Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 10126
Conférences

le (1h8m36s)

Sommes-nous responsables de nos croyances ?

Les croyances ont des causes plutôt que des raisons, et beaucoup d'entres elles sont soumises à des déterminations sociales. Si la croyance n'est pas volontaire, comment pourrions-nous être responsables de nos croyances? Peut-on reprocher à quelqu'un de croire des choses stupides? Et pourtant on peut blâmer un individu pour ses croyances racistes ou pour ses opinions irrationnelles, et nombre de conceptions de la croyance religieuse en font des engagements volontaires. Depuis le fameux argument du pari de Pascal, on a également soutenu que les raisons pratiques de croire pouvaient, dans certains cas, l'emporter sur les raisons théoriques de croire. Y-a-t-il ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h32m20s)

Mathématiques, Statistiques et Médecine: des collaborations plus que jamais nécessaires

A travers le paradigme d’une maladie chronique fréquente, le cancer du sein, nous souhaitons aborder les évolutions de formes de collaborations entre le domaine médical et les chercheurs en mathématiques appliquées. La capacité à observer et quantifier les états physiologiques et pathologiques et approcher leurs variabilités intra- et inter- individuelles a marqué l’entrée dans une médecine dite scientifique dès la fin de 18eme siècle. Dès la seconde moitié du 20eme siècle, le monde anglo-saxon, suivi rapidement par le monde scandinave a su mettre en ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (12m0s)

Entretien avec Manuela Martelli (Rencontres 2008)

Manuela Martelli, actrice chilienne à succès, présente quatre films aux Rencontres de Toulouse 2008. Elle a joué avec de grands cinéastes dans son pays, a eu des rôles qui lui ont permis de revenir sur les périodes sombres de l'histoire de son pays, et de comprendre ces époques et les générations qui les ont vécues historiquement, comme celui qu'elle a dans "Mon ami Machuca" (Machuca). Actuellement, elle étudie le théâtre à Rome et désire continuer à combiner son apprentissage du métier d'actrice et son travail d'actrice.
Voir la vidéo
Conférences

le (2h28m9s)

L’écologie politique : entre champ scientifique et philosophie sociale / Floriane Clément, Guillaume Carbou

L’écologie politique : entre champ scientifique et philosophie sociale / Floriane Clément, Guillaume Carbou conférence présentée dans le cadre du Séminaire d’écologie politique-SEMECOL" organisé par L'Atelier d’écologie politique (Atécopol) et placé sous la responsabilité de Laure Teulières (laboratoire FRAMESPA, UT2), Gaël Plumecocq (laboratoire AGIR, INRA) et Julien Rebotier (laboratoire LISST, UT2). Université Toulouse Jean Jaurès, 15 novembre 2019.Cette conférence présente les différentes approches de l’écologie politique en tant que champ de recherche académique et comme courant de pensée. Floriane Clément (chargée de recherches en géographie et sciences politiques, INRA) aborde, en premier lieu, le champ scientifique de la Political ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (41m18s)

Averroès - Introduction

Bien qu’il y ait eu, en terre d'Islam, de nombreux philosophes entre les XIIIe et XVIIe siècles, de l’andalou Ibn Sab'în (XIIIe siècle) jusqu’au perse Molla Sadra (XVIIe siècle), la plupart des recherches s'accordent à dire que c’est Averroès (1126-1198) qui est le dernier philosophe de la civilisation de l'Islam classique. Ce jugement, qui doit être nuancé sur certains points, repose principalement sur l’ampleur du projet qu’il a réalisé, et surtout sur la réception de ce même projet dans l'Occident latin pendant le Moyen Âge. Dans son travail, Averroès cherchait, en effet, à renouer avec l’aristotélisme et avec la méthode ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (26m33s)

Averroès - Le philosophe et la politique

Bien qu’il y ait eu, en terre d'Islam, de nombreux philosophes entre les XIIIe et XVIIe siècles, de l’andalou Ibn Sab'în (XIIIe siècle) jusqu’au perse Molla Sadra (XVIIe siècle), la plupart des recherches s'accordent à dire que c’est Averroès (1126-1198) qui est le dernier philosophe de la civilisation de l'Islam classique. Ce jugement, qui doit être nuancé sur certains points, repose principalement sur l’ampleur du projet qu’il a réalisé, et surtout sur la réception de ce même projet dans l'Occident latin pendant le Moyen Âge. Dans son travail, Averroès cherchait, en effet, à renouer avec l’aristotélisme et avec la méthode ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (26m5s)

Averroès - Le milieu intellectuel andalou et le projet

Bien qu’il y ait eu, en terre d'Islam, de nombreux philosophes entre les XIIIe et XVIIe siècles, de l’andalou Ibn Sab'în (XIIIe siècle) jusqu’au perse Molla Sadra (XVIIe siècle), la plupart des recherches s'accordent à dire que c’est Averroès (1126-1198) qui est le dernier philosophe de la civilisation de l'Islam classique. Ce jugement, qui doit être nuancé sur certains points, repose principalement sur l’ampleur du projet qu’il a réalisé, et surtout sur la réception de ce même projet dans l'Occident latin pendant le Moyen Âge. Dans son travail, Averroès cherchait, en effet, à renouer avec l’aristotélisme et avec la méthode ...
Voir la vidéo
Label UNT Vidéocours

le (29m58s)

Averroès et les traditions de la pensée politique de l'Islam classique

Bien qu’il y ait eu, en terre d'Islam, de nombreux philosophes entre les XIIIe et XVIIe siècles, de l’andalou Ibn Sab'în (XIIIe siècle) jusqu’au perse Molla Sadra (XVIIe siècle), la plupart des recherches s'accordent à dire que c’est Averroès (1126-1198) qui est le dernier philosophe de la civilisation de l'Islam classique. Ce jugement, qui doit être nuancé sur certains points, repose principalement sur l’ampleur du projet qu’il a réalisé, et surtout sur la réception de ce même projet dans l'Occident latin pendant le Moyen Âge. Dans son travail, Averroès cherchait, en effet, à renouer avec l’aristotélisme et avec la méthode ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter
Mon Compte