Canal-U

Mon compte

Résultats de recherche

Nombre de programmes trouvés : 890
Conférences

le (9m55s)

Tatiana Julien et Ariane James-Sarazin

Tatiana Julien - chorégraphe À la suite de sa licence d’Art du spectacle chorégraphique à l’université Paris VIII en 2009 et de son diplôme du Conservatoire national de Paris en 2010, Tatiana Julien devient interprète et chorégraphe. En parallèle de ses créations, Tatiana Julien s’investit dans plusieurs laboratoires. À ce titre, elle est chorégraphe pour le projet européen mené par la Briqueterie, Dancing Museums, se déroulant sur deux ans (2015-2017), projet qui explore de nouvelles méthodes d’interactions avec le public. Ariane James-Sarazin - ...
Voir la vidéo
Autres

le (10m8s)

Le suiveur suivi ou la rencontre avec le djinn

Au bord de la mer, une jeune femme, prononce des voeux sur des cauris qu'elle jette dans la mer après leur avoir fait faire trois fois le tour de sa tête.Un jeune homme urine longuement dans l'eau. La jeune fille l'observe stupéfaite.Lorsqu'elle s'en retourne, le jeune homme la suit, la poursuit jusque dans une forêt où elle disparait, remplacée par un djinn au visage effrayant.Terrifié, le jeune homme consulte une jeteuse de cauris qui, effrayée à son tour, lui révèle que c'est à présent la jeune fille-djinn qui le poursuit et le rend fou.C'est le scénario que El Hadj Malick Dione, un ...
Voir la vidéo
Conférences

le (44m56s)

L’anus et le gode, les autres interprètes de "Pâquerette" de François Chaignaud et Cecilia Bengolea (2008) / Camille Khoury

L’anus et le gode, les autres interprètes de "Pâquerette" de François Chaignaud et Cecilia Bengolea (2008) / Camille Khoury, in "Sex Plays : penser les objets du sexe du présent", journée d'étude organisée par le laboratoire Lettres, Langages et Arts-Création, Recherche, Émergence, en Arts, Textes, Images, Spectacles (LLA-CRÉATIS) sous la responsabilité de Pia Pandelakis, Université Toulouse Jean-Jaurès, 27 novembre 2017. En 2017 on estime à 13% le nombre de requêtes sur les moteurs de recherche qui s’inscrivent dans le registre de la pornographie. Ceci est même banal, tout comme le fait d’observer que « le sexe vend ». De nouveaux sextoys ...
Voir la vidéo
Conférences

le (29m26s)

Faut-il « parler net » ? La « largeur de la langue » dans quelques contes italiens de La Fontaine / Yves Le Pestipon

Faut-il « parler net » ? La « largeur de la langue » dans quelques contes italiens de La Fontaine / Yves Le Pestipon, in colloque international "Parrêsia et civilité entre France et Italie (Renaissance / XVIIe siècle)" organisé par le laboratoire Il Laboratorio, Université Toulouse Jean-Jaurès, 19-21 octobre 2017.Beaucoup de Contes de La Fontaine sont d’origine italienne, et ils sont vifs. Leur auteur a cependant ménagé toutes sortes de ruses pour éviter que leur « parler net », ne le conduise, comme certain âne, au désastreux « haro ». Il a su jouer sur la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (19m7s)

Plus vrai que nature. Jurassic Park et l'ontologie de l'illusion augmentée / Henri Desbois

Plus vrai que nature. Jurassic Park et l'ontologie de l'illusion augmentée / Henri Desbois, in "Réels augmentés ?", séminaire PragmaTIC organisé dans le cadre du projet ComUniTIC (Communauté d'Universitaires autour des usages des TIC) du LabEx Structuration des Mondes Sociaux (SMS), Université Toulouse Jean-Jaurès, 19 octobre 2017.Considérer les façons dont les technologies numériques impactent les formes et les formats d’appropriation de l’espace. À en croire les concepteurs de programmes et terminaux numériques mobiles, il y aurait du sens à « augmenter » la réalité. Cela présuppose une réalité unique qui serait insuffisante en soi. Il convient dès lors de ...
Voir la vidéo
Conférences

le (43m3s)

« De la ruelle aux vauxhalls : hybridité spatiale et pluralité des spectacles de la joie publique à Paris au XVIIIe siècle » par Pauline Valade

Au cours du XVIIIe siècle, du centre vers les périphéries de la capitale, l’urbanité parisienne se vivait au rythme de réaménagements incessants qu’imposaient les nombreuses occasions de se réjouir pour la Couronne, qu’il s’agisse d’une naissance ou d’une victoire militaire. L’organisation des réjouissances monarchiques dans la capitale exigea de penser l’espace urbain comme profondément hybride, dans la mesure où le spectacle de la joie publique avait lieu dans des endroits plus ou moins attribués, et toujours aménagés pour l’occasion. Au-delà de la ...
Voir la vidéo
Conférences

le (26m18s)

Introduction de la journée d'étude par Pauline Beaucé et Cyril Triolaire

Cette journée se propose d’étudier les nouveaux espaces hybrides de production et de diffusion de spectacles, à Paris et en province, qui se développent à mesure que les entrepreneurs forains migrent vers le boulevard du Temple à Paris (1759) ou se réinventent ailleurs dans la capitale (Galeries du Palais royal, Champs-Élysées, La Muette…). Ces espaces émergent aussi en province dès le mitan des Lumières à la faveur de nouveaux projets urbanistiques (en centre-ville comme en périphérie) et de lieux originaux dévolus aux curiosités (les quais et ...
Voir la vidéo

 
FMSH
 
Facebook Twitter Google+
Mon Compte