Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 941
Vidéocours

le (1h4m39s)

Marc Henri Piault Leçon 6 : Les fracas de l'histoire

Pendant la seconde guerre mondiale, la production de films documentaires se développe considérablement. Une large diffusion est donnée à un nouveau type d’images : celles rapportées par des journalistes équipés de caméras portables chargées de bobines de pellicules 16mm de trente mètres permettant moins de trois minutes de filmage. Dans ces conditions le choix des images tournées et le problème du montage deviennent centraux. Il ne s'agit plus de traduire ou de transcrire une vérité antérieure à la production d'un film mais de faire accoucher à la réalité cette vérité particulière que produira ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h4m36s)

Leçon de l’Université "Le bruit du monde " avec Jean-François Peyret Auteur et metteur en scène

10 juillet I > 11hSalle des thèses (durée : 1h environ)Après dix années de travail consacrées àconfectionner avec Jean Jourdheuil des spectaclesautour de Shakespeare, Montaigne, Lucrèce et surtout Heiner Müller, Jean-François Peyret,universitaire, traducteur et metteur en scène, crée en 1995 sa compagnie tf2. Commencealors un parcours original qui consiste à proposer un théâtre contemporain à partir de textesphilosophiques ou de questions scientifiques pour mieux comprendre le vivant en mettanten contact l'imaginaire scientifique et l'imaginaire du théâtre.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h4m26s)

Chassés-croisés et aveuglement : un dialogue amoureux entravé. Conférence de Charlotte Garson

Chassés-croisés et aveuglement sont au coeur du récit mélodramatique classique, caractérisé par une quête féminine que le philosophe Stanley Cavell a opposée aux « comédies du remariage », avec leur happy end codifié. Inconnue, oubliée, voire bafouée, la femme amoureuse de George Cukor ou de Max Ophuls n'en est pas moins une héroïne, enfin placée au centre de films marqués par leur sophistication narrative et visuelle (tournoiement des travellings et flashbacks soulignent chacun à leur manière la circularité fatidique de l'amour).
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h4m13s)

Dialogue entre Kenneth Anger et Gaspar Noé

Cinéaste underground ayant marqué de nombreuses générations d'artistes et de cinéphiles, Kenneth Anger traverse l'histoire de la contre-culture de l'après Seconde Guerre mondiale. Il a à peine vingt ans lorsqu'il réalise, en 1947, son premier film, Fireworks. L'énergie poétique et la singularité visuelle de ce film évoquent Méliès, Cocteau, Genet et le cinéma mytho-poétique américain des années 1940. Il annonce les thèmes principaux de son œuvre : ambivalence du sexuel, représentation des marges de la société, caractère magique voire ésotérique de son cinéma (Anger admire Histoire de la magie d'Eliphas Levy et la philosophie occultiste d'Aleister Crowley).
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h3m59s)

Dialogue avec Jean-Louis Trintignant

Dialogue animé par Serge Toubiana« Ce que j'ai le plus aimé au cinéma, c'est d'être l'incarnation d'un personnage différent de moi et réaliste. C'est pour cela que je suis devenu acteur. Je suis curieux des autres. Il n'y a pas de façon plus intime pour rentrer dans leur peau(...) En général, je trouve que les acteurs surjouent toujours un peu. On devrait être plus simples, mettre moins d'intentions. En avançant en âge, je m'efforce d'intérioriser mon jeu. Il faut ressentir les choses, et c'est l'œil de la caméra ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m46s)

Table ronde : "Restauration et nouvelles technologies"

Depuis quelques années, les restaurations réalisées dans un contexte entièrement numérique se développent. Les pratiques de la restauration ont beaucoup évolué. Les nouvelles technologies permettent de mieux stabiliser les images. Elles permettent aussi de mieux les nettoyer ou encore d'intervenir plus efficacement sur les couleurs détériorées. Les techniciens de laboratoire et les « maitres d'œuvre » font le point sur ces avancées, images à l'appuiTable ronde animée par Michel Romand-Monnier, directeur adjoint de la Cinémathèque française  
Voir la vidéo
Conférences

le (1h3m37s)

Comment le film a inventé le rock (et réciproquement). Conférence de François Bon

Si la révolution rock a pris une telle ampleur, une telle échelle, à telle simultanéité, c'est aussi qu'elle correspondait à l'éclosion de masse d'un nouveau media : la télévision. C'est du sein de cette relation qu'ont émergé une suite de films qui cherchaient pour leur propre compte une image du héros, de la légende. L'histoire filmique très documentée des Rolling Stones, depuis les premières captations télévisées, shows mis en scène ou actualités, jusqu'à la grande trilogie Gimmie Shelter (Maysles), One + One (Godard), Cocksucker Blues (Frank) des années 69-72, peut servir de marqueur. L'histoire filmique inégale de Dylan, des Who, ...
Voir la vidéo
Entretiens

le (1h3m36s)

"Cuerpos frágiles" (Corps fragiles) : images et conflit armé en Colombie, en présence du réalisateur Óscar Campo / Amanda Rueda

Cuerpos frágiles (Corps fragiles) : images et conflit armé en Colombie, en présence du réalisateur Óscar Campo / Amanda Rueda, in Ve "Atelier Cinéma, genre et politique" organisé par le Centre d'Études Ibériques et Ibérico-Américaines (CEIIBA), le laboratoire FRAMESPA et le Département Art&Com de l'Université Toulouse Jean-Jaurès-campus Mirail en partenariat avec l'Association Rencontres Cinémas d'Amérique Latine de Toulouse (ARCALT), dans le cadre du 29e Festival Cinélatino, 23 mars 2017. * Les propos de Óscar Campo sont traduits par Alexis Yannopoulos (traduction consécutive).
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte