une théorie des pratiques d’enseignement est nécessaire, et qu’une telle théorie i) doit être considérée à l’intérieur d’une science fondamentale dont l’objet soit les relations entre l’enseigner et l’apprendre ; ii) doit empiriquement produire cet objet à partir des pratiques effectives des ...
Voir la vidéo
Conférences

le (37m19s)

Éducation et démocratie • Retour sur le Nouveau dictionnaire pédagogique ... - Savoie

Retour sur le Nouveau dictionnaire pédagogique de Ferdinand Buisson (1911)Conçu comme un guide pour les instituteurs, le nouveauDictionnaire de Pédagogie se place aussi, au nom de la démocratie, dans la perspective d’un prolongement de l’œuvre scolaire républicaine en direction des adolescents. Cette conférence s’efforcera de situer l’entreprise de Buisson et l’ambition éducative et sociale qu’elle porte, à la fois dans leur contexte immédiat et dans l’histoire longue de l’enseignement.
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Le développement des régulations épistémiques ... - Baker

Le développement des régulations épistémiques et socio-affectives dans les groupes d’appToutes les démarches de recherche dans les Sciences de l’Apprentissage accordent une place privilégiée à l’analyse des interactions médiées par des artefacts, impliquant les apprenants, les enseignants et la situation éducative. Jusqu’ici, les analyses ont été surtout centrées sur les processus épistémiques et discursives (la co-élaboration de connaissances, la négociation du sens), mis en relation avec l’élaboration des artefacts épistémiques. Dans cet exposé, je présenterai une série de recherches empiriques et qualitatives, dont l’objectif était de comprendre les rôles des relations interpersonnelles et de la régulation interactive de l’affect dans ...
Voir la vidéo
Conférences

le (0s)

Cognition in social interaction • a multi-layered approach - Ludvigsen

In this talk learning is viewed as multi-layered phenomena. A socio-genetic approach is used in order to understand human activity, and to show how categories are a fundamental part of learning in a specific type of institutional practice. Empirically I explore how students talk and reason when they are exposed to a set of categories taken from scientific discourse. The findings imply that the categories in the progressive inquiry model could guide the students towards a more systematic orientation when prompted by the teacher.
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte