Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 941
Conférences

le (59m12s)

Leçon de Julien Gosselin

11 juillet 11h-12h Université d’Avignon Campus Hannah Arendt - Amphithéâtre AT01 Leçon Julien Gosselin.Julien Gosselin est metteur en scène au sein de Si vous pouviez lécher mon coeur, collectif qu’il forme avec Guillaume Bachelé, Antoine Ferron, Noémie Gantier, Alexandre Lecroc, Victoria Quesnel et Tiphaine Raffier en 2009, à leur sortie de l’Ecole professionnelle supérieure d’art dramatique de Lille.Ensemble, ils créent leur premier spectacle, Gênes 01, d’après Fausto Paradivino, en 2010, au Théâtre du Nord.En 2012, ils portent sur la scène du Théâtre de Vanves un texte d’Anja Hilling, Tristesse animal noir. La même année, Julien Gosselin co-écrit La Liste, publié ...
Voir la vidéo
Conférences

le (49m54s)

Leçon de Madeleine Louarn

12 juillet 11h-12h Université d’Avignon Campus Hannah Arendt - Amphithéâtre AT01 Leçon Madeleine LouarnMadeleine Louarn commence son parcours théâtral avec la création de l’atelier Catalyse, à l’ESAT(Établissement et service d’aide par le travail) des Genêts d’or de Morlaix. En parallèle, elle fonde en 1994 le Théâtre de l’Entresort. Depuis cette date, elle poursuit ses créations avec ces deux structures, les mêlant parfois lors de certains projets. Elle a fait entendre aussi bien Lewis Caroll que Christophe Pellet, Shakespeare que Beckett, Daniil Harms que Frédéric Vossier, Armand Robin que Pouchkine, Aristophane que Horvath. Le travail avec les acteurs handicapés de Catalyse ...
Voir la vidéo
Conférences

le (58m53s)

Leçon de Angelica Liddell

13 juillet 12h-13h Université d’Avignon Campus Hannah Arendt - Amphithéâtre AT01 Leçon de Angelica LiddellSur le plateau du théâtre et dans chacune de ses propositions artistiques, Angélica Liddell est à la fois auteure, metteuse en scène, scénographe, comédienne, performeuse. Depuis 1993 et la création de sa compagnie Atra Bilis (Bile Noire), elle décline les mots de la douleur, entre confessions intimes et imprécations puissantes.Chez elle, « tout passe par le corps pour atteindre l’esprit » et rien ne semble l’arrêter pour creuserau plus profond de l’inexplicable et de l’inexprimable. Tout ce qui se cache dans les zones les plus sombres ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h13m55s)

Leçon de Krystian Lupa

15 juillet 11h-12h Université d’Avignon Campus Hannah Arendt - Amphithéâtre AT01 Leçon de Krystian LupaAprès des études à l’Académie des Beaux-Arts de Cracovie, Krystian Lupa se forme à l’École du cinémade Lodz puis à l’École nationale supérieure d’art dramatique de Cracovie. Il commence sa carrière de metteur en scène à la fin des années 1970 avant de devenir artiste associé au Teatr Norwida (1977-1985).Revendiquant l’influence du dramaturge Kantor, il affirme alors son goût pour un théâtre expérimentalet monte des oeuvres d’auteurs polonais comme Witkiewicz ou Gombrowicz.Il s’intéresse aussi aux auteurs russes, allemands ou autrichiens comme Musil, Dostoïevski, Rilke,Boulgakov, Tchekhov et ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h3m11s)

Rencontre « Le théâtre, une voix pour grandir debout face aux intégrismes » par le Centre Arabo-européen de Théâtre

15 juillet 14h30-17h00  Université d’Avignon Campus Hannah Arendt - Amphithéâtre AT01Rencontre « Le théâtre, une voix pour grandir debout face aux intégrismes »par le Centre Arabo-européen de ThéâtreLe théâtre, en ce qu’il transmet une pensée, des valeurs, une esthétique, est porteur d’une voix et, peut-être même, permet-il, à travers l’éducation artistique, de montrer une voie vers la citoyenneté.Le thème de la radicalisation occupe le paysage politique et médiatique actuel. Le Centre Arabo-européen de Théâtre invite cette année des professionnels des arts, des sciences et du spectacle à interroger la façon dont le théâtre nous amène, face à toutes formes d’oppression, ...
Voir la vidéo
Conférences

le (1h30m40s)

Josef von Sternberg : Surfaces et sortilèges. Conférence de Jérôme Momcilovic

Le glamour, disait Sternberg, c'est « le traitement de la surface, une surface qui n'a même pas l'épaisseur de l'épiderme ». De L'Ange bleu à La Femme et le Pantin, le visage de Marlene Dietrich fut cette surface, pas plus épaisse que l'écran où Sternberg la livrait aux pleins pouvoirs du cinéma. Mais la surface chez Sternberg est aussi un gouffre, où basculent ensemble le film et les spectateurs, foudroyés par le même sort – « glamour » ne vient pas pour rien d'un vieux terme écossais désignant un sortilège. Jérôme Momcilovic est critique de cinéma, responsable des pages cinéma ...
Voir la vidéo
Conférences

le (2h9m8s)

Andromaque et le monde des passions selon Racine (par Patrick DANDREY)

Descendante lointaine de l’Iliade d’Homère, qui bruit de toutes les passions listées par les Anciens, la tragédie Andromaque que Racine livre au public en 1667 est également bien contemporaine de son siècle, celui des moralistes qui non seulement renouvellent la syntaxe des passions, mais interrogent leurs origines et leur progrès dans les profondeurs labyrinthiques de l’âme. En choisissant d’en réorganiser la farandole autour de l’amour, Racine ne trahissait pas l’esprit de la tragédie antique : il suggérait que la passion amoureuse, c’est-à-dire le désir, est la Fatalité tragique de l’homme moderne.
Voir la vidéo
Conférences

le (1h20m41s)

Josef von Sternberg : Retour à Anatahan. Conférence d'Emmanuel Burdeau

À sa sortie en 1953, Fièvre sur Anatahan est rejeté par le public et la critique du pays où il a été tourné, le Japon. Nombre de cinéphiles considèrent toutefois, comme le cinéaste lui-même, qu'il marque le sommet de l'oeuvre de Josef von Sternberg. Pour comprendre cet écart il faut retourner à Anatahan, cette minuscule île de l'archipel des Mariannes où prit place il y a soixante-dix ans un fait divers dont le Japon contemporain bruisse encore. Et il faut à partir de là, comme toujours chez Sternberg, tracer d'autres cercles, dont celui de sa relation – profonde – avec ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte